Mon chien a peur de son collier

mon chiot a peur des colliers

Dès que vous sortez le collier et la laisse pour aller vous promener avec votre chien, ce dernier a des attitudes de peur et vous ressentez que ce matériel ne met pas votre chien en confiance.

Comprendre ce comportement et régler le problème : voici les deux principaux objectifs de cet article.

Comment détecter la peur chez le chien ?

Un chien qui a peur émettra de nombreux signaux qui, s’ils ne sont pas bien lus ni interprétés, pourraient déboucher sur de l’agressivité. Voici la liste des signaux que peut envoyer un chien qui a peur :

  • Mettre la queue entre les jambes.
  • Baisser les oreilles et la tête.
  • Se lécher la truffe de manière répétée.
  • Avoir envie de fuir.
  • Bâiller de manière exagérée.
  • Faire ses besoins sur place.
  • Aboyer, voire grogner.
  • Se « défouler » sur un objet, un meuble, une personne ou un jouet.
  • Baver de manière excessive.
  • Avoir les pupilles dilatées.
  • Trembler.
  • Haleter excessivement.

Tous ces signaux sont importants à prendre en considération car ils témoignent d’un réel mal-être chez votre chien.

Mais de manière générale, lorsqu’un chien a peur, soit il fuira (ou aura envie de fuir), soit il aura un comportement de défense si la fuite n’est pas possible. Et comme je l’indiquais précédemment, un chien qui ne peut pas fuir ou qui n’est pas entouré de personnes qui comprennent et observent sa peur, pourra se montrer agressif.

Ainsi, il sera très important de prendre en compte la peur de votre chien, de l’identifier et de mettre en œuvre des exercices d’habituation et/ou d’immersion, selon la peur en question, afin de permettre à votre chien de retrouver un état émotionnel stable face à l’objet de ses peurs.

Pourquoi un chien a peur ?

Un chien peut avoir peur pour de multiples raisons mais les deux plus courantes sont les suivantes :

  • Un chien a peur d’une situation/d’un objet/d’une personne parce qu’il n’a jamais été habitué à vivre la situation en question. Par nature, un chien aura peur de ce qu’il ne connait pas, d’où l’importance d’une socialisation riche et de qualité lors de la période de développement.
  • Un chien a peur parce qu’il a vécu une accumulation de mauvaises expériences (ou un seul événement très traumatisant) liées à cette situation, cet objet ou encore cette personne. Dans ce cas, surtout si le chien est âgé, il sera plus compliqué de régler le problème mais ce ne sera absolument pas impossible. Tout sera question de patience et de méthodes douces et adaptées.

Pourquoi un chien a peur de son collier ?

Pour en venir au sujet précis de cet article, celui qui vous intéresse et qui vous concerne vous et votre chien j’imagine, à savoir un chien qui a peur de son collier, voici quelques raisons qui peuvent expliquer cette attitude :

  • Votre chien n’est habitué à mettre un collier que pour aller chez le vétérinaire ou toutes autres activités peu réjouissantes.
  • Votre chien a toujours vécu sans collier et ne connait donc pas ce matériel.
  • Votre chien a eu une ou des mauvaise(s) expérience(s) liée(s) au port du collier : collier étrangleur, collier à pic, collier trop serré, tension permanente, etc.
  • Votre chien a peur de son collier car il est parfois utilisé pour le sanctionner physiquement (en le fouettant avec par exemple).

Voyez, il existe de multiples raisons pour lesquelles votre chien peut être amené à avoir peur de son collier, que ce soit suite à des expériences avec vous ou avec d’autres personnes (notamment si vous avez adopté un chien adulte avec un passé douteux).

Mieux vaut prévenir que guérir

Comme pour tout problème, il est évidement conseillé de les anticiper et les prévenir dès l’adoption du chiot, et même avant. Bien entendu, cela est valable uniquement si vous adoptez un chiot et non pas un chien adulte en refuge ou autre.

Ainsi, comme je l’indiquais précédemment, la socialisation lors de la période de développement sera essentielle pour l’avenir de votre toutou. La socialisation doit être faite, et bien, entre les 3 et 12 premières semaines de la vie du chiot. Si l’on prend en compte que l’âge légal de vente est à 8 semaines, cela signifie qu’il ne vous reste qu’un mois pour faire vivre un maximum d’expériences positives à votre chiot.

Mais attention, l’élevage dans lequel vous adoptez votre chiot doit avoir amorcé ce travail, car entre les 3 et 8 semaines du chiot, il ne s’agit pas de le laisser en chenil ou dans la maison ! Cela pourrait déclencher des troubles du développement par la suite.

Il s’agira donc de proposer une socialisation, certes, mais riche et de qualité. Votre chiot devra rencontrer des chiens, des gens, des lieux divers, certes, mais aussi s’habituer au port du collier, ou du harnais, de la laisse, etc.

Toutes ces expériences devront être proposées régulièrement mais surtout elles devront toutes être positives. Si vous n’êtes pas sûr de l’issue positive de telle ou telle expérience, mieux vaut s’abstenir pour ne pas créer de traumatisme.

En clair, habituez votre chiot le plus tôt possible à toutes les situations qu’il sera amené à vivre régulièrement dans sa vie. Et même si vous savez que votre chien, à l’avenir, n’aura que très peu d’occasion de porter un collier ou d’être promené en laisse, vous ne savez pas ce qu’il peut se passer, vous pourriez déménager en ville ou encore avoir besoin de tenir votre chien en laisse lors de promenades en forêt pendant la chasse, etc.

Le maître mot est donc d’anticiper et préparer votre chien un maximum pour l’habituer à vivre de nouvelles expériences et qu’il n’ait pas « peur » d’affronter la nouveauté à vos côtés.

Mon chien a peur de son collier : que faire concrètement ?

Conseil n°1 : n’hésitez pas à laisser autour du cou de votre chien un collier fin et léger pour qu’il considère cela comme étant « normal ».

Conseil n°2 : lorsque vous lui mettez le collier, ayez une attitude neutre, n’ayez pas « peur » qu’il ait peur, ne stressez pas. Sachez que les chiens ont une capacité assez impressionnante à ressentir et éponger nos émotions : soyez donc sûr de vous et confiant !

Conseil n°3 : vous pouvez tenter une alternative au collier, à savoir le harnais. Cela permettra de pouvoir tout de même promener votre chien en toute sécurité en attendant d’avoir réglé le problème de peur du collier.

Conseil n°4 : faites en sorte que votre chien associe « mettre le collier » à quelque chose de très positif : cela peut être une friandise, une félicitation verbale ou encore le simple fait de partir en balade. En clair : choisissez une récompense/activité que votre chien adore.

Conseil n°5 : de plus, n’hésitez pas à jouer avec votre chien lorsqu’il a son collier, toujours dans cet esprit d’assimilation positive à l’objet.

Conseil n°6 : et enfin, n’utilisez JAMAIS le collier pour sanctionner votre chien et travaillez un maximum la marche en laisse détendue afin que votre toutou n’ait aucune tension au niveau du cou. Notamment s’il a vécu des expériences traumatisantes suite à des tensions excessives.




ef4c7079a22efe0d3de22936532ce6e8nnnnnnn