Les principaux signes d’anxiété et de stress chez le chien

Voyons ensemble les principaux signes d’anxiété et de stress chez le chien.

Cela vous permettra alors d’observer les moindres faits et gestes de votre toutou pour savoir si oui ou non vous devez vous inquiéter et donc agir en conséquence.

Tout d’abord, je tiens à préciser que c’est davantage le cumul de plusieurs symptômes qui pourra vous certifier ou non de la présence d’une anxiété chez votre animal. En effet, si l’on prend un symptôme parmi la liste que je vais développer ci-dessous, cela ne signifie pas que votre chien souffre particulièrement d’anxiété. C’est exactement comme pour nous, si on tape « maux de ventre » sur internet, on est sûr de se trouver au moins 10 maladies graves en quelques clics. Il faut donc être vigilant, bien faire attention et surtout se poser les questions suivantes :

  • Est ce que mon chien a adopté ce comportement du jour au lendemain ?
  • Qu’est-ce qui déclenche ce comportement précis ?
  • Y a-t-il eu des changements particuliers dans l’environnement du chien ces derniers temps (déménagement, arrivée d’un bébé ou d’un autre chien dans le foyer, etc.) ?
  • La race de mon chien est-elle « prédisposée » à des comportements de peur ?
  • Ses parents étaient-ils peureux ? Les autres chiens de la portée ont-ils un comportement similaire ?
  • Est-ce que je propose bien à mon chien un environnement serein, avec des repères et une routine rassurante ?
  • Mon chien a-t-il vécu des traumatismes lorsqu’il était chiot ? En a-t-il vécu récemment ?

L’une des principales anxiété connue chez le chien et celle de la séparation. En effet, si votre chien n’a pas été habitué dès chiot à la solitude, cela peut devenir problématique au quotidien.


Les symptômes liés à l’anxiété de séparation

  • Votre chien détruit tout ce qu’il a à portée de truffe lorsque vous vous absentez, et particulièrement les objets ayant votre odeur (canapé, coussin, télécommande, chaussons, etc.).
  • Si vous installez une caméra lors de vos absences, vous observez que votre chien ne se pose jamais, il fait des allers retours de manière répétitive.
  • Votre chien pousse des vocalises à longueur de journée dès lors que vous fermez la porte derrière vous.
  • Lorsque vous êtes à la maison, votre chien vous suit partout dans la maison, c’est un véritable pot de colle.
  • Votre chien fait ses besoins dans la maison (alors qu’il est propre le reste du temps) et parfois, ses selles sont molles.
  • Votre chien est sans cesse en demande d’attention de votre part.

Quelques conseils pour atténuer l’anxiété de séparation de votre chien

  • Ne dites pas « au revoir » à votre chien, ignorez-le et faites comme si vous alliez chercher le courrier dans la boite aux lettres.
  • Déconditionnez votre chien de vos rituels de départ (mettre une veste, prendre son sac et ses clés, etc). Répétez ainsi ces différents gestes au quotidien, sans nécessairement partir afin que votre chien n’assimile plus ces actions à votre départ
  • Réduisez l’espace de votre chien lorsqu’il est seul, nul besoin de lui laisser toute la maison, cela le stressera davantage.
  • Occupez votre chien, donnez lui à manger ou des jouets d’occupation type Kong remplis de friandises.
  • Ne répondez plus à toutes les demandes d’attention de votre chien lorsque vous êtes chez vous, ignorez le, attendez qu’il passe à autre chose (il faut maximum 15 minutes pour que le chien passe en effet à autre chose, il faut donc être patient et ne pas céder) et ensuite appelez-le pour lui proposer caresses, friandises ou séance de jeu.
  • Ne laissez pas votre chien vous suivre partout dans la maison, vous pouvez même instaurer des pièces interdites afin que votre chien apprenne à être seul, même lorsque vous êtes présent dans la maison
  • Au début, ne faites pas d’absences trop longues, allez y de manière progressive : d’abord 5 minutes, puis 10, puis 15, puis 30, etc.
  • Lorsque vous rentrez chez vous, ignorez votre chien, ne lui faites pas la fête ! Attendez qu’il se calme et ensuite appelez le pour lui dire « bonjour ». On garde ainsi toujours cette notion essentielle d’initiative du maitre !

Je vous propose maintenant une liste des principaux signes que vous pouvez observer et qui pourraient traduire une certaine anxiété chez votre chien. Bien entendu, tous les signes d’anxiété ne sont pas présents ici, il en existe une quantité infinie puisque chaque chien pourra développer des comportements spécifiques liés au stress. Tout comme pour nous, l’extériorisation du stress peut se faire sous une multitude de forme.

  • Votre chien adopte des comportements répétitifs : allers retours répétés, tourne en rond dans le jardin, etc.
  • Votre chien adopte des activités de substitution : léchages excessifs, mordillements des membres inférieurs, plaies de léchage, etc.
  • Vous observez chez votre chien l’emploi de signaux d’apaisement tels que des bâillements répétitifs, des léchages de truffe (à ne pas confondre avec le léchage des babines), la queue entre les pattes, les oreilles en arrière, etc.
  • Votre chien rencontre des problèmes digestifs : selles molles, épisodes diarrhéiques, vomissements.
  • Votre chien a des tensions musculaires dues au fait qu’il soit toujours sur ses gardes. N’hésitez pas à faire appel à un ostéopathe canin afin qu’il fasse un examen complet et vous aiguille sur les différentes précautions à prendre et éventuellement les différentes manipulations à proposer au quotidien à votre chien.
  • Votre chien gémit et/ou aboie de manière excessive, ce qui signifie qu’il n’arrive pas à se poser et à se détendre.
  • Votre chien dort énormément (sous-entendu : plus que d’habitude)
  • Votre chien se colle à vous au moindre bruit « suspect » et inhabituel. Il opère alors un attachement à vous excessif.
  • Votre chien est sans cesse en demande vis à vis de vous, il vous suit partout, cherche de manière insistante votre attention.
  • Votre chien détruit énormément, que vous soyez présent ou pas : cela traduit d’un besoin d’évacuer un stress.
  • Votre chien se met soudainement à trembler ou haleter alors qu’il ne fait ni trop froid, ni trop chaud.
  • Votre chien bave régulièrement. On observe notamment ce symptôme lors des trajets en voiture.

Pour finir, vous devez toujours chercher à savoir pourquoi votre chien adopte tel ou tel comportement. En effet, il est essentiel de comprendre la cause du problème sans quoi vous n’arriverez pas à régler le problème en profondeur et à apaiser votre chien. De fait, si vous observez plusieurs de ces symptômes chez votre animal, n’hésitez pas à faire appel à un vétérinaire et/ou un professionnel du comportement canin.

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste et formatrice chez Nature de Chien
www.naturedechien.fr

58833f906bacc4c4df401c754e1e0810'''''''''''''''