Le lait pour chiot

lait maternisé pour chiot
© Sam Haven | Pixabay

Comment bien choisir un lait maternisé pour chiot ? Dans quels cas et jusqu’à quel âge le donner ? En quelles quantités et combien de biberons par jour ? On vous dit tout …

Qu’est-ce que le lait pour chiot ?

Le lait pour chiot, également appelé lait maternisé pour chiot, est un aliment commercialisé comme produit de remplacement partiel ou total du lait maternel. Pour le chiot, il se présente généralement sous forme de poudre à diluer.

En remplacement du lait maternel, le lait maternisé pour chiot doit donc être en mesure de fournir au chiot l'énergie et les nutriments nécessaires à sa croissance et à son bon développement.

Quand nourrir un chien avec du lait maternisé ?

Un chiot est normalement nourri avec le lait de sa mère jusqu’à son sevrage qui intervient aux alentours de ses 6 à 8 semaines. Mais, il arrive que la mère ne soit pas en mesure de nourrir ses petits :

  • lorsque la mère est décédée,
  • lorsque la mère est malade, qu’elle est trop faible pour allaiter ses petits et/ou que des germes sont susceptibles de venir contaminer son lait et de mettre à mal la santé des jeunes (syndrome du lait toxique),
  • lorsque la mère ne produit pas suffisamment de lait pour nourrir correctement tous les chiots de sa portée,
  • lorsque la mère repousse un de ses chiots.

C’est alors au propriétaire des animaux de prendre le relai de la mère en nourrissant les chiots au biberon, avec un lait maternisé pour chiot.

Le colostrum dans les premiers jours de vie du chiot

Pendant les 48 premières heures après la naissance des chiots, le « lait » secrété par la chienne est particulièrement riche en immunoglobulines qui fournissent une protection immunitaire au nouveau-né. On appelle cette sécrétion particulière, le colostrum. Le lait maternisé industriel n’en contient pas mais il est possible de se procurer du colostrum auprès d’un vétérinaire ou d’un éleveur pour en donner aux chiots lorsque la mère ne peut pas allaiter son chiot après sa mise bas. Demandez conseil à votre vétérinaire, le cas échéant.

Comment choisir un lait pour chiot ?

Il existe de nombreux laits maternisés industriels pour chiot sur le marché mais dont les formulations ne sont pas toujours optimales.

Afin de choisir le meilleur lait pour chiot, il est recommandé de choisir un produit de qualité dont la composition se rapproche le plus possible du lait de la chienne composé en moyenne à :

  • 75g/L de protéines,
  • 33g/L de lactose,
  • 95g/L de lipides,
  • 2,4g/l de calcium,
  • 1,8g/L de phosphore.

Choisissez donc un lait maternisé composé à plus de 30% de protéines animales hautement digestibles pour le chiot, pauvre en lactose (moins de 20%) et dépourvu en amidon, un sucre complexe que le petit animal n’est pas encore capable de digérer.

Veillez également à ce que le lait maternisé soit supplémenté en huile de poisson. Il doit en effet apporter au chien suffisamment d’EPA et de DHA, des acides gras essentiels à longues chaines de la famille des oméga 3, très utiles pour le développement cérébral du chiot et qui sont naturellement présents dans le lait de la chienne.

Par quoi remplacer du lait pour chiot ?

Quand on ne dispose pas de lait maternisé pour nourrir des chiots non sevrés, il est tentant de vouloir se rabattre sur du lait de vache. Or, comme pour les bébés humains, le lait de vache n’est pas bien adapté aux besoins du chiot. Et pour cause : le lait de la chienne est près de 3 fois plus riche en lipides, plus de deux fois plus riche en protéines et en calories que la lait de vache. Il contient aussi 2 fois plus de calcium et de phosphore mais contient moins de lactose (sucre du lait) que le lait de vache. Pour toutes ces raisons, il ne permet pas de couvrir les besoins énergétiques et nutritionnels du chiot mais peut aussi provoquer des troubles digestifs telles que des diarrhées importantes chez ce dernier.

Il en est de même avec le lait de brebis et de chèvre, à la composition assez proche du lait de vache.

Les laits végétaux tels que le lait de soja ne contiennent pas non plus assez de protéines, de lipides, de vitamines et de minéraux pour couvrir les besoins nutritionnels d’un chiot. Leur protéines sont en plus peu digestes et incomplètes en acides aminés essentiels.

Il n’est pas non plus possible de remplacer du lait maternisé pour chiot par du lait maternisé pour bébé humain car il ne contient pas assez de nutriments essentiels pour le chiot.

