Mon chien a des gaz : pourquoi et que faire ?

Les gaz du chien
© Pixabay

Un chien comme un humain peut parfois produire des gaz, et cela de façon tout à fait normale. Mais, quand ces gaz deviennent fréquents, chroniques et s’accompagnent d’autres signes, il faut alors s’interroger…

Pour quelles raisons un chien peut-il avoir des gaz ?

Les flatulences, qu’on appelle aussi les gaz ou les pets, sont un mélange de gaz volatils et malodorants comme de l’ammoniac, des acides gras volatils ou du sulfure d’hydrogène que le chien laisse échapper par son anus.

L’émission de ces gaz se produisent dans deux cas :

  • soit à la suite d’une aérophagie, c’est-à-dire à la suite d’une ingestion d’air par l’animal,
  • soit à la suite d’une fermentation bactérienne du contenu digestif par la flore intestinale du chien dans son gros intestin.

L’émission de gaz est donc un phénomène naturel qui, la plupart du temps, n’est pas inquiétant ni dérangeant pour le chien (il l'est davantage pour l'odorat de son maître). Il est cependant nécessaire de s’interroger si les flatulences du chien s’accompagnent de borborygmes (des « gargouillis » de son ventre), de rots, de ballonnements voire de douleurs abdominales, de diarrhées entre autres symptômes.

Voyons ensemble les raisons qui peuvent amener un chien à avoir des gaz à répétition et quelles sont les solutions qui s’offrent à vous pour y mettre un terme.

Votre chien est trop émotif

Un chien qui a des gaz peut être un chien qui a simplement avalé trop d’air. Ce phénomène peut se produire ponctuellement si votre chien a haleté ou très respiré fortement par la gueule à la suite d’un exercice physique intense ou d’une situation stressante, comme une visite chez le vétérinaire par exemple. Il n’y a alors rien d’anormal à cela et les gaz de votre chien devraient s’estomper quand l’air avalé se sera complètement dissipé.

En revanche, si votre chien a du mal à gérer ses émotions au quotidien, cette situation peut se répéter et ses gaz, s’installer dans le temps. C’est le cas chez des chiens particulièrement émotifs, de nature anxieuse et/ou chez les chiens qui ont tendance à monter en excitation à la moindre stimulation. Bien au-delà de ses soucis digestifs, le stress et l’anxiété chroniques mettent aussi à mal le bien-être mental de l’animal.

Que faire ?

Si le stress et donc l’aérophagie de votre chien deviennent chroniques, il faudra alors engager un travail sur la gestion de ses émotions avec un vétérinaire comportementaliste et/ou un éducateur canin comportementaliste professionnel. Pour ces chiens, on pourra ainsi associer une thérapie comportementale à l’administration de médicaments anxiolytiques ou de leurs alternatives naturelles comme les fleurs de Bach, la phytothérapie, les phéromones apaisantes ou bien encore l’homéopathie.

Auparavant, il faudra bien évidemment vous assurer que les flatulences chroniques de votre animal n’aient pas une autre cause médicale et/ou alimentaire auprès d’un vétérinaire.

Votre chien mange trop vite

Un chien qui mange trop vite, c’est une autre raison qui peut expliquer l’aérophagie d’un chien et l’émission des gaz qui s’en suit. Eh oui, certains chiens sont de véritables gloutons et avalent alors autant d’air que de nourriture quand ils vident leur gamelle d’un trait.

Que faire ?

Il faut tout d’abord vous interroger sur les raisons qui poussent votre chien à manger si vite. A-t-il anormalement faim ? Souffre-t-il de boulimie ? A-t-il peur qu’on lui prenne sa nourriture ? Pour ce faire et pour découvrir des solutions au cas par cas, nous vous invitons à consulter notre article spécialement consacré à ce problème.

Votre chien est brachycéphale

Les Bouledogues Français ou les Boxer ont la réputation d’avoir beaucoup de gaz ! Et pour cause : il s’agit de chiens brachycéphales, au museau écrasé dont les particularités anatomiques les prédisposent à avaler beaucoup d’air. En effet, ces chiens présentent généralement des difficultés à respirer par le nez et ont tendance à compenser ces difficultés en haletant.

Que faire ?

Au-delà des nuisances olfactives que constituent les flatulences, les difficultés respiratoires des chiens brachycéphales peuvent affecter leur bien-être et leur santé à long terme.

Consultez votre vétérinaire : il existe des solutions chirurgicales qui permettent de corriger les anomalies à l’origine des difficultés respiratoires du chien et d’atténuer leurs problèmes de flatulences par la même occasion.

