L’insuffisance rénale du chien

L'appareil urinaire du chien

L’insuffisance rénale est une maladie grave où le pouvoir de filtration des reins nécessaire à l’élimination des toxines du sang est diminué. Associée à un déséquilibre de l’organisme en minéraux et en eau et à des difficultés de régularisation de la pression artérielle, elle est à l’origine de nombreux symptômes d’apparition brutale ou progressive…

Qu’est-ce que l’insuffisance rénale?

Les deux reins assurent en permanence l’épuration de l’organisme tout entier en filtrant l’ensemble du plasma de la circulation sanguine. Lors du passage du plasma sanguin au travers du rein, ce dernier en retient les toxines comme l’urée, une partie des ions et des minéraux afin de les éliminer dans l’urine et réabsorbe d’autres éléments comme le sucre afin qu’ils restent dans le sang. Ce subtil jeu de rétention et de réabsorption permet également de réguler les équilibres acido-basiques et hydro-électrolytiques de l’organisme.

Schéma simplifié de fonctionnement du rein

Les reins participent également à la sécrétion d’érythropoïétine (EPO), une hormone impliquée dans la formation et la croissance des globules rouges du sang, et de rénine, une enzyme participant à la régulation de la tension artérielle.

Lors d’une insuffisance rénale, les reins ne sont plus en mesure d’assurer normalement leurs missions de filtration du sang, de régulation des équilibres ioniques et de sécrétion de substances utiles pour l’organisme. De cette défaillance résultent de nombreux symptômes détaillés ci-après.

La défaillance des reins peut apparaître brutalement, on parle alors d’insuffisance rénale aiguë (IRA) ou s’installer plus progressivement dans le cadre d’une insuffisance rénale chronique (IRC). L’insuffisance rénale aiguë est potentiellement réversible alors qu’une insuffisance rénale chronique est irréversible. Cette dernière correspond à un remplacement progressif des tissus fonctionnels du rein en tissu fibreux non fonctionnels.


Les causes de l’insuffisance rénale

Les causes d’une insuffisance rénale chez le chien sont multiples.

Causes possibles de l’insuffisance rénale aiguë

Il existe 3 formes d’insuffisance rénale aiguë (IRA) :

L’insuffisance rénale aiguë pré-rénale

L’IRA pré-rénale est due à une diminution de l’apport sanguin dans les reins. Elle peut être la conséquence :

  • d’une hypovolémie c’est-à-dire un déficit de plasma sanguin dans le système circulatoire survenu suite à une déshydratation, une hémorragie, un épanchement ou à des brûlures étendues,
  • d’une baisse du débit cardiaque lié à une affection cardiaque (arythmie, insuffisance cardiaque congestive…),
  • de la présence d’un caillot ou d’un rétrécissement des vaisseaux sanguins empêchant la circulation correcte du sang au niveau rénal,
  • d’une dilatation générale des vaisseaux sanguins dans l’organisme appelé vasodilatation systémique faisant suite à une septicémie, un choc anaphylactique, un coup de chaleur, une anesthésie ou bien encore la prise de médicaments vasodilatateurs artériels.

L’insuffisance rénale aiguë parenchymateuse

L’IRA parenchymateuse aussi plus simplement appelée IRA rénale est due à une atteinte des tissus fonctionnels du rein lui-même. Elle peut survenir à la suite d’une IRA pré-rénale ou résulter :

  • d’une intoxication médicamenteuse ou à l’éthylène-glycol (anti-gel),
  • d’un empoisonnement de l’organisme suite à une morsure de serpent,
  • d’un trop fort taux de calcium dans le sang (hypercalcémie),
  • d’une pancréatite,
  • d’infections telles que la leptospirose, l’ehrlichiose, l’endocardite bactérienne ou la pyélonéphrite.

L’insuffisance rénale aiguë post-rénale

L’IRA post-rénale est une difficulté de l’urine à s’écouler correctement en raison d’une obstruction de l’urètre, du col de la vessie ou d’une rupture des voies urinaires. Les obstructions peuvent être dues à la présence d’une tumeur, d’un calcul ou bien à un rétrécissement du canal en raison d’une hernie ou d’une prostate trop grosse.

