La stérilisation ou la castration du chien est-elle prise en charge par l’assurance chien ?

Stérilisation et castration d’un animal de compagnie sont des actes couramment effectués par les vétérinaires.

En dehors des cas pour lesquels ces interventions sont imposées par la loi, elles peuvent être effectuées par simple choix du propriétaire de l’animal ou prescrites par le vétérinaire pour raisons médicales. Elles sont prises en charge par une mutuelle pour animaux sous certaines conditions.

En quoi consistent la stérilisation et la castration d’un chien ?

La stérilisation d’une femelle peut consister en l’ablation des ovaires uniquement (ovariectomie) ou en l’ablation des ovaires et de l’utérus (ovario-hystérectomie). Une chienne peut être stérilisée dès l’âge de 6 mois, c’est d’ailleurs le meilleur moment pour la soumettre à cette intervention.

En ce qui concerne le chien, la castration peut être chirurgicale ou chimique. La première méthode est irréversible. Elle consiste en l’ablation des testicules. Elle ne doit être pratiquée sur un chien qu’à partir de l’âge de 6 mois à 10 mois selon sa race. Quant à la seconde méthode qui est réversible, elle consiste en l’insertion – sous la peau du chien - d’un implant imprégné d’hormones contraceptives efficaces pendant 8 mois à 1 an. La castration chimique ne nécessite pas d’anesthésie car elle est pratiquement indolore. Un même chien peut subir plusieurs castrations chimiques dans sa vie.

Stérilisation d’une femelle et castration chirurgicale d’un mâle se pratiquent sur des animaux à jeun et sous anesthésie générale.

Quels impacts sur la chienne ou le chien ?

La stérilisation permet de prévenir certaines maladies ou d’éventuels inconforts pour l’animal. En effet, une chienne stérilisée est bien moins exposée à certains risques pathologiques comme :

  • Une tumeur de l’utérus,
  • Un cancer mammaire, à condition toutefois que la chienne bénéficie d’une stérilisation avant ses premières chaleurs. Après, les risques de tumeurs mammaires augmentent malgré la stérilisation.

La stérilisation permet aussi de prévenir les infections de l’utérus et la récurrence des lactations nerveuses. Enfin, la chienne ne sera plus sujette aux chaleurs après ce type d’intervention.

Quant au mâle qui a été castré, il est généralement moins agressif avec ses congénères, se bat moins et il est bien plus rarement tenté par les fugues que les chiens non castrés. Il n’est plus attiré par les chiennes en chaleur ce qui le poussait, auparavant, à vagabonder de jour comme de nuit. Côté santé, chien castré est protégé contre les risques de tumeurs testiculaires, d’hyperplasie bénigne de la prostate, d’abcès des glandes anales et de tumeurs périanales.

Stérilisation/castration : obligatoire, de convenance ou pour raison médicale

Ces actes vétérinaires peuvent être effectués par obligation légale, sur simple décision du propriétaire de l’animal à des fins diverses ou parce que la santé de l’animal l’exige.

Actes imposés par la loi

La loi française impose la stérilisation ou la castration des chiennes/chiens dangereux, comme le stipule l’article L211-15 du Code rural. Ces chiens sont ceux qui appartiennent à la 1ère catégorie. Les propriétaires ont pour obligation de fournir un certificat établi par un vétérinaire une fois l’intervention effectuée.

Actes à titre préventif

Le propriétaire peut décider de faire stériliser sa chienne à titre préventif ou castrer son chien pour mettre par exemple un terme au vagabondage de son animal et limiter du même coup les risques d’accidents. La raison peut aussi être la prévention des maladies chez le chien.

Son maître peut même décider de faire stériliser sa chienne tout simplement parce qu’il ne souhaite pas devoir assumer la charge d’une portée non désirée. Enfin, si la chienne vit au sein d’une meute, la stérilisation limite généralement les risques d’affrontements et facilite l’installation d’une certaine harmonie entre les chiennes.

Pour mettre un terme aux idées reçues, il faut savoir que les chiennes et les chiens n’ont pas besoin d’avoir été au moins une fois des parents pour être stérilisés. L’âge conseillé pour castrer un mâle est de 6 mois pour les races de petite taille, 10 mois pour les races de grande taille et géante, c’est-à-dire juste avant la puberté. Pour une femelle, l’idéal est qu’elle n’ait pas encore eu ses chaleurs, soit entre 6 et 8 mois.

Stérilisation et castration pour raison médicale ou suite à un accident

Il existe de nombreux cas qui poussent le maître d’une chienne ou d’un chien à opter pour la stérilisation ou la castration de son fidèle compagnon. Dans ce cas, cet acte vétérinaire constitue un véritable traitement.

Pour la chienne, la stérilisation permet bien évidemment de traiter l’animal atteint d’un cancer de l’utérus.

Pour le chien, la castration est vivement recommandée lorsqu’elle peut traiter une torsion, une tumeur ou une inflammation des testicules, un abcès, un kyste, une inflammation voire une hyperplasie bénigne de la prostate.

Exemples de prix d’une stérilisation et d’une castration animal de compagnie

Le prix de ces actes vétérinaires diffère selon qu’il concerne un canidé ou un félin. Il varie aussi en fonction du vétérinaire puisque ces professionnels sont autorisés à pratiquer des tarifs libres. Il faut au moins prévoir :

  • 220 € pour l’ovariectomie d’une chienne et 140 € pour celle d’une chatte,
  • 350 € pour l’ovario-hystérectomie d’une chienne et 220 € pour celle d’une chatte,
  • 150 € pour la castration d’un chien et 80 € pour faire castrer un chat.

Ces tarifs incluent l’acte chirurgical en lui-même ainsi que l’hospitalisation, l’examen clinique qui précède l’intervention, les injections d’antibiotiques et d’antidouleurs, et même le retrait des points de suture. Les médicaments administrés à l’animal stérilisé ou castré à la sortie d’hospitalisation ne sont en revanche pas inclus dans ces tarifs.

Il peut être économique de faire pratiquer ce type d’intervention sur plusieurs de ses animaux le même jour. Certains vétérinaires et cliniques vétérinaires pratiquent des tarifs de groupe.

Quelle prise en charge de la mutuelle chien pour une stérilisation ou une castration ?

Une stérilisation et une castration effectuées sur un animal en bonne santé sont considérées par les compagnies d’assurance animaux comme des actes de convenance ou des actes préventifs. Il n’y a donc pas dans ces cas bien précis de caractère obligatoire. Aussi, la prise en charge des mutuelles pour chiens ne peut être effectuée, généralement, que dans le cadre du forfait prévention. Un montant est alors susceptible d’être accordé à hauteur de 40, 60 ou 80 €. Il est loin de couvrir la totalité des frais engagés par le maître. Celui-ci peut même ne rien percevoir si son assurance a classé la stérilisation pour convenance parmi les exclusions. Mieux vaut relire les conditions générales avant de se décider si l’on dispose d’un budget très serré et qu’il n’y a aucune obligation à stériliser son animal. A noter quand même que de plus en plus d'assureurs incluent cet acte dans les soins dits classiques, ce qui permet d'être remboursé entre 50 et 100 % selon la formule choisie.

En revanche, lorsque ces actes sont effectués suite à une maladie ou à un accident, la cause thérapeutique est avérée. La prise en charge est donc possible dès lors que le délai de carence est bien révolu. Le montant du remboursement dépend bien entendu de la formule pour laquelle le propriétaire de l’animal a opté lors de la souscription, entre 50 et 100 %.



15434a38fcdeac80863fc51bc8257a415555555555555555555555555