Mon chien a peur des enfants

Comme c’est le cas pour les humains, les chiens sont tous différents, tous uniques, et certains sont plus sensibles que d’autres.

Certains d’entre eux développent des peurs, plus ou moins justifiées, plus ou moins contrôlables et surtout plus ou moins dangereuses. Une quantité indéfinie d’éléments peut être l’objet d’une peur chez le chien, mais parlons du sujet qui nous intéresse ici à savoir : la peur des enfants.



Pourquoi votre chien a-t-il peur des enfants ?

Si votre chien a peur des enfants, il est nécessaire de trouver la cause de cette peur. Pour ce faire, vous vous devez de « fouiller » dans le passé plus ou moins proche de votre chien pour savoir ce qu’il a vécu ou ce qu’il n’a pas eu l’habitude de vivre, au contraire.

Je m’explique, si votre chien a peur des enfants, cela peut être dû à deux raisons principales :

  • Cas n°1 : Votre chien n’a pas eu l’occasion de rencontrer des enfants pendant sa période de socialisation lors des 3 premiers mois de sa vie. Cela a pour conséquence un seuil d’homéostasie sensorielle bas, c’est à dire un seuil de tolérance à ce qui est nouveau très compliqué à gérer. Par instinct, un chien sera méfiant de ce qu’il ne connait pas, c’est pour cela qu’il est important de faire vivre un maximum d’expériences diverses aux chiots lors de la période de socialisation, de leurs 1 mois à leurs 3 mois. Lors de cette période, les chiots engrangent énormément d’informations sur ce qui apporte du plaisir ou de l’inconfort. Ensuite, ils stockent l’ensemble de ces données dans une sorte de « disque dur » et s’y fient tout au long de leur vie. Ainsi, si votre chien n’a pas eu l’habitude de rencontrer des enfants lorsqu’il était chiot, la rééducation sera difficile et les résultats ne seront pas nécessairement optimaux. Si votre chien a plus d’un an, on pourra atténuer l’effet du mauvais comportement mais pas le supprimer complètement. En revanche, si votre chien n’a pas encore franchi le cap de sa première année, il est possible d’entreprendre un travail de désensibilisation.
  • Cas n°2 : Votre chien a vécu une mauvaise expérience avec un enfant, ce qui l’a donc potentiellement traumatisé et désormais il assimile tous les enfants à cette mauvaise expérience. Cela peut être néanmoins ciblé, votre chien peut avoir peur des enfants qui courent, qui crient ou qui portent des casquettes par exemple, si jamais ces éléments lui rappellent sa mauvaise expérience passée. Dans ce cas, un travail de désensibilisation sera à entreprendre. Néanmoins, il n’y a pas d’erreur possible lorsque l’on travaille une désensibilisation envers des enfants, il faut donc être très vigilant et ne pas prendre de risque inutilement.

Chaque peur est différente et il faut réussir à en trouver la cause exacte pour être certain d’adopter un plan de travail adapté. Vous devez donc trouver la raison qui pousse votre chien a avoir peur des enfants. Est-ce depuis toujours ? Et auquel cas il aurait fallu prendre le problème au sérieux dès le premier signe car plus le problème est pris tôt, plus il est facile à contrôler et résoudre. Est-ce arrivé subitement ? Auquel cas vous devez vous remémorer l’ensemble des expériences vécues par votre chien et déterminer celle qui l’aurait traumatisé.

Dans beaucoup de cas, les chiots sont les cibles rêvées des enfants pour faire des câlins, jouer et partager des moments d’euphories. Or, certains chiots ne sont pas prêts pour ça et vivent ce genre d’expérience de manière très brutale. De plus, les enfants, dans la plupart des cas, ne sont pas aptes à lire les signaux d’avertissement des chiens et dépassent parfois le seuil de tolérance de ces derniers.

Que votre chien ait subi une mauvaise expérience ou qu’il y ait eu un défaut dans sa socialisation, dans ces deux cas, cela engendre une méfiance spontanée qui est, d’un point de vue comportemental, une réaction normale et adaptée.

Dans ces deux cas également, le travail de désensibilisation doit se faire de manière progressive, il ne faut absolument pas avoir une approche brutale au risque de traumatiser davantage le chien en question.

10 conseils pour atténuer cette peur des enfants

Pour atténuer le problème ou, dans le meilleur des cas, le résoudre complètement, voici mes 10 conseils pour vous aider à y parvenir.

Conseil n°1 : Faites des rencontres contrôlées avec des enfants calmes qui ne viennent pas en contact direct avec le chien en question.

Conseil n°2 : Vous ne devez absolument jamais punir un chien qui a peur, cela ne ferait que renforcer le fait que la présence d’enfants auprès de lui n’engendre définitivement pas de bonnes choses pour lui.

Conseil n°3 : La peur peut se manifester de différentes manières. Un chien peut fuir, aller se cacher ou encore grogner pour intimider et donc éloigner l’objet de sa peur. Cependant, tous ces signaux ne sont parfois pas bien interprétés et parfois même complètement sous-estimés. Ainsi, c’est dans ce genre de situation que les chiens se retrouvent euthanasiés car ils ont mordu un enfant. Un chien ne naît pas agressif et ne l’est jamais pour rien. Si un chien en vient à mordre, c’est qu’il n’avait plus d’autres options, qu’il ne pouvait pas fuir (tenu en laisse par exemple) et que tous ces signaux (grognements, léchage de truffes, etc.) n’ont pas été pris en compte lors de la rencontre. Voici donc mon conseil : vous êtes responsable de votre chien et vous vous devez de savoir lire ses signaux d’avertissement pour éviter un accident pouvant être fatal. La peur n’est pas à prendre à la légère car si elle n’est pas contrôlée, elle peut très vite devenir dangereuse.

