Mieux communiquer avec son chien

Les chiens ne parlent pas, mais leurs attitudes disent parfois bien plus que mille mots. C’est à nous, maîtres, professionnels et passionnés du chien d’apprendre à lire les signaux que nous envoient nos chiens afin de toujours mieux répondre à leurs besoins.

En effet, apprendre à communiquer avec son chien c’est aussi le respecter et parfois même prévenir d’éventuels problèmes de comportement par la suite. Souvent, c’est à cause d’une méconnaissance ou d’une mauvaise interprétation de leurs attitudes que, nous : humains, renforçons, encourageons et validons certains mauvais comportements.

C’est pour cette raison qu’ici, je vous propose des astuces et conseils pour toujours mieux comprendre nos amis canidés à travers la description et l’explication de différentes postures qui sont souvent mal interprétées.



Les signaux d’apaisement

Les chiens utilisent ce que l’on appelle des signaux d’apaisement, ce sont des signaux qui lui permette de calmer une situation et ainsi, d’éviter d’éventuels conflits. Et, en tant qu’humain, on ne se rend pas toujours compte du nombre de signaux que nous envoient nos toutous. Souvent ce sont des mouvements très rapides et il faut une grande capacité d’observation pour les détecter.

La première démarche que vous devez faire est donc de savoir interpréter ces signaux, si rapides soient-ils et vous verrez qu’avec le temps et l’expérience, vous deviendrez un as de la communication canine !

Laissez moi vous lister les principaux signaux d’apaisement qu’utilisent nos chiens lorsqu’ils veulent apaiser une situation (d’où le nom, pratique n’est-ce pas ?).

Signal d’apaisement n°1 : Tourner la tête

Ce signal est utilisé par exemple si un chien approche un autre chien de manière peut-être un peu trop rapide, ce dernier viendra tourner la tête pour apaiser la situation. Ce peut être un mouvement très rapide comme un mouvement prolongé, mais dans les deux cas, il s’agit bien d’un signal d’apaisement.

De plus, lorsque vous vous penchez de manière trop rapide sur votre chien, celui ci peut être également amené à tourner la tête pour vous signaler son inconfort.

Un exemple tout simple que vous aurez surement déjà remarqué, ou bien que vous remarquerez à l’avenir : souvent, lorsque l’on souhaite prendre un chien en photo, il a tendance à tourner la tête. Non, il ne pose pas pour vous (désolée), il vous signale simplement que cette situation ne le rend pas très à l’aise. Les appareils photos peuvent parfois être intimidant pour certains chiens.

Vous pouvez vous servir de ce signal pour apaiser des situations à votre tour d’ailleurs ! Quoi de mieux que de communiquer de la même manière qu’un chien ? Il comprendra ainsi vos intentions, par exemple : vous vous approchez d’un chien et il se met à aboyer ou à grogner, cessez alors d’avancer et détourner la tête et le regard afin d’apaiser la situation.

Signal d’apaisement n°2 : Se lécher la truffe

Votre chien peut être amené à se lécher la truffe lorsqu’un autre chien l’approche, lorsque vous vous penchez sur lui, lorsque vous le réprimandez, lorsque le vétérinaire le manipule, etc. Autant de situations malaisantes pour votre toutou.

Le tout est de bien en prendre conscience et de prendre cette attitude en considération. Sachez qu’un chien qui se lèche la truffe de manière rapide et répétée s’avère être un chien dans un état émotionnel très incertain et l’étape suivante pourrait être la morsure pour éliminer la cause de son inconfort.

Contrairement au signal d’apaisement précèdent, je ne vous demanderai pas de le reproduire en tant qu’humain pour communiquer avec votre chien… Cela n’est pas très efficace, et surtout pas très pratique et avantageux, vous en conviendrez !

Signal d’apaisement n°3 : Bailler

Non, votre chien n’est pas fatigué. En effet, le bâillement indique davantage un inconfort, un stress plutôt qu’une fatigue.

