Homéopathie : que remboursent les mutuelles animalières ?

On a de plus en plus souvent recours aux médecines douces pour soulager certains maux dont peut souffrir un chien.

C’est le cas de l’homéopathie pour animaux dont on ne peut nier l’efficacité dans bien des situations. Les traitements homéopathiques pour chien sont-ils différents de ceux que l’homme utilise pour sa propre santé ? Sont-ils pris en charge par les mutuelles animalières ?

L’homéopathie en quelques mots

L’homéopathie est une médecine alternative. Elle a la particularité d’être basée sur le principe de la similitude que l’on doit au Docteur Christian Friedrich Samuel Hahnemann (1755-1843). Elle est née d’une expérimentation, par ce médecin allemand, des propriétés du quinquina sur sa propre personne. Le principe de similitude revient à administrer à un organisme une quantité infinitésimale de substance active qui, sur une personne en parfaite santé, est susceptible de transmettre le mal que l’on souhaite combattre. En d’autres termes, et de façon simplifiée, l’homéopathie revient à soigner le mal par le mal. Et les résultats sont mesurables ! Pour preuve, cette médecine douce est aujourd’hui pratiquée dans tous les pays du monde.

Dans le domaine de l’homéopathie, il est considéré qu’un symptôme est la simple expression d’une réaction organique pour lutter contre une maladie. Cette médecine alternative ne tente donc pas de supprimer les symptômes, bien au contraire : son but est de les encourager. Prenons l’exemple de la fièvre. Elle est un moyen d’auto-défense de l’organisme contre un intrus. La combattre revient à intervenir défavorablement sur la production et la circulation des leucocytes (les globules blancs) dont le rôle est de détruire les microbes.

Le second principe de l’homéopathie est celui de la dilution d’une solution. Un médicament homéopathique est élaboré à partir de substances minérales, animales ou végétales diluées dans différentes proportions. Il existe plusieurs types de dilutions, à savoir les basses, les moyennes, les hautes et les très hautes. Ainsi, une dilution basse par exemple est recommandée à titre préventif ou si le chien souffre d’une affection aiguë à évolution rapide. Elle nécessite une consultation préalable chez un vétérinaire homéopathe. Une dilution très haute est administrée en cas de chronicité, de trouble profond ou d’allergie.

L’homéopathie pour les animaux 

Nos fidèles compagnons peuvent eux aussi bénéficier d’une large gamme de produits homéopathiques, que ce soit pour des soins d’urgence ou pour traiter une cause sous-jacente à de nombreux symptômes. Les résultats obtenus par l’homéopathie sur les animaux de compagnie sont aussi satisfaisants que ceux constatés sur la nature humaine. L’homéopathie présente en plus un avantage considérable pour tout organisme, animal ou humain : elle ne pose aucun problème d’interaction avec un traitement allopathique et on ne lui connaît aucune contre-indication.

La médecine vétérinaire traditionnelle peut donc être complétée par une médecine alternative douce de type homéopathie. Toutefois, l’homéopathie ne doit pas se substituer à un traitement allopathique prescrit par le vétérinaire. Il est aussi déconseillé d’administrer à son animal un traitement homéopathique en automédication sans avis médical. La santé de votre chien doit toujours être prise très au sérieux. Il ne faut pas risquer de passer à côté d’une maladie grave. Seul un vétérinaire est apte à établir un diagnostic précis et à adapter un traitement au cas par cas.

Il est très important de respecter chaque type de traitement homéopathique. Ceux destinés aux animaux ne doivent pas être administrés à l’homme et de la même façon, il ne faut pas traiter un animal avec une dilution homéopathique destinée à l’espèce humaine. Chaque principe actif peut avoir des effets bien différents selon qu’il est administré à un homme ou à un animal. Les conséquences peuvent être importantes.

Quand recourir à l’homéopathie pour son chien ?

Il existe mille et une situations qui peuvent justifier le recours à l’homéopathie pour un chien, que ce soit au quotidien ou en situation d’urgence. Cette médecine alternative peut être utilisée aussi bien pour des troubles psychiques que physiques. Elle est par exemple idéale pour venir à bout d’une petite déprime, de petits maux sans gravité comme une piqûre de d’insecte, d’une plaie superficielle ou faisant suite à une intervention chirurgicale, voire d’une légère irritation des yeux. Parmi les innombrables solutions homéopathiques destinées à l’animal, on trouve aussi par exemple les remèdes naturels contre les coups, la peur, l’hyperémotivité, les difficultés respiratoires, les furoncles, les démangeaisons, l’incontinence et même contre les otites congestives. On associe fréquemment médicament classique et homéopathie lorsque le chien est parasité par des vers.

Attention : si une utilisation de courte durée ne donne aucun résultat probant, le maître doit consulter le vétérinaire sans attendre. Ce spécialiste de la santé animale peut parfois décider de compléter un traitement médicamenteux par une dilution homéopathique. Mais en aucun cas le propriétaire d’un chien ne doit recourir à l’homéopathie pour remplacer un traitement allopathique.

Mutuelle pour chien : la prise en charge de l’homéopathie

Quelques mutuelles pour chiens commencent à rembourser en partie les dépenses engagées dans les médecines douces pour soulager un animal de compagnie. L’homéopathie étant désormais utilisée dans de nombreux cas – problèmes digestifs, troubles du transit, affection virale, boulimie, état dépressif, petits bobos sans gravité – elle est parfois inclue dans les formules proposées par les assureurs. Bien entendu, il est fondamental de recourir exclusivement à l’homéopathie vétérinaire car elle adaptée à l’animal.

Étant donné que tous les contrats d’assurance santé chien n’incluent pas encore l’homéopathie parmi les actes pris en charge, il est nécessaire de comparer les prestations proposées en utilisant un comparateur d’assurance santé animaux en ligne. C’est encore le meilleur moyen, rapide et fiable, pour trouver une compagnie d’assurance qui rembourse les médicaments homéopathiques de la même façon qu’elle prend en charge les traitements allopathiques. Une condition est cependant exigée : un vétérinaire doit avoir prescrit le traitement homéopathique à titre curatif pour que le propriétaire du chien puisse espérer être remboursé. Il existe heureusement des assureurs qui couvrent les frais d’homéopathie pour une cotisation comprise entre 7 et 19 € par mois et par animal en fonction de la formule choisie.

87278ac0a72881d2329f98bd8c9562b0K