Conseil n°4 : Si vous avez des enfants au sein de votre foyer et que votre chien en a peur, ne les laissez jamais seuls avec lui. D’ailleurs, que ce soit pour tous les types de chiens (craintifs ou non), on ne laisse jamais un chien et un enfant seuls sans la présence d’un adulte.

Conseil n°5 : Si votre chien est déjà agressif envers vos enfants, consultez d’urgence un éducateur canin pour qu’il vous aide à entreprendre un travail de désensibilisation. Néanmoins, parfois, l’une des solutions la plus adaptée et surtout la plus sécurisée sera de placer le chien dans une famille sans enfant.

Conseil n°6 : Si votre chien n’adopte pas encore de signes d’agressivité envers vos enfants mais qu’il reste très méfiant, ne forcez surtout pas le contact. Je pense notamment à l’accès au panier du chien, il doit rester interdit pour tous les membres de la famille, et d’autant plus aux enfants. Le panier du chien doit être sa zone refuge, zone dans laquelle il sait qu’il sera tranquille et que l’on ne viendra pas le déranger.

Conseil n°7 : Malgré le fait que les enfants ne soient pas nécessairement aptes à décrypter le langage canin, il est nécessaire de leur apprendre « les bases » afin qu’ils ne se mettent pas en danger mais aussi pour qu’il ne pousse pas le chien en question à bout.

Voici les quelques règles principales à apprendre aux enfants :

  • Avant d’aller caresser un chien, on demande toujours à son propriétaire si cela est possible.
  • Lorsque l’on caresse un chien, on ne le caresse pas sur la tête, plutôt au niveau du cou ou sur le côté.
  • Si le chien tourne la tête et semble vouloir partir, on le laisse faire, on ne l’oblige pas à rester.
  • Si un chien ne veut pas jouer, on insiste pas et on ne lui court surtout pas après.
  • Dès que le chien est couché (que ce soit dans son panier ou ailleurs) on le laisse se reposer.
  • Si un chien grogne, on arrête de jouer ou de le caresser et on s’éloigne par sécurité.
  • Lorsque l’on est en présence d’un chien, il vaut mieux ne pas crier et courir dans tous les sens.
  • Il est déconseillé que l’enfant regarde un chien qui a peur dans les yeux car ce dernier considère déjà l’enfant comme une menace, alors le fait de le fixer dans les yeux pourrait renforcer ce sentiment.

Conseil n°8 : N’oubliez pas que vous ne devez absolument pas forcer une rencontre entre un chien craintif et un enfant. Vous devez tout d’abord trouver des enfants calmes et conscients du travail à entreprendre.

Conseil n°9 : N’hésitez pas à munir votre chien d’une muselière, par sécurité. Attention néanmoins à bien habituer positivement votre chien au port de cette muselière. Pourquoi pas lui mettre lorsque vous partez vous balader ensemble par exemple ? De plus, je vous conseille les muselières qui vous permettent de donner des friandises au chien et qui lui permette de boire plutôt qu’une muselière qui sert atrocement la gueule du chien sans lui donner la possibilité ne serait-ce que d’ouvrir la mâchoire.

Conseil/Technique n°10 : Organisez une rencontre contrôlée, placez-vous loin des enfants et faites des activités agréables pour votre chien : une séance de jeu, une distribution de friandises, etc. A vous de trouver ce qui fera vraiment plaisir à votre chien. Ensuite, n’hésitez pas à vous rapprocher, progressivement, en revanche, si vous voyez que votre chien réagit, reculez et reprenez à l’étape précédente. Surtout n’allez pas trop vite car vous risqueriez de brûler des étapes et de ruiner le travail accompli jusqu’alors.

Vous l’aurez compris, le tout est de faire comprendre à votre chien que la présence d’enfants engendre quelque chose de positif et d’agréable pour lui. Votre chien doit se souvenir, par exemple, que : la présence d’enfants = friandises ! Chouette alors !

Je tiens a rappeler également que vous devez toujours travailler autour de la confiance lorsque vous souhaitez régler un souci de crainte chez un chien. Que ce soit la confiance que votre chien a en vous, la confiance que vous avez envers votre chien mais aussi la confiance que votre chien a en lui. Vous devez contrôler votre chien et pour cela, vous devez contrôler vos propres émotions en premier lieu. Si vous avez peur des réactions de votre chien, c’est bien normal, mais cela ne doit pas transparaitre. Si vous êtes sûr de vous, votre chien aura confiance en vous et se fiera à vous et agira en conséquence. Si vous avez peur également, cela aura pour effet de légitimer l’attitude de votre chien. Comme nous avons l’habitude de dire chez Nature de Chien : être maître de soi avant d’être maître de son chien.

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste et formatrice chez Nature de Chien
www.naturedechien.fr

2eadd045930174a447e8465f8f84161bYYYYYY