A titre personnel, j’observe la bâillement en général lors des séances d’éducation. La répétition de certains exercices peut amener votre chien à bailler. En quelque sorte, c’est un peu comme si votre chien vous disait : « Bon, et si on faisait une pause, calmons-nous un peu ». Votre chien baille pour essayer d’anticiper et prévenir une situation potentiellement irritante, pour tout le monde.

On peut également observer des bâillements lorsque l’on travaille avec un chien qui connait déjà tout et qui s’ennuie un peu, qui commence à en avoir marre des exercices que l’on lui propose. C’est en quelque sorte une manière d’interrompre l’effort de concentration et ainsi diminuer leur stress. Je vous conseille alors de faire une pause, une séance de jeu ou une détente totale lorsque vous commencez à observer des bâillements chez votre chien. Dans tous les cas, lorsque l’on propose des exercices à notre chien, qu’ils soient nouveaux ou non, il est préférable de faire des séances courtes mais répétées régulièrement dans le temps.

Tout comme pour les humains, le bâillement chez le chien est contagieux. Peu de scientifiques arrivent à expliquer ce phénomène et cette contagion est valable de manière inter-spécifique également. J’ai déjà observé, et cela à plusieurs reprises, mon chien bailler immédiatement après que je l’ai eu fait.

Ainsi, lorsque vous sentez votre chien inquiet ou stressé, n’hésitez pas à bailler afin de lui montrer que la situation est « cool ».

Signal d’apaisement n°4 : Plisser les yeux

C’est en quelque sorte un signe de politesse. En effet, vous le savez sûrement, on nous dit toujours de ne pas regarder fixement un chien dans les yeux, et pour cause, cela peut être perçu, d’un point de vue canin, comme une menace.

Lorsque deux chiens se rencontrent, le plissement des yeux indique une intention totalement pacifique de la part de celui qui adopte ce signal.

Vous pouvez, de fait, utiliser ce signal lorsque vous regardez votre chien (ou n’importe quel autre chien) et que vous souhaitez lui communiquer une intention plutôt douce et amicale dans votre approche.

Signal d’apaisement n°5 : Remuer la queue

Il me semble intéressant d’aborder ce signal car il est très souvent mal interprété. En effet, remuer la queue ne signifie pas uniquement que le chien est heureux et excité.

Par exemple, lorsque vous grondez votre chien et que vous n’êtes vraiment pas content, cela vous énerve encore plus lorsque votre chien se met à remuer la queue, vous avez l’impression qu’il se fiche de vous et n’est absolument pas réceptif à votre humeur. Et bien détrompez-vous, votre chien a tout à fait pris en compte votre état émotionnel et souhaite apaiser la situation en remuant la queue. Alors, bien entendu, ce signal n’est pas reproductible par l’Homme, navrée.

Mais attention, votre chien peut également remuer la queue parce qu’il a envie de jouer, parce qu’il est d’humeur amicale et joueuse. A vous de bien observer l’ensemble d’une situation et son environnement afin de bien interpréter ce signal.

Il y aurait encore mille signaux à vous décrire et mille postures à déchiffrer. Votre chien n’a de cesse que de communiquer avec vous, alors à vous de bien interpréter l’ensemble de ses attitudes afin de toujours être dans un respect et une adaptation pour chacune des situations potentiellement malaisantes pour votre toutou.

Il est très important de savoir lire l’ensemble des signaux, et notamment les signaux d’apaisement, que ce soit sur votre chien ou sur les autres chiens que vous rencontrez. Cela peut être un bon moyen de se protéger et d’éviter un conflit. De plus, connaitre l’ensemble de ces signaux vous permet de pouvoir en reproduire (seulement certains, nous l’avons vu) afin de toujours mieux communiquer avec votre chien.

Je finirai cet article par la citation d’un chef amérindien, Dan Georges : « Si vous parlez aux animaux, ils vous parleront, et vous vous connaitrez. Si vous ne leur parlez pas, vous ne les connaitrez pas, et ce que vous ne connaissez pas, vous allez le craindre. Ce que quelqu’un craint, il le détruit ».

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste et formatrice chez Nature de Chien
www.naturedechien.fr

c8633b407b2f5b07952852945b62f40c}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}