Vous l’aurez donc compris : rien ne remplace un lait maternisé spécialement formulé pour les chiots.

Mais, si vous devez nourrir un chiot dans l’urgence et que vous n’en disposez pas, vous pouvez néanmoins fabriquer un lait pour chiot maison en attendant d’en trouver en mélangeant 200ml de lait concentré de vache non sucré mélangé à un jaune d’œuf. Si ce mélange est trop épais, vous pouvez le diluer avec un peu d’eau de source. Conservez ce mélange au réfrigérateur et utilisez-le en moins de 24 heures. Notez bien que ce mélange est un lait pour chiot « de dépannage » qui ne doit en aucun cas être utilisé à long terme pour nourrir un chiot car sa composition n’est pas complète.

Si vous tenez néanmoins à fabriquer un lait maison pour votre chiot, demandez conseil à votre vétérinaire afin qu’il vous donne une recette de lait maison équilibrée et adaptée aux besoins nutritionnels de votre petit animal.

Comment nourrir un chiot avec du lait maternisé ?

Pour nourrir un chiot au biberon avec du lait maternisé, il est nécessaire de respecter certaines règles d’hygiène avant de nourrir vos chiots. Il est nécessaire de stériliser les tétines et les biberons après chaque utilisation et surtout de bien vous laver les mains avant de nourrir ou même de manipuler les petits chiens. Ne préparez pas le lait reconstitué trop en avance, au risque qu’il soit le siège de développements bactériens nocifs pour la santé des chiots.

Pour la préparation des biberons en tant que telle, toutes les instructions d’utilisation y compris les consignes de dilution du lait maternisé pour chiot et les quantités à donner sont indiquées sur l’emballage du produit. Il suffit alors de s’y référer.

Le lait en poudre devra ainsi être réhydraté avec de l’eau tiède ou chaude (idéalement de l’eau de source), au plus proche du moment de la tétée en prenant d’amener la préparation aux alentours de la température corporelle du chiot, soit 37 à 38°C.

Quant aux quantités de lait à donner au chiot chaque jour, elles sont également indiquées sur l’emballage du lait maternisé que vous aurez sélectionné. Mais, généralement, un chiot :

  • de moins d’une semaine devra faire 7 à 8 tétées par jour,
  • de 2 semaines: 6  tétées / jour ,
  • de 3 semaines : 5 tétées / jour en plus d’un peu de nourriture solide pour commencer le sevrage,
  • 4 semaines : 4 à 5 tétées / jour + nourriture solide ,
  • 5 semaines : 3 à 4 tétées par jour + nourriture solide ,
  • 6 semaines : 2 à 3 tétées par jour + nourriture solide,
  • 7 semaines : nourriture solide mouillée avec du lait maternisé.

Plus le chiot prendra de l’âge et du poids, plus la quantité de lait qu’il boira lors de chaque tétée augmentera, en même temps que la capacité de son estomac. On estime le volume de lait ingéré par repas (en ml) à environ 5% du poids corporel du chiot (en g). A titre d’exemple, vous trouverez ci-dessous un tableau qui donne un ordre d’idée du volume des biberons à donner au chiot selon leur âge et leur poids de naissance :

 Nombre de tétées par jour

Volume de lait (en ml)

selon le poids des chiens à la naissance

250-350g350-500g>500g
1er et 2e jour8121520
Du 3e au 7e jour6203040
Du 8e au 16e jour5355070
Du 16e jour au sevrage46070120

Source : Guide de la reproduction du chien et de la chienne : de la saillie à la vente des chiots – Alexandre Balzer et Annabelle Loth, éditions Med’com

Pesez les chiots tous les jours afin de vous assurer que leur prise de poids est régulière et normale. Le chiot nouveau-né a une croissance exponentielle. Juste après sa naissance, il perd normalement un peu moins 10% de son poids de naissance mais ensuite il enregistre une prise de poids de 6 à 4% par jour si bien qu’il :

  • double son poids de naissance en 1 semaine,
  • le triple en 3 semaines,
  • le multiplie par 5 en 1 mois,
  • le multiplie de 10 à 15 en 8 semaines.

Si votre chiot ne prend pas suffisamment de poids, c’est peut-être que son alimentation n’est pas optimale en qualité et/ou en qualité ou qu’il souffre d’un problème de santé. Parlez-en alors à un vétérinaire sans attendre !



9c5b75a20680ccc2ab47cd3ae137468bRRRRRR