Habituer son chien au port de la muselière

Lorsque l’on entend muselière, ou lorsque l’on voit une muselière sur un chien, on a vite tendance à faire un raccourci rapide et poser une étiquette de « chien méchant » sur la tête du chien en question.

Bien évidemment à tort, car la muselière est un outil indispensable que vous devez avoir lorsque vous avez un chien, qu’il soit agressif ou non. Faut-il encore qu’il assimile cet outil à quelque chose de positif, au même titre que la laisse pour aller se balader ou le jouet pour commencer une séance.

Nous allons donc voir ici pourquoi est-ce important d’habituer son chien au port de la muselière à travers les situations dans lesquelles on peut/doit l’utiliser et surtout comment faire pour que le port de la muselière soit bien vécu pour votre chien.

Dans quelles situations faire porter une muselière à un chien ?

Tout d’abord, vous le savez sûrement, mais depuis la loi du 6 janvier 1999, relative aux animaux dits « dangereux » (cette phrase m’arrache le cœur car aucun chien ne nait dangereux, il le devient si on ne prend pas les mesures nécessaires), le port de la muselière est devenu obligatoire pour tous les chiens de 1ère et 2ème catégorie.

Néanmoins, le port de la muselière n’est pas réservé que pour ces pauvres chiens qui subissent les dérives de l’Homme et qui ont, de fait, une sale réputation qui leur colle à la peau.

En effet, on conseillera le port de la muselière pour d’autres chiens, dans d’autres situations, et en voici quelques-unes :

  • Lors d’une visite chez le vétérinaire suite à des problèmes de santé douloureux pour l’animal. En effet, un petit coup de crocs peut toujours arriver suite à une manipulation qui ne met pas le chien dans une situation confortable. Et sachez que même le chien le plus gentil du monde peut être amené à utiliser cette technique de défense pour se protéger car il ne peut pas intellectualiser le fait que ce qui se passe et ce qu’on lui fait subir est pour son bien.
  • Aux suites d’une intervention qui nécessite une guérison sans intervention salivaire du chien.
  • Pour sécuriser une rencontre entre congénères pour laquelle on n’est pas sûr à 100% que cela va bien se passer. Cela permet de rassurer les maîtres, de détendre l’atmosphère et bien entendu d’éviter tout risque de blessure.
  • Dans les transports en commun (notamment le train), où, pour les chiens de plus de 6kg, le port de la muselière est obligatoire.
  • Pour travailler sereinement la désensibilisation d’un élément qui déclenche une éventuelle agressivité chez le chien (des gens dans la rue, un chat, un facteur etc.).

Vous l’aurez compris, que votre chien soit agressif ou non, le port de la muselière pourra toujours être présent dans la vie d’un chien, pour diverses raisons : pour sa santé, pour sa sécurité ou celle des personnes/chiens qui croiseront votre chemin ou tout simplement pour respecter la loi.

Faut-il encore qu’il soit habitué à porter une muselière, car il n’y a rien de pire qu’un chien qui n’est déjà pas à l’aise et qui, en plus, doit supporter un objet qu’il n’a pas l’habitude de porter.

Comment habituer son chien au port de la muselière ?

Pour débuter l’habituation au port de la muselière, je vous recommande une muselière assez ouverte, à travers laquelle vous pourrez proposer des friandises/récompenses à votre chien. La muselière Baskerville sera idéale pour débuter l’exercice.

Attention, à retenir lorsque vous travaillez l’habituation au port de la muselière avec votre chien :

  • Les séances d’habituation doivent être courtes mais répétées régulièrement.
  • Les premières séances d’habituation au port de la muselière doivent être proposées dans un endroit pauvre en stimulations et dans lequel votre chien se sent bien et en sécurité (votre salon par exemple).
  • Ne terminez jamais sur un échec, quitte à faciliter l’exercice avant de le conclure.
  • Permettez à votre chien de bien se dépenser après la séance pour qu’il puisse évacuer son éventuel trop plein d’énergie.
  • Ainsi, les différentes étapes que je vous propose ci-dessous ne devront pas être proposées en une seule séance, l’apprentissage doit se faire très progressivement pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté.

Étape n°1 : faites sentir l’objet à votre chien tout en lui donnant des friandises afin qu’il assimile simplement la présence de l’objet à quelque chose de positif.

Répétez cette étape autant de fois que nécessaire.

