L’ichtyose du chien

L'ichtyose chez le chien
© Max Sandelin | Unsplash

Qu’est-ce l’ichtyose ? Quelles sont les races prédisposées à cette affection ? Quels sont les symptômes de la maladie ? Comment la confirme-t-on chez le chien et comment la soigne-t-on ?

Qu’est ce que l’ichtyose du chien ?

L’ichtyose est une maladie dermatologique assez rare du chien qui résulte d’un trouble de la kératinisation. Ainsi, en cas d’ichtyose, le processus physiologique par lequel les cellules épidermiques vivantes des couches profondes de l’épiderme se transforment en cellules squameuses mortes dans la couche cornée de la peau est altéré.

Chez le chien, on distingue :

  • une forme rare d’ichtyose épidermolytiques,
  • une forme plus fréquence d’ichtyose non épidermolytiques.

En tant qu’affection congénitale, on en observe les premiers signes dès la naissance ou dans les premiers mois de la vie de l’animal. Ces symptômes sont d’ailleurs assez variables selon le type d’ichtyose et selon la race du chien.

Ichtyose du chien : les causes

L’ichtyose chez le chien est due à des mutations génétiques, portées par des gènes différents selon les races de chien.

Chez le Golden Retriever, par exemple, la maladie est due à une mutation du gène PNPLA1. Ce gène sert à la synthèse d’une protéine qui s’exprime uniquement dans la peau et qui joue un rôle important dans le métabolisme lipidique de la barrière cutanée.

Chez le Jack Russel Terrier, l’origine de l’ichtyose consiste en une mutation du gène TGM1 qui code pour la transglutaminase 1, une enzyme qui intervient dans la formation de la couche cornée de la peau.

D’autres races de chiens sont aussi connues pour être prédisposés génétiquement à l’ichtyose comme le Cavalier King Charles, le Bouledogue Américain, le Bull Terrier, le Norfolk Terrier, le Labrador, le Pinscher nain, le Rottweiler, le Westie, le Colley, le Yorkshire Terrier, le Setter Irlandais ou bien encore le Dogue Allemand.

Le plus souvent, l’affection se transmet selon un mode autosomique récessif. Des tests génétiques permettant de dépister la mutation génétique sont disponibles pour le Golden Retriever, le Norfolk Terrier, le Cavalier King Charles et le Bouledogue américain. Ils permettent notamment d’éviter les croisements entre des reproducteurs qui seraient porteurs sains de l’affection (qui présentent la mutation sur un allèle du gène mais qui ne l’exprime pas).

Comment se manifeste l’ichtyose chez le chien ?

Les symptômes de l’ichtyose comptent généralement un squamosis important (présence de nombreuses pellicules) , un pelage terne, une rougeur de la peau et une perte de poils.

Cependant, les symptômes sont assez variables et souvent spécifiques d’une race de chien.

Chez le Jack Russel et le Bouledogue américain, les pellicules sont fines à épaisses, blanches à brunâtres avec un aspect parcheminé. L’ichtyose chez ces deux races de chien peut aussi donner lieu à une atteinte des coussinets sous forme d’une hyperkératose (augmentation de l’épaisseur de la couche cornée au niveau des coussinets).

Chez le Golden Retriever, l’ichtyose se manifeste généralement par de larges squames (pellicules) fines, polygonales et blanchâtres qui ont tendance à devenir noirâtres avec le temps. Ces squames en « écailles de poisson » se situent généralement sur l’abdomen du chien, au niveau de ses flancs mais peuvent gagner son thorax et ses aisselles et s’étendre à tout son corps. Le Golden Retriever ne présente classiquement pas d’atteinte des coussinets.

Le Norfolk Terrier présente quant à lui des squames en stries pigmentées qui donnent à sa peau un aspect en « papier de verre ».

Chez le Cavalier King Charles, l’ichtyose peut s’accompagner d’une kératoconjonctivite sèche et d’un retard de croissance.

Le diagnostic de l’ichtyose du chien

En plus de l’examen clinique du chien, le vétérinaire a généralement recours à un examen histopathologique de biopsies cutanées du chien pour poser un diagnostic d’ichtyose. Il peut également avoir recours à la recherche de la mutation génétique par une prise de sang ou un prélèvement buccal pour confirmer son diagnostic.

Comment soigner l’ichtyose chez le chien ?

Il n’existe pas de traitement curatif spécifique de l’ichtyose chez le chien. Cela dit, la maladie dans sa forme bénigne n’a – dans la très grande majorité des cas - pas d’impact sur la qualité de vie du chien mais seulement sur son aspect.

Il existe néanmoins des traitements symptomatiques visant à limiter la production de pellicules sous forme de shampooings et de soins topiques kératomodulateurs et émollients (réhydratants). Ces traitements locaux sont généralement associés à une complémentation du chien en acides gras essentiels pour améliorer l’état de sa peau.

Dans les cas les plus sévères, le vétérinaire peut avoir recours à des médicaments à base de dérivés synthétiques de vitamine A par voie locale ou systémique.



533fccaf4ce7bc22f707bbce0ceb5a7fkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk