Votre chiot présente une diarrhée intermittente ou permanente que rien ne semble faire passer ? Et si c’était une giardiose ? Causes, symptômes et traitements de cette maladie parasitaire du chien.

Qu’est-ce que la giardiose ?

La giardiose est une maladie parasitaire causée par Giardia duodenalis (ou intestinalis), un protozoaire qui vit dans l’intestin de nombreux mammifères dont le chien et dans celui de l’Homme. La giardiose est une maladie très fréquente dans les élevages ou les chenils où 100% des animaux peuvent en être porteurs si bien qu’on dit qu’il s’agit d’une maladie de collectivité.

C’est un parasite très répandu car on estime que 30% des chiots âgés de moins de 6 moins sont porteurs du parasite dans leur organisme.

Comment la giardiose du chien se transmet-elle ?

Giardia, le protozoaire en cause

Giardia duodenalis (ou intestinalis) est un protozoaire, c’est-à-dire un organisme vivant microscopique qui ne possède qu’une seule cellule. Equipé de flagelles qui lui permettent de se déplacer, il vit à la surface des cellules de l’intestin grêle de son hôte.

Non spécifique d’espèce, le parasite peut se multiplier sur le chien mais aussi sur le chat, le cheval, le lapin et même sur l’Homme.

Comprendre le cycle de vie de Giardia

Giardia existe sous deux formes :

  • Les trophozoïtes qui comportent des flagelles et qui constituent donc la forme mobile du protozoaire. En forme de petits cerf-volants d’une quinzaine de microns, ils se trouvent à la surface interne de l’intestin grêle où ils puisent leurs nutriments dans le contenu digestif de leur hôte. Les trophozoïtes se reproduisent de façon asexuée en se divisant en deux.
  • Les kystes constituent une forme dormante du parasite sous laquelle ce dernier peut résister à des conditions très défavorables. Ovales et dépourvus de flagelles, c’est sous cette forme que les parasites sont éliminés dans les selles et contaminent l’environnement puis un nouvel hôte. Un kyste se forme grâce à la fusion de plusieurs trophozoïtes. Sous cette forme, Giardia est très résistant (en particulier à l’eau) et peut ré-infester un nouvel hôte jusqu’à 3 mois après son excrétion dans le milieu extérieur.

Schéma de Giardia

L’hôte introduit les Giardia présents dans l’environnement dans son système digestif en ingérant de l’eau contaminée ou des kystes présents sur le sol. Une fois dans son tube digestif, les enzymes de la digestion de l’hôte dissolvent le kyste qui libère les trophozoïtes. Ces derniers sont alors capables de se déplacer dans le tractus digestif, de s’y accrocher, de s’y reproduire et de reformer des kystes qui seront par la suite éliminés dans le milieu extérieur par les selles, 4 à 16 jours après l’infestation. Un hôte parasité peut excréter jusqu’à 1 million de kystes dans ses selles.

Le cycle de vie de Giardia

Une contamination par voie orale

Le chien se contamine donc en avalant des kystes de Giardia situés dans son environnement (eau contaminée, léchage du sol, ingestion d’excréments, contact avec d’autres animaux…). Il suffit d’une dizaine de kystes de Giardia pour parasiter un chien

Attention, maladie transmissible à l’Homme

La giardiose est une zoonose. Autrement dit, l’Homme peut aussi être contaminé en ingérant de l’eau ou des végétaux souillés, en manipulant du matériel infesté par des kystes, lors du contact avec un sol où seraient présents des kystes ou bien encore en touchant le pelage d’animaux de compagnie porteurs et excréteurs des kystes de Giardia. Pour parasiter un Humain, il suffit seulement de 25 à 100 kystes de Giardia, c’est très peu compte tenu des quantités de kystes excrétées par un animal infesté !

Quels sont les symptômes d’une giardiose ?

Chez la majorité des chiens adultes en bonne santé, la giardiose ne provoque aucun symptôme. On dit alors que le chien est un porteur sain. Il n’est pas malade mais il peut en revanche contaminer les autres animaux de son entourage ou des humains car il rejette toujours dans ses selles de très nombreux kystes de Giardia.

Les symptômes de la giardiose se manifestent donc plus volontiers chez les chiots, les jeunes chiens de moins de 2 ans et les animaux dont le système immunitaire est affaibli (vieux chiens, chiens malades ou sous traitement qui affecte leur immunité…).  La giardiose provoque des symptômes essentiellement digestifs dont une augmentation du volume des selles et une diarrhée chronique. Les crottes du chien atteint de giardiose ne sont donc pas bien moulées, elles sont molles, de couleur terne avec un aspect de « mastic » et luisant. Cet aspect gras des crottes est due à une digestion perturbée des matières grasses de l’alimentation qui se retrouvent dans les selles : on parle alors de stéatorrhée.

