A quoi sont dus les gargouillis de ventre chez un chien et comment y remédier ?

Des bruits digestifs qu’on appelle borborygmes

On appelle borborygmes les bruits que font les intestins et/ou l’estomac lors de la digestion, ces gargouillis ou ces grondements que l’on entend parfois en provenance du ventre d’un chien.

Ces bruits proviennent du déplacement des gaz, présents dans le tractus digestif de l’animal sous l’action du péristaltisme intestinal.

La présence de ces gaz à deux origines possibles :

  • l’aérophagie, c’est-à-dire l’absorption d’air par la gueule de l’animal
  • la production de gaz par la dégradation des aliments grâce aux bactéries dans l’intestin.

Cette présence de gaz est donc tout à fait normale et s’élimine naturellement par diffusion dans le sang, absorption par les bactéries intestinale ou par un passage via le rectum ou l’œsophage.

Mais il arrive, dans certains cas que la production de gaz soit telle qu’elle provoque des bruits intestinaux, les fameux gargouillis qui peuvent être accompagnés de flatulences (prout !), de rots voire d’un ventre ballonné.

Gargouillis chez le chien : causes et solutions

Les gargouillis de ventre ou borborygmes peuvent être entendus parce que :

Votre chien a faim

Quand le dernier repas de votre chien a été entièrement digéré, il ne reste plus dans son estomac que des gaz et de l’air. Lorsque son estomac se contracte, le gaz qui y est présent va alors être comprimé, ce qui rend ces contractions beaucoup plus sonores…

Pour faire cesser ces bruits, il suffira simplement de nourrir votre chien. L’estomac rempli se contractera toujours mais les bruits des contractions seront bien atténués par les aliments, comme étouffés par un oreiller.

Votre chien a avalé trop d’air

Un chien peut avaler de l’air :

  • s’il respire fortement lors d’un exercice physique intense ou en cas de stress,

Pour réduire l’état de stress d’un chien lors d’une visite chez le vétérinaire ou en réaction à des bruits qui l’effraient (pétards, feux d’artifices…) et l’aérophagie qui peut s’en suivre, il est possible d’avoir recours à des remèdes naturels qui contribueront à l’apaiser comme la valériane.

Si le stress de votre chien est chronique, il faudra en revanche faire appel à un professionnel du comportement canin ou un vétérinaire comportementaliste pour en venir à bout.

  • ou s’il mange trop vite.

Certains chiens sont d’ailleurs si gloutons qu’ils ont parfois tendance à gober le contenu de leur gamelle en quelques fractions de seconde…en avalant trop d’air au passage. En plus des problèmes d’aérophagie que cela créé, le fait de manger trop vite peut favoriser la survenue des problèmes de santé bien plus sérieux comme la formation de tartre, faute de mastication suffisante, ou un retournement de l’estomac. Pour ralentir le rythme des repas de votre chien, appliquez les conseils de notre article sur les astuces pour ralentir un chien qui mange trop vite et tout devrait revenir dans l’ordre rapidement !

Des chiens prédisposés à avaler de l’air en grande quantité

Certaines races de chien à face courte et aplatie dits brachycéphales avalent de l’air même en dehors des repas en raison de leur difficulté à respirer par le nez. C’est le cas des Carlin, Bouledogues français, Bulldog Anglais, Pékinois ou Boxer qui sont d’ailleurs bien connus pour leurs problèmes de flatulences. Chez ces chiens, une intervention chirurgicale visant à corriger la fermeture naturelle de leurs narines et à réduire la du voile de leur palais peut aider à résoudre le problème.

Votre chien ne digère pas bien

Une production excessive de gaz dans le tube digestif à l’origine de gargouillis peut trouver son origine dans une alimentation que votre chien a des difficultés à digérer. Alimentation inadaptée, consommation de restes de tables ou d’aliments gazogènes…peuvent expliquer gargouillis mais aussi pets, éructations et même problèmes de selles molles.

L’un des problèmes les plus courants repose sur la consommation par les chiens de croquettes bas-de-gamme trop riches en amidon et/ou fibres et trop pauvres en protéines de bonne qualité (et donc riches en collagène, une protéine de mauvaise qualité). Bien que le chien ait acquis la capacité de digérer l’amidon au cours de son évolution, cette capacité reste bien inférieure à la nôtre si bien qu’une alimentation qui en est trop riche provoque les désordres digestifs dont nous parlons ici !

Le meilleur des remèdes est donc d’adapter le régime alimentaire de votre chien en troquant les croquettes bas de gamme par des croquettes de bonne qualité, en évitant de lui donner les restes de table et en limitant les friandises riches en collagène os en peau de buffle ou les oreilles de porcs séchées.

Si votre chien est nourri avec une ration ménagère, veillez à la qualité des aliments que vous lui donnez. Bannissez de sa gamelle les viandes tendineuses, trop riches en collagène. Augmentez la digestibilité de ses repas en misant sur les sources de protéines les plus digestes pour lui : des viandes plus « nobles » ou du poisson. Si sa ration ménagère comporte une source d’amidon, préférez le riz car il s’agit de la source d’amidon la mieux tolérée par le chien. Veillez cependant à bien le faire cuire avant de le donner à votre chien et à ne jamais en mettre plus que de viande dans la ration.

Changement d’alimentation ? Pratiquez la transition alimentaire …

Si vous devez changer l’alimentation de votre chien, prenez soin de faire la transition sur une quinzaine de jours afin que son système digestif puisse bien s’habituer aux nouveaux aliments. Sans cela, vous ne feriez que renforcer ses problèmes digestifs et votre chien en serait quitte pour une grosse diarrhée.

On peut aussi tenter d’optimiser la composition et la qualité de la flore intestinale du chien, son microbiote, pour favoriser une meilleure digestion et limiter la formation de gaz bruyants et parfois odorants !  Pour ce faire, il est possible d’administrer à son chien des compléments alimentaires à base de probiotiques et/ou de prébiotiques.

Des remèdes issus de la phytothérapie à base de cannelle de Ceylan peuvent aussi aider le tractus intestinal du chien à de débarrasser des « mauvaises » bactéries qui le peuplent et à faire de la place aux bonnes. Son utilisation chez le chien doit cependant être encadrée par un vétérinaire.

Votre chien a une maladie digestive

Les borborygmes chez le chien peuvent aussi être un des signes cliniques associé à une affection digestive.

Intoxication, présence de parasites intestinaux, insuffisance pancréatique exocrine, syndrome de prolifération bactérienne de l’intestin grêle, maladie inflammatoire de l’intestin, gastro-entérite…font partie de la liste (non exhaustive !) des maladies pouvant causer les fameux gargouillis.

Généralement, ces affections plus sérieuses sont accompagnées d’autres symptômes auxquels il vous faudra être attentif. Elles justifient bien évidemment une consultation chez le vétérinaire dans les plus brefs délais.



toutoupourlechien.com

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

Co-fondatrice de toutoupourlechien.com et rédactrice santé & alimentation