Étape n°2 : sur la muselière Baskerville, vous avez la possibilité d’attacher cette dernière au collier de votre chien, sans qu’il ait nécessairement la muselière sur le museau. Attachez donc la muselière à son collier tout en continuant à lui donner des friandises.

Partez en balade, avec la muselière autour du cou afin que votre chien assimile la présence étroite de la muselière à quelque chose de très positif et agréable pour lui.

Étape n°3 : ensuite, commencez à proposer la muselière à votre chien, sur son museau, en continuant à lui donner des friandises, à travers la muselière. En clair, tenez la muselière d’une main, et avec votre autre main prenez une friandise que vous proposez à votre chien à l’intérieur de la muselière.

Si votre chien est gourmand, il s’avancera pour chopper la friandise. Attention, cette étape ne comprend absolument pas le fait de laisser la muselière sur le museau du chien. Ici, on cherche simplement à faire comprendre au chien que lorsqu’il avance sa truffe « dans » la muselière : quelque chose de super chouette lui arrive : une friandise.

Répétez cette étape autant de fois que nécessaire, jusqu’à ce que votre chien le fasse systématiquement, sans se poser de questions.

Étape n°4 : viendra ensuite le moment d’attacher la muselière, tout en continuant à proposer des friandises au chien ainsi que des balades afin qu’il associe le port de la muselière à deux choses qu’il adore le plus : la nourriture et les promenades.

Attention toutefois, au début, le port complet de la muselière ne doit pas durer trop longtemps, quelques secondes suffisent. On augmentera ensuite le temps de port de la muselière petit à petit.

Pour conclure, la principale chose que vous devez savoir et que vous devez surtout intégrer avant de proposer un travail d’habituation au port de la muselière à votre chien, c’est que cet apprentissage doit se faire progressivement. Le mieux étant de le mettre en place dès l’arrivée de votre chien à la maison, le plus tôt possible.

Le but étant que, lorsque vous en aurez réellement besoin, votre chien soit d'accord avec le fait de porter une muselière car il sera très compliqué d’apprendre à un chien à supporter cet objet s’il en est contraint subitement.

Enfin, si votre chien associe la muselière uniquement à des situations conflictuelles ou douloureuses, vous pouvez être certain qu’il ne l’acceptera pas. En revanche, si la muselière est proposée en balade ou lors de diverses situations de la vie quotidienne, il accueillera cet outil avec bien plus de facilité.




3 réactions

  • Bonsoir,

    Mon chien, récupéré après un lourd passé de maltraitance a des problèmes de comportements malgré le recours à une comportementaliste qui me conseille le port de la muselière lors des promenades car il y a un risque de morsure (il a déjà mordu légèrement, plus exactement pincé ) des personnes à vélo ou mobylettes et mordu le facteur. Je suis contre ce genre d’accessoires que j’associe à une forme de maltraitance et de plus, s’il rencontre un autre chien qui l’attaque il ne peut pas se défendre.
    Cependant, je ne peux pas le priver de promenades, nous vivons en montagne et de nombreux chemins de randonnées offrent des moyens de détente pour lui.

    Si j’utilise la muselière, je ne pourrais plus le sortir sans, car il risque de mordre à ce moment là …je ne sais que faire, pouvez-vous me conseiller ?

    Je vous remercie

  • Merci pour votre réponse. Il semblerait que le “mordant” ne soit pas adapté à son cas. Le vétérinaire ainsi qu’un éducateur me l’ont fortement déconseillé.
    Je ne sais pas vraiment quoi faire…je ne me suis pas décidée pour la muselière (qui, au demeurant, ne l’empêcherait pas de sauter sur un cycliste et de le faire tomber) mais je tremble a chaque promenade en forêt …même lorsqu’il est en laisse, s’il voit quelque chose, il bondit, fonce dessus et….m’entraine avec lui, et vu son poids et sa force, je n’ai aucun contrôle….je voudrais éviter les problèmes mais que faire ?
    Auriez-vous connaissance d’un comportementaliste compétent sur la Savoie ?
    Merci pour votre réponse
    Marion

    • Bonjour Marion,

      Si le mordant est déconseillé pour votre chien, la seule solution qu’il vous reste est effectivement de faire appel à un comportementaliste.

      Malheureusement, je n’en connais pas en Savoie. Avez-vous une association canine ou une école du chien à proximité de chez vous afin d’avoir des avis sur les comportementalistes de votre département ?

      Je vais me renseigner de mon côté et on se tient informé.

      A bientôt

      Vincent

Les commentaires sont fermés.
30da0588373e1ef60b1d7c49311c9d3d<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<