L’histiocytome chez le chien

© Pixabay

Qu’est ce qu’un histiocytome cutané canin ? Comment se présente-t-il ? Que peut on faire quand son chien présente ce type de tumeur cutanée ?

L’histiocytome cutané canin : définition

L’histiocytome est une tumeur bénigne de la peau du chien provoquée par une multiplication anarchique des cellules de Langerhans (cellules présentes dans l’épiderme du chien).

Il s’agit d’une tumeur relativement fréquente qui affecte le plus souvent (mais pas uniquement) les jeunes chiens, avant l’âge de 3 ans.

Certains chiens y sont prédisposés racialement à l’instar du Dogue Allemand, du Schnauzer, du Greyhound, du Cocker Anglais et Américain, du Boxer, du chien de Berger des Shetland, de l’Épagneul Breton, du Bull Terrier, du Bulldog, ou bien encore du Teckel.

Le Shar Pei peut présenter des formes multiples.

Comment se présente un histiocytome cutané chez le chien ?

Généralement, un histiocytome prend la forme d’un petit nodule (une petite masse) unique bien délimité, dépourvu de poils (alopécique) et rouge (érythémateux) que l’on retrouve préférentiellement sur la tête, les pavillons des oreilles ou les membres du chien.

Sa croissance est relativement rapide mais sa taille reste généralement limitée à moins de 2,5 centimètres.

Aspect d'un histiocytome chez le chien

Aspect d'un histiocytome
- avec l'aimable autorisation de vertiankey.com -

Une ulcération secondaire de la lésion est fréquemment observée, ce qui justifie généralement son retrait chirurgical.

Notez bien !

Ce n’est pas parce ça ressemble à un histiocytome que c’est un histiocytome. Cette tumeur bénigne peut être confondue d’autres tumeurs cutanées du chien bien plus sérieuses. Si vous constatez la présence d’un tel nodule sur la peau de votre chien, la seule chose à faire est de le conduire chez un vétérinaire pour un examen dermatologique associé à des prélèvements qui permettront de poser un diagnostic avec certitude.

Diagnostic et traitement de l’histiocytome du chien

Au cours d’une consultation dermatologique, le vétérinaire peut procéder à un prélèvement cytologique du nodule en vue d’observer l’aspect de ses cellules. Mais, le plus souvent, il pratique également une biopsie pour une analyse histopathologique des tissus prélevés.

Le vétérinaire n’a pas toujours recours à l’excision chirurgicale de l’histiocytome car il arrive que la lésion guérisse spontanément d’elle-même en quelques mois. En revanche, si la lésion cutanée est ulcérée, il procèdera systématiquement à son retrait chirurgical en vue d’éviter les risques de complication infectieuses secondaires.



bb10d6ec5fc1a93097a6f65c9c8b9192OOOOOOOOOOOOO