La reproduction médicalement assistée de la chienne

La reproduction médicalement assistée est une bonne solution lorsque la saillie de la chienne ne fonctionne pas.

Dans quels cas la saillie de la chienne ne prend pas ?

  • Certaines chiennes peuvent refuser la saillie avec le mâle qu’on leur présente. Ce sont les femelles qui ont des comportements dominants tels que les chow-chow ou les malinois.
  • La saillie peut être empêchée par une douleur : arthrose, tendinite…
  • Le mâle peut être trop lourd.
  • Certaines anomalies physiques peuvent empêcher la saillie : ce peut être une vulve étroite ou barrée, une bride vaginale pour la femelle. Pour le mâle, ce peut être un pénis large ou dévié.
  • Le contexte peut aussi entraîner une baisse de libido chez le mâle : s’il fait trop chaud ou si le mâle est impressionné par la femelle.
  • Le chien est maladroit. La saillie est impossible.



A quoi sert la reproduction médicalement assistée de la chienne ?

Quand la saillie de la chienne ne fonctionne pas, l’insémination artificielle est une très bonne solution.

Certains propriétaires préfèrent avoir recours à l’insémination artificielle pour protéger leurs chiens. Ils craignent, en effet, que leurs toutous se blessent accidentellement pendant la saillie : soit en se bagarrant soit en se séparant avant la fin de la saillie (fracture du pénis, rupture vaginale)

D’autres propriétaires optent pour l’insémination artificielle pour éviter le contact entre le mâle et la femelle. Ils préfèrent ne pas prendre le risque d’une infection vénérienne.

Les différentes sortes d’insémination artificielle

  • L’insémination en semence fraîche (IAF) – Après la collecte du sperme du mâle, la chienne est immédiatement inséminée. Le sperme est injecté dans le vagin de la femelle. Cette opération ne nécessite pas de compétences spécifiques. Le propriétaire du chien ou n’importe quel vétérinaire peut effectuer l’opération.
  • L’insémination en semence réfrigérée (IAR) – Le sperme du mâle est réfrigéré pendant une période de 2 à 5 jours. Cette technique permet de conserver la semence du chien si celui-ci ne peut pas être présent pendant la période d’ovulation. Cela permet aussi de pouvoir transporter le sperme sur tout le territoire français ou depuis un pays de l’union européenne jusqu’en France. Le sperme est injecté dans l’utérus. Cette insémination est pratiquée par un vétérinaire agréé par la Société Centrale Canine (SCC). Ce médecin doit avoir suivi une formation spécifique et disposer du matériel nécessaire.
  • L’insémination en semence congelée (IAC) – Cette semence peut être congelée pendant des dizaines d’années. Elle est conservée dans une banque de sperme française ou étrangère. Cette technique permet donc d’acquérir le sperme d’un mâle très éloigné géographiquement. Cela permet aussi de conserver le sperme d’un étalon pendant très longtemps même quand celui-ci ne peut plus se reproduire. L’insémination est intra-utérine comme la précédente et doit donc être pratiquée par un vétérinaire agréé par la SCC.

La reproduction de la chienne, les réponses à vos questions :

253f12619fcb8f0d4d3ffb1dc6b35237DDDDDDDDDDDD