Les sens du chien

On dit parfois que les chiens ont un 6ème sens tant leur intuition est légendaire. Pas sûr que la science ne reconnaisse ce 6ème sens mais on peut, tout du moins, vous en dire plus sur leurs 5 sens.

La vue

L’œil du chien s’apparente à celui de l’être humain. La rétine composée de nombreux bâtonnets et le  « tapis clair », couche réfléchissante située au fond de l’œil, permettent au meilleur ami de l’homme de bien voir dans la pénombre. Les cellules de la rétine et du cerveau permettent de distinguer un peu les couleurs, contrairement à une idée couramment répandue selon laquelle les chiens ne verraient qu’en noir et blanc.

S’ils sont moins bien équipés que les humains pour la vision des couleurs, ils sont en revanche très forts pour déceler le moindre mouvement à une grande distance. En contrepartie, ils perçoivent mal les objets fixes et les reliefs et voient moins bien en vision rapprochée que nous.

Leur vision périphérique est étendue. Le champ de vision des chiens va de 200° à 270° selon la forme de leur crâne et la longueur de leur museau. Celui de l’Homme pour comparaison n’excède pas les 160°.


L’ouïe

Le port et la forme des oreilles varient beaucoup selon les races de chien. Il est évident qu’un chien aux oreilles dressées capte mieux les sons qu’un chien aux oreilles tombantes. Cependant, que ses oreilles soient pendantes, dressées, tombantes, semi-dressées ou semi-tombantes, il n’en reste pas moins que tous les chiens ont une ouïe nettement supérieure à la nôtre. Le chien est en effet capable de percevoir des sons à une distance 4 fois plus grande que l’Homme ainsi que les sons de haute fréquence, que nous sommes incapables de percevoir. En plus d’une ouïe très fine, les chiens sont capables de faire pivoter leurs oreilles vers la source sonore. Ils sont donc capables de localiser l’origine d’un son en un dixième de seconde.

L’odorat

La réputation de l’odorat du chien n’est plus à faire ! Le flair légendaire du chien est dû à la muqueuse nasale recouverte de récepteurs olfactifs qui, une fois dépliée atteint 130 cm², contre 3 cm² seulement chez l’être humain. La diversité des cellules sensorielles olfactives chez le chien est également très élevée. Chez le chien, on compte 120 à 220 millions de cellules contre seulement 5 millions chez l’Homme. Ainsi, le nez d’un chien perçoit des odeurs jusqu’à 1 million de fois plus diluées que celles détectables par l’être humain. La truffe est gardée humide pour augmenter le nombre de molécules odorantes captées.

Le toucher et le goût

Le toucher joue un rôle important sous forme de contacts physiques dans les rapports sociaux du chien avec sa famille, sa meute ou avec d’autres congénères.

Quant au goût, il est très lié à l’odorat. Cependant, les papilles gustatives sont moins nombreuses que chez les Hommes. Le cerveau du chien quant à lui n’est capable d’enregistrer que des goûts agréables, neutres ou déplaisants.

  1. Perle a dit:

    Merci pour cet article fort intéréssant, j’ai l’impression que mon chien à un odorat très développé lorsqu’il s’agit de manger.

  2. TTPLC a dit:

    Bonjour Perle,

    Je vous rassure, vous n’êtes pas la seule dans ce cas là. Certains chiens sont très gourmands et la nourriture met tous leurs sens en éveil.

  3. Christiane a dit:

    le chien est le portrait de son maitre !!! il fait tout comme lui et lui obéit parcece qu’il l’aime le « dressage » c’est un échange d’AMOUR ….

Les commentaires sont fermés.

8cdc061aaabcfff82f809cda8d0ed771!!!!!!!!!!!!!!!!