Causes possibles de l’insuffisance rénale chronique

La cause à l’origine d’une insuffisance rénale chronique (IRC) est rarement identifiée. La maladie peut résulter de maladies rénales congénitales, héréditaires ou acquises. Elle atteint souvent les animaux âgés chez qui elle représente la troisième cause de mortalité mais elle peut toucher les animaux de tout âge, mâles comme femelles.

Les symptômes de l’insuffisance rénale chez le chien

Les effets de l’insuffisance rénale sur l’organisme sont multiples. Les symptômes peuvent apparaître brutalement en cas d’insuffisance rénale aiguë (IRA) ou plus progressivement en cas d’insuffisance rénale chronique (IRC).

Ils sont d’ordre :

  • urinaires: quantité d’urine souvent diminuée (oligurie), mais parfois normale en d’IRA ou augmentation de la prise d’eau et de la quantité d’urine (polyuro-polydipsie), difficultés à évacuer l’urine, …

A noter !

La diminution de l’émission d’urine ou l’augmentation de la prise de boisson par votre chien sont bien souvent les premiers signes d’une insuffisance rénale. Ils doivent vous inciter à consulter un vétérinaire au plus vite.

  • digestifs: apparition de vomissements,  de diarrhées, mauvaise haleine (halitose), ulcérations buccales, douleurs abdominales, gastrite
  • généraux: anorexie ou baisse d’appétit pouvant entraîner un amaigrissement en cas d’IRC, abattement…
  • neuro-musculaires: faiblesse musculaire, fonte des muscles, changement de comportement et de l’état d’éveil, crises convulsives, pertes d’équilibre et difficultés locomotrices, coma…

En cas d’insuffisance rénale chronique, on peut également observer :

  • des symptômes ophtalmologiques (présence de sang dans l’œil, décollement ou hémorragie rétiniens…) et cardiaques liés à une hypertension artérielle,
  • des troubles de la coagulation qui peuvent se traduire par la présence de sang dans les selles,
  • des désordres endocriniens comme une hyperparathyroïdie secondaire. Cette complication de l’IRC désigne un excès de sécrétion d’hormones parathyroïdienne.

Les signes cliniques de l’insuffisance rénale sont nombreux et peu spécifiques. Ils sont aussi très variables selon le stade de la maladie et l’origine de l’insuffisance rénale. En cas d’insuffisance rénale chronique, les premiers symptômes n’apparaissent que tardivement quand les ¾ des reins ont déjà perdu de façon irréversible leur fonction.

Diagnostic et traitements de l’insuffisance rénale du chien

Diagnostic de l’insuffisance rénale aiguë chez le chien

Le diagnostic d’insuffisance rénale se réalise grâce à l’observation des symptômes, aux commémoratifs, à l’examen clinique et à des examens sanguins et urinaires.

En cas d’IRA, les analyses sanguines font état :

  • d’une augmentation systématique de l’urée et de la créatinine,
  • souvent d’une augmentation du potassium (hyperkaliémie),
  • d’une baisse du calcium (notamment en cas d’intoxication à l’éthylène glycol),
  • d’une acidose,
  • d’une augmentation du phosphate (hyperphosphatémie)

Les analyses d’urines peuvent révéler :

  • une densité urinaire faible en cas d’IRA parenchymateuse, élevée en d’IRA pré-rénale,
  • parfois la présence de glucose,
  • la présence de protéines,
  • la présence de germes, de cristaux et de cellules.

Le vétérinaire peut également procéder à une échographie afin d’observer l’aspect des reins de l’animal et à une biopsie rénale. En cas de signes d’hyperkaliémie (fort taux de potassium dans le sang), un électrocardiogramme peut être réalisé. Une sérologie peut enfin être nécessaire pour identifier une cause infectieuse de l’insuffisance rénale.

Traitement de l’insuffisance rénale aigüe chez le chien

Le choix du traitement spécifique de l’insuffisance rénale dépend de la cause identifiée de la maladie afin de l’éliminer.

Il peut s’agir :

  • de la mise en place d’un traitement de l’insuffisance cardiaque, de l’arrêt de la prise de médicaments vasodilatateurs … en cas IRA pré-rénale,
  • d’un traitement antibiotique … en cas d’IRA parenchymateuse,
  • du retrait chirurgical des causes d’une obstruction des voies urinaires (tumeur, calculs…) en cas d’IRA post-rénale,

Dans tous les cas, le chien pourra être mis sous perfusion intraveineuse afin de réhydrater son organisme et de corriger les troubles acidobasiques et électrolytiques provoqués par l’insuffisance rénale. Les cas sévères d’IRA pourront nécessiter une dialyse péritonéale pour faire diminuer rapidement le taux d’urée dans le sang.