Comme tout parasite, Giardia vit aux dépens de son hôte en lui « volant » certains nutriments ou en empêchant leur absorption correcte. Ainsi, il spolie les vitamines, les minéraux, le glucose et les triglycérides du contenu intestinal du chien.

La conséquence visible de cette diarrhée et de cette malabsorption intestinale est un appétit souvent augmenté chez le chien associé à un amaigrissement de l’animal qui peut aller jusqu’à la cachexie ou provoquer une anémie. Chez le chiot, la giardiose peut provoquer des troubles de la croissance et du pelage.

Pas de panique, cependant ! La plupart du temps, la giardiose n’est pas grave et n’engage pas le pronostic vital du chien sauf dans les cas heureusement rares de giardioses aiguës. Elle peut être tout de même fort incommodante et ses diarrhées peuvent être à l’origine de problèmes de déshydratation particulièrement préoccupants chez le chiot.

Et chez l’Homme, quels sont les symptômes ?

Comme chez le chien, la maladie touche surtout les très jeunes enfants, les personnes âgées ou immunodéprimées. Elle se manifeste par une diarrhée qui persiste pendant plusieurs mois, des problèmes hépatiques, des maux de tête, un amaigrissement, des maux de ventre, de la fatigue et des troubles de la croissance.

Comment diagnostiquer une giardiose chez le chien ?

Une giardiose ne peut se diagnostiquer formellement qu’avec un examen des selles appelé coproscopie. Cet examen permet d’observer les parasites ou les kystes de ces parasites, forme « dormante » par laquelle Giardia se dissémine. L’examen est pratiqué par le vétérinaire et nécessite donc une consultation. Mais attention, en cas de résultat négatif, il est nécessaire de refaire 2 coproscopies à 3 jours d’intervalles avant d’écarter totalement le diagnostic de giardiose car l’excrétion des kystes de Giardia est intermittente.

Quel est le traitement d’une giardiose ?

Un traitement médical

La giardiose se traite avec des médicaments antiprotozoaires prescrits par un vétérinaire. Il faut cependant savoir qu’aucun médicament n’a actuellement d’autorisation de mise sur le marché pour cette indication chez le chien et qu’aucun médicament n’est efficace à 100%.

Compte tenu de cela et du grand risque de ré-infestation du chien, il est donc parfois nécessaire de renouveler le traitement régulièrement pendant quelques mois car la giardiose peut récidiver.

Le traitement médical devra s’accompagner d’un shampooing du chien en début et en fin de traitement afin d’éliminer le maximum de kystes infestants de son pelage.

Tous les animaux de la maison, même s’ils ne présentent aucun symptômes, devront être traités également.

Le vétérinaire pourra compléter le traitement par la prescription de probiotiques visant à rétablir la flore intestinale et à calmer la diarrhée. Sachez cependant que le parasite irrite la muqueuse intestinale et détruit les villosités de cellules de l’intestin et qu’il faudra un certain temps pour que celles ci se régénèrent.

Une désinfection de l’environnement

Pour éviter la ré-infestation de l’animal par les nombreux kystes présents dans le milieu extérieur, il vous faudra donc associer aux traitements médicamenteux  des mesures d’hygiène draconiennes pendant toute la durée du traitement :

  • les gamelles d’eau et de nourriture devront être placées en hauteur (pour éviter une contamination fécale). Elles devront être quotidiennement nettoyées à l’aide de détergent, rincées à l’eau bouillante, puis désinfectées avec des désinfectants à base d’ ammoniums quaternaires (produits de la marque Sanytol® par exemple). N’oubliez pas de rincer à l’eau claire après la désinfection !

A savoir !

L’eau de Javel est inefficace sur les kystes de Giardia

  • Les cages, caisses, paniers et jouets devront être nettoyés selon le même protocole que les gamelles,
  • Les sols devront être désinfectés quotidiennement avec des ammoniums quaternaires ou par un nettoyage à la vapeur chaude,
  • Les coussins, couvertures et autres textiles de votre chien devront être changés et lavés en machine quotidiennement avec un désinfectant du linge,

Nettoyez également vos sols à l’aide de produits désinfectants et soignez le pelage de votre chien qui peut également être vecteur de kystes. Enfin, pensez à vous laver les mains après avoir caressé votre chien ou manipulé ses affaires.




toutoupourlechien.com

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

Co-fondatrice de toutoupourlechien.com et rédactrice santé & alimentation