Les fistules anales chez le chien

Les fistules périanales du chien
© christels | Pixabay

Qu’est-ce qu’une fistule périanale chez le chien ? Comment les reconnaître et comment se soignent-t-elles ?

Qu’est-ce qu’une fistule anale ?

Le terme fistule désigne la formation d’un « chemin » anormal entre deux organes ou entre un organe interne et la peau.

Dans le cas d’une fistule périanale, il se crée donc une communication anormale entre le conduit anal et la peau du chien. Des lésions fistuleuses se forment donc aux marges de l’anus du chien.

Fistules périanales : à quoi sont-elles dues ?

Une fistule périanale peut se former secondairement à la présence d’un abcès des sacs anaux ou d’une tumeur abcédée dans la région périanale du chien.

Mais, elle peut aussi se former en l’absence d’abcès à la faveur d’un dysfonctionnement du système immunitaire du chien, d’une allergie alimentaire et/ou d’une prédisposition raciale. Ainsi, les races de chien les plus touchées par la formation de fistules périanales sont le Berger Allemand (dans 80% des cas) et le Setter Irlandais.

Fistules anales du chien : les symptômes

Les fistules périanales se présentent sous la forme de petits orifices qui se forment autour de l’anus du chien. Ces lésions sont recouvertes d’un exsudat muco-purulent (elles suintent), qui sent généralement très mauvais et qui contient parfois du sang.

Comme ces fistules sont très douloureuses pour le chien, elles s’accompagnent le plus souvent :

  • de mordillements et de léchages de la région périanale du chien,
  • de ténesme (tension douloureuse au niveau de l’anus) et de difficultés lors la défécation,
  • du signe du traîneau (le chien se frotte l’arrière-train en le laissant posé au sol tout en avançant à l’aide de ses pattes avant),
  • d’anorexie,
  • d’abattement.

Leur existence peut aussi être assortie de diarrhée ou de constipation ainsi que de la présence de sang rouge dans les selles (hématochézie).

Le risque, en cas de fistules périanales chez le chien, est qu’elles se surinfectent. Les lésions peuvent également s’étendre jusqu’à la base de la queue et induire une nécrose de tissus environnants.

Diagnostic et traitement des fistules périanales du chien

Le diagnostic de fistule périanale est généralement établi par le vétérinaire au cours d’une auscultation du chien. Dans certains cas, le vétérinaire peut avoir besoin de réaliser un examen sous anesthésie du chien afin d’évaluer la profondeur des fistules.

Le traitement est généralement médical, dans un premier temps, puis chirurgical si le traitement médical n’est pas suffisamment efficace.

Le traitement médical de la fistule périanale du chien

Dans le cas des fistules périanales non causées par un abcès, le traitement médical repose sur :

  • l’utilisation de médicaments immunosuppresseurs par voie orale et par voie locale. Il peut s’agit généralement de cyclosporine A couplée à du kétoconazole ou de corticoïdes à des doses immunosuppressives dans le premier cas et de tracrolimus en pommade dans le second,
  • une tonte de la région périanale et l’utilisation de soins antiseptiques locaux comme des pommades antibiotiques,
  • une antibiothérapie par voie générale, en cas de surinfection bactérienne associée aux fistules.

Parallèlement à ce traitement médical, il est aussi recommandé de changer l’alimentation du chien pour une alimentation hypoallergénique et/ou hyperdigestible voire légèrement laxative pour favoriser l’élimination des selles.

Plusieurs semaines de traitement sont généralement nécessaires et le traitement devra être poursuivi plusieurs semaines après la disparition des lésions afin d’éviter les récidives.

Le traitement chirurgical de la fistule périanale du chien

Quand le traitement médical est inefficace, le vétérinaire pourra alors envisager d’avoir recours à un traitement chirurgical afin de retirer les tissus atteints et, si nécessaire, les sacs anaux du chien.

Il est courant d’avoir recours à plusieurs intervention chirurgicales à quelques mois d’intervalle.

Dans tous les cas, le chien devra être suivi et surveillé régulièrement par un vétérinaire afin de contrôler l’efficacité du traitement et d’éviter les rechutes.



3ee0f4e8e9eca7d6424bd5c1dcffe31944444444444444