L’hyperkératose du chien

© Pixabay

Touchant surtout les coussinets et la truffe du chien, l’hyperkératose est une affection de la peau qui peut être gênante voire douloureuse pour le chien. Comment se manifeste-t-elle ? Comment est-elle diagnostiquée et traitée ?

Qu’est-ce que l’hyperkératose du chien ?

L'hyperkératose désigne une augmentation de l’épaisseur de la couche cornée de l'épiderme du chien par un excès de kératinisation.

Zoom sur la structure de la peau

L’épiderme est la couche la plus superficielle de la peau. Il est constitué par plusieurs types de cellules dont les kératinocytes qui sont les plus nombreux. Ces cellules reposent sur une membrane qui les sépare du derme, la première des couches profonde de la peau. Elles se multiplient, se transforment en permanence et migrent jusqu’à la surface de l’épiderme où elles aboutissent à la formation de la couche cornée de la peau, un véritable « bouclier de protection » imperméable et relativement rigide riche en une protéine qu’on appelle la kératine. Les cellules cornées finissent par desquamer (tomber) et sont renouvelées au fur et à mesure par de nouvelles cellules situées plus en profondeur dans l’épiderme, ce qui garantit normalement une épaisseur constante à l’épiderme. En cas d’hyperkératose, la couche cornée de l’épiderme s’épaissit anormalement en raison d’une prolifération anormale des kératinocytes.

Chez le chien, l’hyperkératose touche le plus souvent les coussinets, la truffe ou les deux.

L’hyperkératose des coussinets

Également appelée « hyperkératose digitée », l’hyperkératose des coussinets désigne une augmentation de la kératinisation au niveau des coussinets du chien. L’affection se traduit par l’apparition de coussinets digitaux épaissis, durs, craquelés et sur lesquels peuvent se développer de véritables excroissances cornées et des fissures. Elle peut alors entraîner une boiterie chez le chien ou se compliquer par des infections secondaires.

Hyperkératose des coussinets du chien
Hyperkératose sur le coussinet métacarpien d'un chien

Hyperkératose des coussinets du chien
Hyperkératose et croûtes sur le coussinet carpien d'un chien

- Crédits photos: avec l'aimable autorisation de Veteriankey.com -

L’hyperkératose des coussinets a des origines génétiques si bien que des transmissions familiales de la maladie sont démontrées chez l’Irish Terrier, le Dogue de Bordeaux et le Kromfohrländer. Il existe d’ailleurs un test génétique de dépistage de cette affection pour les éleveurs de ces trois races de chien. Dans le cas de la forme familiale de la maladie, les premiers signes de la maladie apparaissent chez les chiots âgés de 2 à 6 mois mais elle a tendance à s’améliorer avec l’âge. Elle touche alors les quatre pattes du chien.

L’hyperkératose des coussinets peut aussi être l’un des symptômes d’une autre maladie telle que la maladie de Carré, le pemphigus foliacé, la dermatose répondant au zinc ou bien encore la leishmaniose.

L’hyperkératose nasale

Quand l’hyperkératose est localisée à la truffe, on parle alors d’hyperkératose nasale du chien. La truffe apparaît alors sèche, épaissie, craquelée et rugueuse avec parfois la formation de cornes. Cette dermatose peut alors se compliquer par des fissurations, des érosions et des hémorragies importantes. L’exposition au froid et à l’humidité peuvent aggraver les lésions.

Hyperkératose de la truffe du chien
Hyperkératose de la truffe chez un chien avec formation de croûtes
Hyperkératose de la truffe du chienCroûtes épaisses sur le planum nasal d'un chien atteint d'hyperkératose

- Crédits photos: avec l'aimable autorisation de Veteriankey.com -

La maladie est relativement fréquente chez les jeunes chiens (en particulier chez les Dogues de Bordeaux) ainsi que chez les chiens âgés de toutes les races. Chez le Labrador, elle aurait une origine héréditaire et chez lui, on parle alors de parakératose nasale héréditaire. Aux symptômes de l'hyperkératose nasale peuvent s'ajouter une dépigmentation de la truffe.

Labrador atteint de parakératose nasale héréditaire
Hyperkératose nasale chez un jeune Labrador

- Crédits photos: avec l'aimable autorisation de Veteriankey.com -

Là encore, l’hyperkératose nasale peut être le symptôme d’une autre maladie : maladie de Carré, leishmaniose, lupus cutané nasal etc.

Diagnostic et traitement de l’hyperkératose du chien

En cas d’hyperkératose, le diagnostic passe par un examen clinique du chien (le vétérinaire spécialisé en dermatologie ausculte la peau du chien) et par une biopsie des zones lésées. Après analyse histopathologique, le diagnostic est posé avec certitude quand on observe une anomalie épidermique sur le prélèvement.

Pour l’hyperkératose des coussinets ou de la truffe du chien, il n’existe pas de traitement curatif spécifique mais seulement des traitements qui permettent de soulager les symptômes de l’affection.

Ces traitements peuvent consister à :

  • ramollir l’excès de kératine dans les zones épaissies par des bains réguliers et l’application de médicaments kératolytiques sur les coussinets ou par l’application locale de propylène glycol, de vaseline officinale, de vitamine E ou autres réhydratants sur la truffe.
  • couper chirurgicalement les excroissances cornées.

Si en revanche l'hyperkératose est secondaire à une autre maladie, le vétérinaire va bien évidemment s'attacher à traiter cette dernière.




9ca720e14bf7eab7f787f577814b29d677777777777777777777777777777777