La métrite chez la chienne

La métrite chez la chienne
© JacLou | Pixabay

Qu’est-ce qu’une métrite chez la chienne ? Comment se manifeste-t-elle ? Comment cette affection est-elle diagnostiquée et traitée ?

Qu’est-ce qu’une métrite ?

Une métrite désigne une inflammation de l'endomètre, cette muqueuse qui tapisse la cavité de l'utérus de la chienne.

La métrite est parfois assimilée à un pyomètre qui désigne une accumulation de pus dans l’utérus.

Quelles sont les causes de métrite chez la chienne ?

Les métrites sont d’origine infectieuse. Elles sont causées par des bactéries et/ou des virus qui remontent par les voies naturelles, au travers du col de l’utérus de la chienne.

Leur survenue est favorisée par :

  • un déficit immunitaire de la chienne, lorsque cette dernière souffre d’une maladie métabolique comme le diabète sucré par exemple,
  • l’administration répétées de médicaments contenant des progestatifs ou des corticoïdes,
  • une mise bas ou un avortement.

La métrite peut également être une complication d’une hyperplasie glandulo-kystique de l’utérus (HGK) qui se caractérise par une croissance excessive de la muqueuse utérine associée à la formation de kystes dans l’ensemble de sa paroi.

Métrite chez la chienne : les symptômes

Une métrite peut être chronique chez la chienne et passer relativement inaperçue. On parle alors également d’endométrite. L’affection chronique est alors une cause d’infertilité par défaut de nidation chez la chienne, d’arrêt de gestation précoce et d’avortements spontanés. Elle peut donner lieu à des pertes vulvaires purulentes discrètes mais ce n’est pas systématique.

En cas de métrite aiguë, les symptômes sont beaucoup plus marqués et évidents. La chienne qui en est atteinte présente alors généralement :

La métrite aiguë peut se compliquer par une déshydration, un état de choc, une insuffisance rénale, une gangrène utérine, une péritonite par rupture utérine ou bien encore une septicémie. Ces complications graves engagent le pronostic vital de l’animal.

Chez les chiennes qui ont mis bas, la métrite aiguë survient généralement au cours de la première semaine après la naissance des chiots. En plus des symptômes évoqués, la chienne présente généralement un désintérêt pour ses petits, une agalactie (manque de lait) voire une mammite (inflammation mammaire). Les chiots peuvent eux aussi se trouver affectés par l’absorption d’un lait contaminé par les germes responsables de l’infection de leur mère (syndrome du lait toxique).

Diagnostic de la métrite chez la chienne

Dans les cas de métrite chronique de la chienne, le diagnostic nécessite généralement d’avoir recours à une cytologie endométriale, à une histologie à partir d’une biopsie de l’utérus et/ou à une analyse bactériologique vaginale.

Les métrites aiguës peuvent être diagnostiquées plus facilement au cours d’un examen clinique de la chienne par le vétérinaire bien que des examens complémentaires comme un frottis vaginal, une radiographie ou une échographie puissent être nécessaires.

Le traitement des métrites chez la chienne

En cas de métrite chronique, le traitement peut reposer notamment sur l’administration d’antibiotiques à large spectre par voie générale et de prostaglandines.

Si la métrite est aiguë, le traitement repose également sur l’administration d’antibiotiques et si nécessaire, par l’administration de médicaments qui vont stimuler la vidange de l’utérus comme l’ocytocine. Selon l’état de la chienne au moment de sa prise en charge, le vétérinaire pourra envisager de la placer sous perfusion.

Si l’infection est sévère ou que le traitement médical est inefficace, le vétérinaire pourra également avoir recours à une ovariohystéréctomie (retrait chirurgical de l’utérus et des ovaires de la chienne).

La chienne a toutes les chances de bien se remettre si sa prise en charge est précoce. En revanche, le pronostic est plus sombre en cas de complications associées.

Si la chienne vient de mettre bas, ses chiots devront alors être séparés d’elle et nourris au biberon.



f64632bdd06bbbe58a173cdbcec89bcaGGGGGGGGGGGGGGGGGG