Les conditions pour assurer un chien

Assurer son chien auprès d’une mutuelle santé animalière est vivement recommandé. Cela permet à l’animal de bénéficier à moindre coût de tous les soins nécessaires en cas de maladie ou d’accident. Mais pour être assuré par une assurance pour animaux, le chien doit répondre à certains critères. Identification, âge, race, état de santé sont parmi les conditions requises pour que la souscription d’un contrat d’assurance chien soit possible. Le maître doit donc étudier attentivement les différentes propositions de contrats avant d’assurer son fidèle compagnon car ces conditions de souscription peuvent sensiblement varier d’une compagnie à une autre.

Prendre connaissance des exclusions au contrat

Avant de compléter le dossier de souscription, le maître qui souhaite assurer son chien doit prendre connaissance des exclusions en lisant consciencieusement les conditions générales. Elles recensent tout ce qui ne peut être couvert par le contrat.

Maladies héréditaires, affections congénitales, maladies chroniques contractées par l’animal avant la souscription font partie de ces fameuses exclusions. De même, les maladies contractées pendant le délai de carence et tout ce qui en découlerait par la suite font aussi partie des exclusions. Cela signifie que tous les soins vétérinaires en rapport avec ces différents problèmes de santé ne seront pas pris en charge par l’assurance animaux.

S’il y a quelques années encore les chiens dangereux faisaient partie des exclusions, certaines compagnies d’assurance acceptent aujourd’hui d’assurer les chiens dangereux, à savoir :

  • Les chiens d’attaque : chiens de 1ère catégorie,
  • Les chiens de garde et les chiens de défense : chiens de 2ème catégorie.

Lorsque l’on possède ce type de chien, il faut bien vérifier préalablement à la signature du contrat que cette mention apparaît dans les conditions générales.

Assurance chien : gare à la limite d’âge

L’âge est également une condition imposée par les assureurs. Pour pouvoir être assuré, le chien doit être au moins âgé de 2 ou 3 mois. Quant à la limite d’âge au-delà de laquelle l’assureur risque fort de refuser d’assurer l’animal, elle se situe entre 6 et 10 ans. Elle est fixée par le professionnel en fonction de la race du chien car il est établi que l’espérance de vie des canidés diffère d’une race à l’autre. Ainsi, les chiens sont classés en quatre catégories : chiens de petite race, chiens de race moyenne, chiens de grande race, chiens de race géante. Statistiquement, plus le chien est grand, plus son espérance de vie est courte. Elle est de 9 ans pour un chien de race géante et de 15 ans pour un chien de petite race.

Bien entendu, l’âge du chien peut être totalement inconnu de son maître. C’est le cas lorsque le chien a été trouvé par exemple. Il est alors indispensable de se tourner vers un vétérinaire car sa seule déclaration fait foi auprès de la compagnie d’assurance.

Le chien doit être identifié

Depuis 2009, la loi impose aux propriétaires de chiens de faire identifier leur fidèle compagnon ; une obligation qui s’est peu à peu étendue aux autres animaux de compagnie. Le système d’identification le plus couramment employé est la puce électronique appelée aussi transpondeur. Les compagnies d’assurance refusent de prendre en charge les chiens non identifiés. Le propriétaire de l’animal a donc tout intérêt à faire identifier son animal par un vétérinaire avant de souscrire un contrat d’assurance santé chien.

Le transpondeur inséré sous la peau par un vétérinaire contient un numéro unique. Rappelons que l’identification du chien est très importante car elle facilite les recherches en cas de vol de l’animal, ou si le chien se perd. Le maître doit simplement inscrire son animal identifié sur le site en ligne dédié à l’identification des carnivores domestiques. Ce site officiel est i-cad.

Le chien doit être vacciné

Les assureurs exigent généralement que le chien à assurer soit vacciné. Certains vaccins sont en effet imposés par les professionnels, comme le vaccin contre la rage ou encore le vaccin contre la maladie de Carré. Au-delà du fait que les professionnels imposent fréquemment cette condition d’admission, faire vacciner son chien tient du bon sens. C’est un acte de prévention qui permet dans bien des cas de protéger la santé de son fidèle compagnon. La vaccination contre certaines maladies est d’autant plus importante que le chien est fortement exposé aux risques de contamination. C’est par exemple le cas du chien de chasse qu’il vaut mieux vacciner contre la leptospirose. Les vaccins imposés par les assureurs avant la souscription d’un contrat sont précisés dans les conditions générales.

Le délai de carence

Même si le chien remplit tous les critères d’admission à la mutuelle pour chien (âge, race, état de santé, vaccination, identification), il peut se voir malgré tout imposer un délai de carence. Il s’agit d’une période durant laquelle aucune prise en charge ne peut être accordée. Sorte de mise à l’essai, ce délai de carence permet tout simplement à la compagnie d’assurance de vérifier la bonne santé du chien. Nombre d’assureurs pour animaux imposent encore un délai de carence de 7 jours à 2 mois, voire plus long encore. Un questionnaire médical peut être exigé par l’assureur au moment de la souscription. Il doit être établi par le vétérinaire. Ce questionnaire de santé a pour but d’attester que le chien n’est ni blessé, ni malade.

Des conditions de souscription allégées

Pour faire face à la concurrence, de plus en plus de compagnies d’assurance pour animaux tentent d’alléger leurs conditions de souscription. Ainsi, le propriétaire d’un chien peut se voir proposer un contrat pour son animal âgé de 10 ans ou plus. De la même façon, les chiens dangereux ne sont plus systématiquement refusés par les assureurs. Nombre de professionnels n’imposent plus de délai de carence, d’autres ont revu sa durée à la baisse pour les chiens qui montrent patte blanche. On constate une augmentation des offres de contrat sans délai de carence et sans questionnaire de santé. Afin de choisir la meilleure mutuelle pour chien, le maître peut comparer toutes les offres en utilisant un outil comparatif d’assurances animaux. Simple et efficace, le comparateur permet de connaître en quelques minutes les garanties, les tarifs et les conditions de souscription.

6c61d5c9768a5284f88f345c59562ca2444444444444444444444444444