La maladie de Lyme chez le chien

Ehrlichiose, piroplasmose ou encore anaplasmose…nombreuses sont les maladies véhiculées par les tiques qui peuvent contaminer nos chiens.

Parmi ces maladies, il faut compter avec la maladie de Lyme touchant aussi bien les animaux que les Humains.



Les causes de la maladie de Lyme

La maladie de Lyme est aussi connue sous le nom de borréliose. Il s’agit d’une maladie infectieuse provoquée par Borrelia burgdorferi, une bactérie spiralée transmise par les tiques de l’espèce Ixodes ricinus ou tiques des bois. Pour inoculer la bactérie dans le système sanguin de son hôte, la tique a besoin d’être fixée sur celui-ci depuis 48 à 72 heures.

Les tiques vectrices de cette maladie sont présentes sur l’ensemble du territoire français mais elles sont plus courantes dans le Nord et l’Est du pays. Elles présentent une activité maximale du printemps à l’automne.

Symptômes et diagnostic de la maladie de Lyme

Les symptômes de la maladie de Lyme chez le chien sont semblables à ceux de l’Homme.

La forme aiguë de la maladie se manifeste par :

  • des douleurs articulaires entraînant une boiterie Ces douleurs sont dues à l’inflammation d’une (arthrite) ou plusieurs articulations (polyarthrite),
  • une augmentation du volume des ganglions.

La maladie existe également sous une forme chronique où la boiterie est présente également mais souvent moins marquée. Elle peut s’accompagner d’autres symptômes tels que des problèmes cardiaques, des troubles nerveux, une insuffisance rénale ou bien encore une atteinte musculaire.

Les symptômes n’apparaissent qu’après une longue phase d’incubation allant de 2 à 5 mois après la morsure de la tique infectante. Ils se manifestent généralement par crises intermittentes  de quelques jours entre lesquelles l’état du chien s’améliore.

Le diagnostic de la maladie de Lyme n’est pas évident à poser pour le vétérinaire car les signes cliniques de la maladie sont assez peu spécifiques et de nombreux chiens possèdent les anticorps contre la bactérie responsable de la maladie sans en présenter les symptômes.

Le vétérinaire peut néanmoins s’appuyer sur :

  • le contexte de vie du chien. Il prendra en compte la zone géographique dans laquelle l’animal vit mais aussi le mode de vie de l’animal qui peut l’exposer  = plus ou moins aux morsures de tiques,
  • divers examens médicaux tels qu’une sérologie, une ponction articulaire ou bien encore un examen appelé la PCR (test ADN permettant entre autres de diagnostiquer des maladies infectieuses)

Traitement et prévention de la maladie de Lyme

Comme toute maladie causée par une bactérie, la borréliose se traite par l’administration d’antibiotiques pendant plusieurs semaines. Les douleurs articulaires peuvent être soulagées à l’aide de médicaments anti-inflammatoires.

La maladie de Lyme peut, dans certains cas,  présenter de graves complications et les tiques vectrices de la maladie peuvent également infecter les personnes au contact du chien. Pour ces raisons, il est important d’éviter que le chien n’attrape des tiques en le traitant de façon préventive contre ces acariens à l’aide de produits antiparasitaires externes. Ces produits ont une efficacité limitée et doivent être associées à une inspection minutieuse et systématique du pelage du chien après chacune de ses promenades dans des zones à risque de tiques (forêts, hautes herbes…). Pour ceux qui possède une assurance chien, les produits antiparasitaires peuvent être inclus dans votre forfait prévention.

Si en dépit de toutes ces précautions, le chien a été mordu par une tique, il est nécessaire de la lui retirer le plus rapidement possible à l’aide d’un tire-tique en veillant à bien enlever le rostre (ou tête) du parasite.

Il existe également un vaccin contre la borréliose. Il est particulièrement recommandé chez les chiens les plus exposés aux tiques comme les chiens de chasse. Il consiste en deux injections à 3 à 5 semaines d’intervalle à faire à partir de la 12ème semaine de vie du chiot. Pour que la protection reste efficace, un rappel doit ensuite être réalisé annuellement de préférence avant la période d’activité maximale des tiques qui s’étend du printemps à l’automne.

5174cf8833499c7f0bf0074fa2571c14==========