Les conditions requises pour souscrire une assurance pour animaux

Comme pour tout type d’assurance, il est nécessaire de remplir certaines conditions lorsque l’on souhaite assurer son animal de compagnie auprès d’une mutuelle santé animalière.

Indispensable pour couvrir les soins vétérinaires en cas de maladie ou d’accident, ce contrat mérite d’être étudié à la loupe avant sa souscription.

L’animal est soumis à des conditions d’âge et de race

Ni trop jeune ni trop vieux, l’animal que son maître souhaite assurer auprès d’une mutuelle pour animaux doit être âgé d’au moins 2 ou 3 mois et de 10 ans au plus. Certains assureurs fixent la limite d’âge maximale à 6 ou 8 ans en fonction de la race du chien par exemple. Cela s’explique par le fait que l’espérance de vie d’un canidé est en relation étroite avec sa race. Ainsi, l’espérance de vie est de :

  • 9 ans pour un chien de race géante de type Dogue allemand,
  • 11 ans pour un chien de grande race de type Berger allemand,
  • 12 ans pour un chien de race moyenne de type Colley,
  • 15 ans pour un chien de petite race de type Chihuahua.

La différence entre les plus grands et les plus petits chiens est tout de même considérable. Heureusement, nombre de chiens, toutes races confondues, peuvent atteindre un âge très avancé, notamment s’ils ont bénéficié tout au long de leur vie d’un suivi régulier auprès d’un vétérinaire. C’est ce que permet la mutuelle chien qui prend en charge une grande partie des dépenses engagés par les propriétaires d’animaux de compagnie.

Des conditions liées à l’espèce

De plus en plus de foyers français possèdent des animaux de compagnie qui ne sont ni des chiens, ni des chats, mais des lapins, des furets et autres NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Eux aussi ont besoin d’un suivi vétérinaire pour vivre en bonne santé. Même si leur prise en charge par une assurance n’est pas encore aussi courante que pour les chiens et les chats, nombre de compagnies d’assurance acceptent désormais de couvrir ces animaux, sous certaines conditions.

Des conditions liées à l’état de santé de l’animal

Un animal non vacciné risque fort de ne pas être couvert par les assureurs spécialisés dans la couverture animalière. Les mutuelles santé exigent généralement que les vaccins obligatoires soient à jour. C’est le cas des vaccins contre la leucose, la rage, le typhus et le coryza. Le maître de l’animal doit donc veiller à respecter le calendrier de vaccination de son fidèle compagnon s’il souhaite l’assurer auprès d’une mutuelle pour animaux.

Certaines maladies font partie des exclusions. L’assureur ne les couvre pas dès lors qu’elles ont été déclarées avant la souscription du contrat. C’est par exemple le cas des maladies récidivantes, chroniques, des maladies héréditaires et des affections congénitales. Certains assureurs exigent qu’un certificat de bonne santé établi par un vétérinaire soit fourni lors de la souscription du contrat. Il est donc difficile d’assurer un animal malade.

Le délai de carence appliqué par une grande majorité de compagnies d’assurance permet au professionnel de s’assurer que l’animal est en bonne santé. La durée du délai de carence peut être plus ou moins longue selon les compagnies. L’animal n’est alors couvert qu’à l’issue de cette période.

Des conditions d’identification

Avant d’assurer son animal auprès d’une mutuelle spécifique, le maître doit veiller à faire identifier son compagnon. L’identification d’un animal de compagnie est obligatoire. La législation l’impose pour les chiens depuis 2009 et pour les chats depuis 2012. Chevaux, furets et autres animaux de compagnie sont désormais également soumis à cette obligation d’identification.

L’identification d’un animal de compagnie doit être effectuée par un professionnel, c’est-à-dire soit par un vétérinaire, soit pas un tatoueur habilité même si le tatouage est aujourd’hui détrôné par le transpondeur. Ce dernier, appelé aussi puce électronique, est inséré sous la peau de l’animal. Cette puce contient un numéro d’identification unique pour chaque animal.

Faire identifier son fidèle compagnon est indispensable pour favoriser sa recherche lorsqu’il s’est égaré ou encore s’il a été volé. Il suffit pour cela de procéder à l’inscription en ligne de l’animal identifié grâce à l’application Filalapat de l’i-Cad.

Il faut en tout cas savoir qu’un animal non identifié sera purement et simplement refusé par la compagnie d’assurance.

Des conditions de races pour les chiens

Il est plus difficile d’assurer un chien dangereux qu’un Bichon. D’ailleurs, il y a encore quelques années, les compagnies d’assurance pour animaux ne les acceptaient que très exceptionnellement. Aujourd’hui, les maîtres des chiens de 1ère catégorie (chiens d’attaque) et des chiens de 2ème catégorie (chiens de défense et chiens de garde) parviennent à trouver quelques propositions de contrats d’assurance Santé. Lorsque l’on est sur le point de souscrire, il est très important de prendre connaissance des conditions générales afin de s’assurer que les chiens dangereux ne font pas partie des exclusions.

Il faut savoir également que les chiens sauveteurs et ceux utilisés par les services de sécurité bénéficient de contrats particuliers. De même, lorsque l’on possède un chien de chasse, il est préférable de s’assurer que le contrat peut lui être attribué.

Des conditions assouplies

Quelques assureurs ont décidé d’assouplir les conditions requises pour souscrire une assurance animaux. Si bien qu’il est de plus en plus fréquent désormais de trouver :

  • Des offres de contrats sans délai de carence,
  • Des contrats d’assurance santé accessibles aux chiens âgés de plus de 10 ans,
  • Des couvertures spécifiques pour les Nouveaux Animaux de Compagnie.

Afin de bénéficier de ces assouplissements, le propriétaire d’un chien, d’un chat ou autre compagnon a tout intérêt à utiliser un comparateur d’assurance pour animaux. La recherche effectuée par cet outil comparatif dans la minute et avec grande fiabilité, prend en compte les différents critères renseignés par l’internaute. Il est donc très facile de trouver par exemple un contrat mutuelle santé animalière qui n’impose aucun délai de carence. Quoiqu’il en soit, avant de souscrire, il convient de bien lire le contrat car certaines sont propres à chaque compagnie d’assurance. Le contrat doit clairement stipuler toutes les conditions qu’impose l’assureur.

9a23995300e1ae0caf17f2fad0c14869########################