Le vétérinaire pourra également choisir d’adjoindre au traitement des médicaments antiémétiques, des antiacides et des agents couvrant de la muqueuse gastrique pour réduire les vomissements et protéger l’estomac du mis à mal par le fort taux d’urée sanguin induit par l’insuffisance rénale.

Afin de réduire l’hyperphosphatémie, il pourra préconiser une alimentation appauvrie en phosphore ainsi que des médicaments permettant de réduire l’absorption digestive du phosphore.

Le pronostic est généralement plus favorable lorsque l’IRA ne provoque pas de baisse de la production d’urine, lorsque son origine est toxique et lorsque le traitement est mis en place rapidement.

Diagnostic de l’insuffisance rénale chronique chez le chien

Le diagnostic de certitude de l’insuffisance rénale chronique repose sur la réalisation d’analyses sanguines, d’analyses urinaires, d’une biopsie rénale et à la mesure de la pression artérielle, souvent augmentée en cas d’IRC.

En cas d’IRC, l’analyse sanguine révèle :

  • une augmentation systématique de l’urée et de la créatinine,
  • parfois une augmentation du phosphate (hyperphosphatémie),
  • une augmentation ou baisse du calcium (hypercalcémie ou hypocalcémie),
  • une baisse de l’albumine (hypoalbuminémie) et des protéines (hypoprotéinémie) en cas de lésion des glomérules rénaux,
  • une augmentation du cholestérol (hypercholestérolémie),
  • une anémie,
  • une augmentation ou une baisse du potassium (hyperkaliémie ou hypokaliémie).

Quant aux analyses d’urines, elles présentent une dilution anormale et révèlent parfois la présence de germes.

D’autres examens complémentaires comme une échographie peuvent être pratiqués pour mettre en évidence des lésions rénales.

Traitement de l’insuffisance rénale chronique chez le chien

Une insuffisance rénale chronique (IRC) est malheureusement irréversible et ne peut pas être guérie. En revanche, il est possible d’administrer au chien un traitement qui permettra de ralentir l’évolution de la maladie et d’en soulager les symptômes.

Ce traitement consiste en :

  • un traitement spécifique qui s’attaque aux causes de l’IRC si ces dernières ont pu être identifiées. Il peut s’agir par exemple de l’administration d’antibiotiques si la cause primaire de l’IRC est une pyélonéphrite (infection rénale)
  • un traitement conservateur pour réduire les conséquences de l’IRC. Il peut comprendre :
    • des perfusions pour corriger la déshydratation, les troubles ioniques et les pertes digestives,
    • le passage à une alimentation pauvre en protéines et en phosphore,
    • la mise en place d’un traitement de l’hypertension artérielle, de l’hyperparathyroïdie ou de l’anémie secondaires à l’IRC.

Un chien atteint d’IRC, et en particulier s’il est âgé, devra être suivi très régulièrement par son vétérinaire. Une telle pathologie , de par les coûts qu’elle occasionne, justifie la souscription d’une mutuelle pour animaux à condition que le chien ne soit pas trop âgé ou malade avant la souscription du contrat.

Traitement de l’insuffisance rénale par les plantes

Sur avis d’un vétérinaire, il est possible de remplacer – ou tout du moins de compléter – les traitements conventionnels de l’insuffisance rénale par des traitements à base de plantes issus de la phytothérapie.

Ainsi, les plantes comme l’orthosiphon et le desmodium pourront avoir une utilité en cas d’insuffisance rénale. Ces deux plantes pourront être associées au Ginkgo, un stimulateur de la microcirculation sanguine au niveau du rein en cas d’IRA, et au pissenlit et au Chardon Marie en cas d’IRC.

Lorsqu’une infection urinaire est associée à l’insuffisance rénale, la piloselle pourra également jouer un rôle antiseptique en plus de son action diurétique.

Dans tous les cas, adressez-vous à un vétérinaire spécialisé afin de mettre en place un traitement adapté au cas de votre animal malade.

0f99ddbdabe25748b068a60fd6503e81<<<