Votre chien a une alimentation qui ne lui convient pas

Les gaz d’un chien peuvent aussi être le signe d’une fermentation par les bactéries qui peuplent son intestin. Elle se produit à partir de la fraction des aliments qui n'est pas digérée par le chien et qui se retrouve au contact de sa flore intestinale dans le côlon. Les bactéries font alors fermenter les résidus d'aliments et cela produit des gaz. Cette fermentation bactérienne fait partie du processus normal de digestion du chien mais il arrive qu’elle devienne trop importante (et donc à l’origine de pets et de ballonnements), lorsque l’alimentation du chien est trop riche :

  • en glucides dit assimilables, et notamment en amidon (sucre complexe que l’on trouve dans les féculents), en fructose (sucre simple que l’on trouve notamment dans les fruits ou le miel) et en lactose (sucre du lait),
  • en fibres que l’on trouve dans les légumineuses (et généralement dans les croquettes sans céréales), les céréales et en particulier dans les céréales complètes, en fruits et en légumes surtout si ces derniers sont apportés crus dans la ration…
  • en protéines et notamment en protéines peu digestibles pour le chien. C’est le cas lorsque son régime alimentaire est trop riche en protéines d’origine végétale ou en protéines d’origine animale mais de mauvaise qualité (ration trop riche en os, en cartilage, en viande « tendineuse » etc),

Les flatulences peuvent aussi se produire chez les chiens qui sont surnourris ou qui ont des besoins énergétiques importants mais pour qui les repas ne sont pas bien fractionnés. Pour ces chiens, le système digestif est alors surchargé et ne parvient pas à bien digérer les aliments dont les résidus se retrouvent alors en trop grande quantité dans le côlon.

Que faire ?

Si l’alimentation de votre chien semble en cause dans ses problèmes de gaz, il est alors préférable d’en changer et cela, d’autant plus si les flatulences de votre chien s’accompagnent de ballonnements ou de tout autre signe d’inconfort digestif.

Misez alors sur des croquettes suffisamment riches en protéines animales de bonne qualité nutritionnelle ou sur une alimentation ménagère bien équilibrée avec une ou plusieurs sources de protéines animales de bonne qualité comme de la viande, de la chair de poisson et des œufs. Demandez toujours conseil à votre vétérinaire avant de changer l’alimentation de votre chien et n’oubliez pas de pratiquer une transition alimentaire progressive, sous peine d’aggraver momentanément l’inconfort digestif de votre chien.

Si la qualité de l’alimentation ne semble pas en cause, interrogez-vous alors sur les quantités d’aliments distribuées à votre chien. Si ces quantités sont trop importantes, diminuez-les pour couvrir les besoins énergétiques de votre chien sans excès, ni surcharge.

Si, en revanche, les quantités sont bien adaptées aux besoins de votre chien mais que ces besoins sont importants (chien sportif, chienne en lactation, chiot en croissance…), fractionnez les repas de votre animal en 2 à 3 repas par jour.

Vous avez changé l’alimentation de votre chien trop brutalement

Si les bactéries qui peuplent le gros intestin de votre chien produisent trop de gaz à l’origine de flatulences, c’est peut-être aussi tout simplement parce que certaines bactéries prolifèrent aux dépens d’autres ou qu’elles ne sont pas encore bien adaptées au nouveau régime alimentaire de votre chien. Ce second cas se produit lorsqu’on change trop rapidement le mode d’alimentation d’un chien, sans respecter une transition alimentaire progressive.

Que faire ?

Si vous changez l’alimentation de votre chien, faites les chose en douceur et pratiquez une transition alimentaire très progressive, d’autant plus longue si vous savez votre chien sensible.

Vous pouvez également donner un coup de pouce à la flore intestinale de votre chien en lui offrant une cure de prébiotiques et / ou de probiotiques pour restaurer un microbiote de qualité.

Votre chien est malade

Les gaz chez un chien peuvent aussi être le signe d’une affection digestive, d’une intolérance alimentaire ou d’un parasitisme intestinal qui causeraient une malassimilation ou une malabsorption des aliments au niveau de l’intestin grêle.

Ils peuvent alors s’accompagner d’autres signes cliniques comme des vomissements, des diarrhées, des douleurs abdominales, un amaigrissement etc.

Que faire ?

Consultez votre vétérinaire sans tarder.



fdf8435fde393fdf20a1a192135a6bacwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww