L’hypersalivation chez le chien

L'hypersalivation du chien
© Pixabay

Pour quelles raisons un chien peut-il se mettre à saliver en excès ? Découvrez-les ici …

Qu’est ce que l’hypersalivation chez le chien ?

L’hypersalivation chez le chien désigne une sécrétion excessive de salive. Dans le jargon médical, l’hypersalivation est aussi appelée le ptyalisme ou l’hypersialorrhée. L’animal qui en souffre peut donc se mettre à baver ou, si la salive est avalée normalement, par une déglutition anormalement fréquente de sa salive.

Zoom sur la salive

La salive est un liquide incolore et filant produit par plusieurs glandes salivaires réparties dans la cavité buccale du chien. Elle possède notamment un rôle dans :

  • la protection de la muqueuse buccale, la mastication et la déglutition des aliments par ses propriétés lubrifiantes,
  • la gustation en permettant la mise en solution des aliments dans la cavité buccale pour que leurs molécules puissent atteindre les bourgeons du goût.

Il est tout à fait normal qu’un chien se mette à saliver à la vue d’un aliment ou au moment où il attend la distribution de son repas. Comme l’avait mis en évidence Ian Petrovitch Pavlov dans sa célèbre expérience du chien de Pavlov, cette salivation est un réflexe conditionnel normal du chien, autrement dit un une réaction involontaire de l’organisme provoquée par la vue ou l’imminence de la distribution de nourriture. Cette augmentation de la production salivaire est alors tout à fait temporaire et va cesser dès que le chien a avalé la nourriture en question.

Mais, il arrive qu’un chien hypersalive de façon dans d’autres circonstances ou en raison d’une pathologie sous-jacente. Voyons lesquelles…

Hypersalivation du chien : les raisons possibles

On distingue en réalité deux types d’hypersalivation (ou ptyalisme) chez le chien :

  • le ptyalisme vrai, due à une augmentation de la quantité de salive sécrétée par le chien,
  • le pseudoptyalisme provoqué par une perturbation de l’écoulement salivaire du chien liée à un problème de déglutition ou à une malformation de la cavité buccale du chien.

Les causes de ptyalisme chez le chien

Il existe diverses raisons qui peuvent expliquer une augmentation de la quantité de salive sécrétée par le chien parmi :

Le stress ou l’excitation

Certains chiens se mettent à saliver énormément quand ils sont excités ou lorsqu’ils angoissent. C’est notamment le cas des chiens qui souffrent du mal des transports. Ces chiens se mettent alors à saliver abondamment par anticipation dès qu’un trajet en voiture s’annonce.

L’hypersalivation est alors la conséquence de la stimulation du système nerveux autonome par le stress ou l’excitation de l’animal.

Les nausées du chien

L’envie de vomir peut se manifester par une hypersalivation chez le chien. Le chien ne se met alors pas forcément à baver mais il peut en revanche se mettre à déglutir très fréquemment.

Des lésions buccales et pharyngées

L’augmentation de la quantité de salive sécrétée par le chien peut être due à diverses lésions /inflammations buccales ou pharyngées consécutives à la présence d’un corps étranger, d’une piqûre d’insecte, d’une envenimation par un crapaud ou des chenilles processionnaires, par une brûlure électrique de la cavité buccale ou bien encore de l’ingestion de produits irritants par le chien.

Des médicaments

L’hypersalivation du chien peut être un effet secondaire de divers médicaments.

Une intoxication

L’ingestion de divers produits toxiques a notamment pour conséquence une hypersalivation du chien. C’est notamment le cas lors d’ingestion de raticides, de pommes de terre crues, de plantes toxiques ou bien encore de tabac. Mais, dans tous ces cas, l’hypersalivation n’est généralement pas le seul signe d’intoxication.

Une crise convulsive

Une crise convulsive chez le chien s’accompagne souvent d’une hypersécrétion de salive.

Les causes de pseudoptyalisme chez le chien

L’écoulement salivaire du chien peut être perturbé en raison d’un problème de déglutition lié à :

  • des douleurs de la cavité buccale liée une stomatite (inflammation de la muqueuse buccale), une glossite (inflammation de la langue), une gingivite (inflammation des gencives du chien) ou une pharyngite (inflammation du pharynx),
  • des douleurs dentaires,
  • un mégaœsophage,
  • une myosite des muscles masticateurs,
  • la présence d'une masse orale,
  • un problème neurologique qui entraîne une paralysie du nerf facial et du pharynx. La rage ou la maladie d’Aujeszky provoquent pour ces raisons des troubles de la déglutition et une salivation excessive chez le chien.

Plusieurs malformations anatomiques peuvent aussi provoquer un pseudoptyalisme comme une fente palatine, un bec de lièvre, des problèmes d’occlusion dentaire ou de conformation de la gueule qui ne permettent pas au chien de retenir sa salive.



cd8be36a65d0db08269754280dc5a0ee[[[[[[[[[[[[[[[