La leucémie est une pathologie cancéreuse des cellules du sang fabriquées dans la moelle osseuse.

Qu’est ce que la leucémie du chien ?

Toutes les cellules du sang sont fabriquées à partir de cellules souches contenues dans la moelle osseuse hématopoïétique, que l’on retrouve dans les os plats et la tête des os longs du chien. On appelle ce processus l’hématopoïèse. Ces cellules souches, indifférenciée au début, se multiplient au sein de la moelle osseuse et se différencient puis maturent progressivement pour former des cellules sanguines qui seront alors libérées dans la circulation sanguine.

La leucémie correspond à un cancer de ces cellules sanguines chez le chien. En fonction de la lignée de cellules sanguines touchées, on distingue alors deux grands types de leucémies chez le chien : la leucémie myéloïde et leucémie lymphocytaire.

La leucémie myéloïde chez le chien

La lignée myéloïde compte les cellules qui donnent naissance aux érythrocytes (les globules rouges), les granulocytes et les monocytes (deux sortes de globules blancs), les thrombocytes (les plaquettes sanguines) et les mégacaryocytes. L’ensemble de ces cellules sanguines se multiplient dans la moelle osseuse et se différencient entièrement au sein de cette dernière à partir de cellules immatures qu’on appelle les myéloblastes.

Il arrive que ces cellules immatures prolifèrent anormalement dans la moelle osseuse et gagnent le sang voire infiltrent des organes : on parle alors de leucémie myéloïde aiguë. Quand ce sont des cellules de la lignée myéloïde différenciées et matures qui prolifèrent anormalement, on parle alors de leucémie myéloïde chronique.

La leucémie lymphocytaire chez le chien

La lignée lymphoïde compte les cellules qui donneront naissance aux lymphocytes. C’est à partir des lymphoblastes, des cellules immatures contenues dans la moelle osseuse, que seront fabriqués les lymphocytes T et B.

Quand ces lymphoblastes prolifèrent anormalement dans la moelle osseuse, gagnent le sang et infiltrent potentiellement des organes : on parle alors de leucémie lymphocytaire aiguë. Quand ce sont des cellules de la lignée lymphoïde différenciées et matures qui prolifèrent anormalement, on parle alors de leucémie myéloïde chronique.

Quelles sont les causes de la leucémie chez le chien ?

Les causes de leucémie chez le chien restent encore relativement incertaines à l’heure actuelle mais toutefois, des facteurs génétiques semblent occuper une place importante dans la survenue de ce type d’affection. Des mutations génétiques induites par des polluants, des médicaments, des radiations ou même des virus sont évoquées.

Les symptômes de la leucémie chez le chien ?

Chez un chien atteint de leucémie, différents symptômes perceptibles par son propriétaire peuvent se manifester entre autres par :

  • une grande fatigue, conséquence de la cytopénie, c’est-à-dire d’un manque de cellules sanguines circulantes « normales »,
  • de l’hyperthermie, une élévation de la température corporelle au-delà de la normale (entre 38°C et 39°C normalement chez le chien),
  • une pâleur des muqueuses due à un manque de globules rouges dans le sang (anémie). Cette pâleur peut se remarquer surtout au niveau des gencives de l’animal,
  • un amaigrissement,
  • un gonflement des ganglions lymphatiques (lymphadénomégalie),
  • un gonflement des amygdales en cas de leucémie lymphocytaire aiguë,
  • l’apparition de troubles de la coagulation sanguine dus à un déficit en plaquettes sanguines qui peuvent être perçus par la présence de pétéchies (petites infiltrations de sang visibles au niveau de la peau ou des muqueuses du chien sous forme de petites taches rouges ou violacées)
  • l’apparition de troubles digestifs tels que des vomissements et des diarrhées dus à des infiltrations organiques par les cellules cancéreuses et/ou par une augmentation de la concentration en calcium dans le sang (hypercalcémie).

Lors de leucémies aiguës, la dégradation de l’état de santé de l’animal est relativement rapide alors qu’en cas de leucémies chroniques, les symptômes s’installent beaucoup plus progressivement.

Diagnostic de la leucémie

Le diagnostic de la leucémie chez le chien repose avant tout sur un examen qu’on appelle une ponction/biopsie de moelle osseuse. Cet examen consiste à prélever, sous anesthésie de l’animal, de la moelle osseuse par aspiration à l’aide d’une seringue et d’une grosse aiguille pour ensuite pouvoir observer au microscope les cellules qui la constitue.

Cet examen est généralement complété par des analyses sanguines, des radiographies du thorax et de l’abdomen et une échographie abdominale dans le cadre d’un bilan d’extension. Ce bilan vise à rechercher d’éventuelles infiltrations de cellules anormales dans les organes et dans les ganglions lymphatiques. Il permet de savoir à quel « stade » en est la leucémie.

Leucémie du chien : quels traitements ?

La leucémie chez le chien se traite à l’aide de protocoles de chimiothérapie qui vont dépendre de différents facteurs liés au chien et également, du type de leucémie diagnostiqué et de son caractère aigu ou chronique. Hélas, ce traitement ne permettra que dans de rares cas la rémission du chien mais seulement d’allonger son espérance de vie. Il s’accompagne également de lourds effets secondaires.

Le chien pourra également recevoir des transfusions sanguines s’il souffre d’anémie (manque de globules rouges) ou de thrombocytopénie (manque de plaquettes sanguines).

Malheureusement, le pronostic des chiens atteints de leucémie est le plus souvent assez sombre.

On n’y pense pas souvent mais la phytothérapie peut aussi constituer une aide précieuse en accompagnement des thérapies classiques de la leucémie. De nombreuses plantes médicinales peuvent ainsi agir en aidant l’organisme du chien à supporter les effets secondaires des traitements médicamenteux anti-cancéreux et en « boostant » l’immunité du chien. Il existe également des traitements anticancéreux alternatifs issus de la phytothérapie visant à remplacer les traitements chimiothérapiques conventionnels. Renseignez-vous auprès d’un vétérinaire spécialisé.



toutoupourlechien.com

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

Co-fondatrice de toutoupourlechien.com et rédactrice santé & alimentation