Les sentiments chez le chien

Est-ce que mon chien me comprend ? Que ressent-il ? Est-ce qu’il éprouve un réel amour pour moi ? Que se passe-t-il vraiment dans sa tête ?

 

On prête beaucoup de sentiments à nos chiens mais n’est-ce pas là un moyen de mieux y projeter nos propres émotions ? Parle-t-on réellement de sentiments chez les chiens ?

Voici tant de questions que n’importe quel maître s’est déjà posées. Nous allons essayer d’apporter quelques éléments de réponses à ces nombreuses interrogations.



L’attachement chez le chien

J’entends souvent de maîtres me dire que leur chien les aime plus que tout et cela de manière inconditionnelle. Oui… Presque ! D’un point de vue canin, on parlera davantage d’un très fort attachement.

Pourquoi attachement ? Et bien, en tant que maître de votre chien, vous représentez pour lui un être qui répond à ses besoins, le nourrit et surtout fait de son quotidien un réel bonheur.

Vous êtes, ne l’oubliez pas, le second être d’attachement de votre chien, le premier étant sa mère.

Les chiens nous assimilent plutôt à une figure parentale qui les aide à résoudre leurs problèmes, répondre à leurs besoins primaires (boire, manger, dormir) et leur procurer du plaisir à travers les séances de jeux, les moments complices, l’éducation, les balades, etc.

De fait, vous êtes, en tant que maître, au centre du quotidien de votre chien. C’est pour cela que l’on parle davantage d’attachement inconditionnel plutôt qu’amour inconditionnel.

Les émotions chez le chien

En revanche, on peut dire que le chien éprouve des émotions comme la peur, le stress ou encore l’excitation. Ce sont des émotions liées au système nerveux du chien et qui sont facilement repérables.

Effectivement, on observera aisément un chien tout content de revoir son maitre à la fin d’une journée de travail. On reconnaitra un chien triste à son attitude, son changement de rythme alimentaire par exemple ou encore, on pourra constater le stress et l’angoisse d’un chien s’il a des plaies de léchage et se met à avoir des activités de substitution.

Les aboiements sont également simples à identifier, ils transmettent des émotions et expriment l’état du chien. Les aboiements nous permettent de comprendre l’émotion du chien et cela simplement en écoutant la tonalité et la fréquence de l’aboiement. Par exemple, un chien qui aboie avec une tonalité assez élevée exprimera une peur, en situation anxieuse, un problème ou un danger. Alors que si la tonalité est assez grave, le chien sera alors plutôt en colère, sûr de lui, agressif et l’étape d’après pourrait être l’attaque.

En clair, pour connaitre l’état d’esprit de votre chien : regardez le. Il vous envoie une multitude de signaux (bâillements, léchages, clignements des yeux, etc.). Apprenez à lire ces signaux et vous serait en réelle harmonie avec votre chien.

Attention ! Ne tombez pas dans le piège du « regard de chien battu ». C’est en ce sens que l’Homme a tendance à faire preuve d’anthropomorphisme envers les chiens c’est à dire leur prêter des sentiments humains.

Par exemple, on ne dira pas qu’un chien est jaloux. Il ne connait pas cette émotion. On parlera plutôt d’un problème de partage de ressources ou de gestion de la frustration.

La compréhension

Il faut avant tout comprendre le chien avant de chercher à ce qu’il nous comprenne. Pour être en harmonie, il faut que la compréhension s’opère des deux côtés, dans les deux sens.

Parlons en d’ailleurs, de la compréhension des chiens. On pense souvent que nos chiens nous comprennent, mais cela va bien plus loin : ils lisent en nous comme dans un livre ouvert. Nous sommes constamment observés et analysés. Nos moindres faits et gestes sont passés au peigne fin et ils arrivent en fait à lire nos comportements gestuels.

Une étude a d’ailleurs été réalisée par le Dr Juliane Kaminski (Dr. en psychologie comparée et chercheur à l’Université de Portsmouth) à ce sujet : elle démontre que dans 90% des cas, les chiens lisent de manière correcte notre gestuelle corporelle (nos gestes, notre regard etc.). Ils se distinguent d’ailleurs plus que les chimpanzés qui sont tout de même nos voisins les plus proches.

Les chiens arrivent à comprendre nos gestes grâce à leur grande qualité d’observation et d’analyse.

Alors, les chiens ont-ils des sentiments ? Non. Ils éprouvent des émotions. D’ailleurs, on dit souvent que les chiens sont des éponges à émotions, j’imagine que vous avez forcément déjà entendu cela au moins une fois ? Et bien maintenant vous comprenez pourquoi ? Leur système d’observation approfondi et leur anticipation de tous nos faits et gestes en font des êtres très sensibles.

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste Nature de Chien
www.naturedechien.fr

nature-de-chien-logo

23cfd6edeffa2ca9f68c2caf656b4159pppppppppppppppppppppppppppppp