Des kystes peuvent se développer sur la peau du chien ou sur certains de ces organes. Comment reconnaître un kyste et que faire si vous en suspectez un chez votre chien ?

Qu’est-ce qu’un kyste chez le chien ?

Un kyste est une petite cavité tapissée par un épithélium (comprenez, un tapis de cellules) et remplie de sécrétions ou d’un liquide autre que du pus. Le kyste n’est pas d’origine tumorale.

Ils peuvent être directement visibles lorsqu’il se développent sur ou sous la peau du chien où ils forment une boule plus ou moins grosse. Ils peuvent aussi se développer sur un organe interne et n’être visibles qu’au moyen d’examens d’imagerie.

Les kystes de la peau chez le chien

Les kystes qui sont susceptibles de se développer sur la peau du chien sont des kystes sébacés, également appelés des kystes folliculaires. Selon leur nature, on parle aussi de kyste infundibulaire ou de kyste d’inclusion épidermique. Ils sont généralement isolés mais peuvent parfois être multiples. Ils apparaissent plus souvent chez les chiens d’âge moyen à âgé et sont localisés généralement sur le dos et aux extrémités.

Ce type de kyste prend la forme d’une tuméfaction bien délimitée à l’intérieur de la peau, de consistance généralement ferme à fluctuante avec une surface lisse. Il peut se rompre et répandre alors son contenu qui apparaît gras et pâteux, de couleur grisâtre, ou brun-jaunâtre.

La rupture d’un kyste peut provoquer une réaction inflammatoire assez spectaculaire mais rarement grave si elle bien traitée.

Les autres kystes du chien

Des kystes peuvent également se développer ailleurs que sur la peau du chien. Ainsi, chez le chien on peut rencontrer :

  • des kystes rénaux

La formation de kystes à l’intérieur des reins est responsable d’une maladie qu’on appelle la polykystose rénale et qui évolue irrémédiablement vers une insuffisance rénale chronique. Plutôt rare chez le chien, elle est d’origine génétique et touche préférentiellement des races de chien telles que Le Beagle, le Cairn Terrier et le Bull Terrier. En cas de polykystose rénale, d’autres kystes peuvent se développer sur le foie et le pancréas.

  • des kystes osseux

Rarement, des kystes osseux peuvent se développer chez les jeunes chiens, surtout sur la région métaphysaire des os longs. Ils peuvent provoquer des boiteries ainsi que des fractures pathologiques.

  • des kystes prostatiques

Les kystes situés sur la prostate du chien peuvent être responsable d’un hyperprostatisme, c’est-à-dire d’une augmentation du volume de l’organe à l’origine de l’apparition de symptômes tels que des pertes de sang dans les urines, une constipation chronique ou bien encore des douleurs à la défécation. En cas de rupture du kyste, le risque est la péritonite.

  • des kystes ovariens

Des kystes ovariens peuvent se développer sur les ovaires et être à l’origine de chaleurs prolongées, d’infertilité ou bien encore de pyomètre.

  • des kystes de l’iris ou du corps ciliaire

Ce sont des kystes qui se développent à l’intérieur de l’œil du chien. Ils sont soit d’origine congénitale soit se développer à la suite d’une inflammation, d’une dégénérescence ou d’un traumatisme.

  • des kystes sur les paupières

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive.

Mon chien a un kyste sur la peau : que faire ?

Si votre chien présente une grosseur sur la peau, la seule chose à faire est d’aller le faire examiner par un vétérinaire. Il est en effet impossible de faire le diagnostic d’une grosseur ou d’une masse cutanée à la seule observation de son aspect. C’est d’autant plus vrai qu’un kyste peut être facilement confondu avec des affections bien plus sérieuses du chien comme une tumeur cancéreuse cutanée ou un corps étranger qui s’est infiltré sous la peau et qui s’est infecté.

Pour poser son diagnostic avec certitude, le vétérinaire pourra avoir recours à une cytoponction et/ou à une biopsie de la grosseur.

S’il s’avère que la grosseur est bien un kyste banal, le vétérinaire pourra soit choisir de le laisser en place s’il ne gêne pas l’animal ou s’il n’y a pas de risque qu’il se l’arrache, soit pratiquer un retrait chirurgical du kyste.




toutoupourlechien.com

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

Co-fondatrice de toutoupourlechien.com et rédactrice santé & alimentation