La maladie d’Aujeszky chez le chien

La maladie d'Aujeszky chez le chien
© Pixabay

Également connue sous le nom de pseudorage, la maladie d’Aujeszky concerne surtout les chiens qui pratiquent la chasse ou les chiens nourris avec un régime BARF, un régime alimentaire à base de viande crue. Découvrez ici pour quelles raisons…

Qu’est-ce que la maladie d’Aujeszky ?

La maladie d’Aujeszky est également connue sous le nom de pseudorage en raison de ses symptômes touchant le système nerveux du chien et très similaires à ceux de la rage.

Il s’agit d’une maladie infectieuse d’origine virale qui touche les suidés, autrement dit la famille des porcs et des sangliers, et qui peut se transmettre aux chiens.

C’est une maladie rare en France mais qui n’est encore pas totalement éradiquée. On détecte encore de temps en temps quelques foyers de la maladie chez des sangliers via la contamination de chiens de chasse ou dans des élevages de porcs domestiques. Le dernier foyer de la maladie a par exemple été détecté en mars 2018 dans un élevage de porcs des Pyrénées Atlantiques.

Maladie d’Aujeszky : causes et mode de transmission

L’agent en cause de la maladie d’Aujeszky est un herpès virus. La contamination du chien fait par l’ingestion d’abats de porc ou de sanglier contaminés par le virus ou par un contact sanguin avec un animal atteint de la maladie.

Ce mode de transmission explique que les chiens qui pratiquent la chasse et les chiens alimentés avec de la viande de porc et/ou de sanglier crue, dans le cadre d’un régime « BARF » ou d’une ration ménagère, sont plus exposés à la maladie d’Aujeszky.

A noter !

Le virus responsable de la maladie d’Aujeszky est détruite par la chaleur. On peut donc éviter la contamination en cuisant suffisamment à cœur la viande avant de la donner au chien. Dans tous les cas, préférez toujours les viandes de porc issues des circuits de commercialisation classiques, contrôlés par les Autorités sanitaires, qui garantissent la traçabilité et la qualité sanitaire de la viande.

Les symptômes de la Maladie d’Aujeszky chez le chien

La maladie d’Aujeszky a une période d’incubation relativement courte, de l’ordre de 2 à 6 jours suivant la contamination du chien. A l’issue de cette période d’incubation, les symptômes suivants peuvent apparaître :

  • des symptômes généraux comme un abattement ou une perte d’appétit,
  • une modification du comportement du chien qui peut alors apparaître comme très inquiet et/ou agressif. Ces modifications comportementales sont alors les premiers signes des atteintes neurologiques occasionnées par le virus de la maladie,
  • l’apparition rapide de démangeaisons très vives, surtout au niveau de la tête du chien et qui le poussent à se gratter vivement parfois jusqu’à s’auto-mutiler,
  • l’apparition des signes d’une encéphalomyélite infectieuse regroupant des troubles du comportement, des difficultés respiratoires, une paralysie du larynx qui entraîne alors des troubles de la déglutition et une salivation excessive et une paralysie des pattes arrières.

Une fois déclarée, la maladie évolue très rapidement et conduit dans presque 100% des cas au décès de l’animal dans les 48 heures qui suivent sa paralysie.

Diagnostic et traitement de la Maladie d’Aujeszky

Le diagnostic de la maladie d’Aujeszky n’est hélas généralement obtenu qu’après le décès du chien à partir de l’analyse des tissus du système nerveux du chien. Le chien qui en est atteint est alors considéré comme potentiellement atteint de la rage et placé en isolement. Généralement, le vétérinaire préconise l’euthanasie afin de lui éviter de souffrir d’autant plus que la maladie se solde dans la très grande majorité des cas par la mort de l’animal atteint.

A l’heure actuelle, aucun traitement n’est encore connu pour la maladie d’Aujeszky. Il n’existe pas non plus de protocole de vaccination efficace sur le chien.



455da57c73d3ff60ad9037269a6e4ac2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@