La maladie d’Addison chez le chien

La maladie d'Addison peut touche le caniche

On appelle maladie d’Addison ou hypocorticisme primaire chez le chien, cette maladie endocrinienne qui résulte de la production insuffisante de cortisol et d’aldostérone, deux hormones sécrétées par les glandes surrénales.

Qu’est-ce que la maladie d’Addison chez le chien ?

La maladie d’Addison (ou hypocorticisme) est une affection des corticosurrénales, c’est-à-dire de la partie extérieure des glandes surrénales, ces glandes situées au-dessus des reins et dont le rôle est de fabriquer des hormones corticoïdes. La conséquence de cette affection est donc une insuffisance de sécrétion des corticosurrénales en deux hormones :  le cortisol (un glucocorticoïde) et l’aldostérone (un minéralocorticoïde).

Comme ces hormones sont impliquées dans de nombreuses fonctions physiologiques, cette hyposécrétion se manifeste par des symptômes qui affectent l’organisme tout entier de l’animal.



Quelles sont les causes de la maladie d’Addison chez le chien ?

La maladie d’Addison est un hypocorticisme primaire dû à la destruction progressive de la partie externe (le cortex) des glandes surrénales.

Dans la grande majorité des cas, cette destruction est elle-même causée par une infiltration corticosurrénalienne lymphoplasmocytaire, comprenez une maladie auto-immune du chien. Cette maladie auto-immune est en réalité un « dérèglement » du système immunitaire où les propres cellules immunitaires du chien « s’attaquent » au cortex des glandes surrénales et finissent par le détruire.

La maladie d’Addison touche plus souvent les chiennes que les chiens et les animaux dans la tranche d’âge de 2 à 6 ans.

Bien que toutes les races de chiens puissent être touchées, des prédispositions raciales, héréditaires et/ou des formes familiales de la maladie ont été identifiées chez :

Bon à savoir

Il existe d’autres formes d’hypocorticismes que la maladie d’Addison responsables chez le chien de symptômes similaires mais dont les causes sont différentes. Ces défauts de sécrétion d’hormones par les surrénales peuvent être :

  • primaires quand ils sont causés par un défaut de sécrétion par les glandes surrénales elles-mêmes. Il peut s’agir d’un effet secondaire à l’administration d’Op’-DDD, un médicament destiné à traiter l’hypercorticisme d’origine hypophysaire de l’animal, maladie également connue sous le nom de syndrome de Cushing.
  • secondaires quand l’ACTH, une hormone qui stimule la production des hormones surrénaliennes, est sécrétée en quantité insuffisante par l’hypophyse.
  • tertiaire quand l’hypothalamus ne sécrète pas suffisamment de CRH, une hormone qui stimule la production d’ACTH.

Comment la maladie d’Addison se manifeste-t-elle chez le chien?

Chez le chien, la maladie d’Addison peut se manifester de 2 façons différentes :

  • la forme aiguë appelée crise Addisonienne,
  • la forme chronique.

Maladie d’Addison : les symptômes de la forme aiguë

La forme aiguë de la maladie est la plus souvent rencontrée chez le chien. La crise Addisonienne se manifeste par l’apparition brusque des symptômes suivants :

  • abattement,
  • vomissements,
  • diarrhées pouvant contenant du sang digéré de couleur noire (méléna),
  • refus de s’alimenter (anorexie),
  • douleurs abdominales,
  • tremblements,
  • hypothermie,
  • plus rarement, un ralentissement du rythme cardiaque (bradycardie).

Une crise Addisonienne met le chien dans un état de déshydratation et peut évoluer vers un état de choc hypovolémique (baisse importante du volume de sang dans le réseau veineux). Cet état de choc est une urgence absolue qui met en danger la vie de l’animal et qui doit obligatoirement être prise en charge le plus rapidement possible par un vétérinaire.

Maladie d’Addison : les symptômes de la forme chronique

Dans sa forme chronique, la maladie d’Addison se manifeste par les symptômes suivants :

  • léthargie,
  • manque d’appétit durable,
  • vomissements chroniques,
  • amaigrissement,
  • augmentation de la prise de boisson et de la fréquence du besoin d’uriner (polyuro-polydipsie).

Comment la maladie d’Addison est-elle diagnostiquée ?

Pour diagnostiquer une maladie d’Addison chez un chien, le vétérinaire va avoir recours à des prises de sang afin de connaître les dosages sanguins de cortisol et d’aldostérone. Ces prises de sang sont pratiquées au cours d’un test de stimulation des surrénales à l’ACTH. Ce test consiste en une première prise de sang servant à doser les hormones normalement présente dans le système sanguin de l’animal, suivie d’une injection en intramusculaire ou en intraveineuse de Synactène®, un analogue de synthèse de l’hormone hypophysaire corticotrope ACTH. Soixante minutes après l’injection en intraveineuse ou 90 minutes après l’injection en intra-musculaire, une nouvelle prise de sang est réalisée afin de pouvoir doser la cortisolémie et l’aldostéronémie.

Au besoin, d’autres examens complémentaires pourront être pratiqués par le vétérinaire parmi :

  • des analyses sanguines complémentaires,
  • un électrocardiogramme pour observer une éventuelle bradycardie,
  • une radiographie pulmonaire qui permet notamment de mettre en évidence des signes d’hypovolémie, une des conséquences de l’hypocorticisme.

Le traitement de la maladie d’Addison chez le chien

La forme aiguë de la maladie d’Addison peut nécessiter un traitement en urgence qui consiste à mettre l’animal sous perfusion afin de le réhydrater et de corriger les troubles électrolytiques et cardiaques qui peuvent en résulter puis à pratiquer des injections en intraveineuse de médicaments à action corticoïdes.

Après stabilisation de l’animal après une prise en charge en urgence ou lorsque le chien souffre d’une forme chronique de la maladie, il devra recevoir à vie un traitement d’entretien à base de médicaments corticoïdes qui permettront de pallier le défaut de sécrétion des corticosurrénales.  Dans la plupart des cas, le médicament prend la forme de comprimés à administrer au chien entre 1 et 2 fois par jour. Ce traitement permet d’obtenir une disparition complète des symptômes.

L’animal souffrant de la maladie d’Addison devra être suivi régulièrement par un vétérinaire et subir des prises de sang également régulières.

Quand elle est prise en charge à temps, la maladie n’affecte que très peu l’espérance de vie et la qualité de vie de l’animal.

a63556b147dcf3a67e174926e078a388|||||||||||||||||||||||||