Mon chien a mangé du cannabis

Chien et cannabis
© Pixabay

Comment un chien peut-il s’intoxiquer avec du cannabis ? Quelles sont les doses toxiques et quels sont les symptômes d’une intoxication au cannabis du chien ? Comment réagir lorsque son chien a mangé du cannabis ?

Comment un chien peut-il s’intoxiquer avec du cannabis ?

Un chien peut s’intoxiquer avec du cannabis s’il vient à en avaler accidentellement sous forme :

  • de résine de cannabis ou haschich, consommé en l’état ou mélangé à du tabac dans un « joint »,
  • de feuilles et/ou de fleurs séchées (marijuana) de cannabis,
  • de feuilles fraîches consommées à même une plante cultivée à la maison,
  • d’huile de haschisch,
  • de « space cake » ou de tout autre aliment confectionné à base beurre de Marrakech.

Plus rarement, un chien peut être intoxiqué accidentellement par une inhalation passive de fumées issues de la combustion de produits à base de cannabis.

Hélas, l’intoxication du chien peut parfois être volontaire par des propriétaires peu scrupuleux qui soufflent la fumée d’un "joint" directement dans la gueule de l’animal.

Pourquoi le cannabis est-il toxique pour le chien ?

Si le cannabis est très toxique pour le chien, c’est en raison des cannabinoïdes que la plante renferme. Parmi ces cannabinoïdes, le plus connu et le plus toxique d’entre eux est le THC ou delta-9-tétrahydrocannabinol, responsable des effets psychoactifs du cannabis.

Le THC intervient sur des récepteurs présents dans le cerveau du chien et a pour effet de :

  • modifier les comportements moteur du chien,
  • nuire au système cardio-vasculaire de l’animal, à son système respiratoire, à sa thermorégulation et à son système nerveux central.

Les doses toxiques de cannabis sont très faibles pour le chien. Autrement dit, il en suffit de peu pour déclencher les premiers signes d’intoxication voire pour occasionner la mort de l’animal. La dose toxique chez le chien est de 30 mg de plante entière par kg tandis que la dose mortelle pour le chien n’est que de 3 g/kg de plante entière.

Quels sont les signes d’une intoxication au cannabis chez le chien ?

En cas d’intoxication d’un chien au cannabis, les troubles apparaissent généralement entre les 30 minutes et les 3 heures qui suivent l’ingestion ou l’inhalation. Ils consistent en :

  • des troubles neurologiques qui se manifestent par une somnolence, une prostration, l’apparition d’une agressivité et/ou d’un comportement anormal, des tremblements, une alternance de phases d’abattement avec des phases d’excitation, de la désorientation et des troubles de la démarche, des aboiements incontrôlés et/ou de l’anxiété… Dans les cas les plus graves, le chien peut présenter des convulsions ou tomber dans le coma,
  • des signes digestifs comme des vomissements et une hypersalivation, et parfois par une incontinence fécale,
  • des signes cardiorespiratoires comme des troubles du rythme cardiaque ou de la fréquence respiratoire,
  • une augmentation ou, au contraire, une diminution de la température corporelle du chien, signes de troubles de la thermorégulation du chien,
  • une dilatation anormale des pupilles du chien.

Ces symptômes peuvent persister jusqu’à 72 heures car le THC a pour effet de se solubiliser dans les tissus graisseux de l’organisme, ce qui le rend assez difficile à éliminer par ce dernier.

Intoxication au cannabis d’un chien : comment réagir ?

Si votre chien a avalé du cannabis, il est nécessaire de le conduire rapidement chez votre vétérinaire et cela, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit à laquelle l’incident s’est produit. Si vous n’êtes pas en mesure de conduire, demandez à un ami, un voisin, une connaissance de vous y accompagner : il en va peut-être de la vie de votre animal !

Si l’intoxication du chien est très récente, le vétérinaire pourra alors pratiquer une décontamination digestive de l’animal en le faisant vomir et en lui administrant du charbon activé.

Attention

N’essayez en aucun cas de faire vomir votre animal vous-même et de votre propre initiative, sans l’avis et les conseils d’un vétérinaire. Vous pourriez alors faire davantage de mal que de bien à votre chien.

Généralement, l’animal intoxiqué est ensuite placé sous une étroite surveillance vétérinaire au cours d’une hospitalisation à la clinique pendant laquelle des soins lui seront prodigués pour soulager ses symptômes. Cette hospitalisation peut se prolonger pendant la durée de l’élimination du toxique de l’organisme de l’animal.

Dans la plupart des cas, lorsque l’intoxication n’est pas trop sévère, le chien pourra se rétablir sans séquelles mais la récupération de l’animal peut prendre plusieurs jours.



29d1c0ffba3d17a1786728a934e4b41duuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu