Votre chien a peur des gens et cela vous handicape fortement au quotidien car vous ne pouvez pas aller n’importe où. Vous êtes sans cesse obligé d’organiser des balades dans des endroits où vous serez presque certain de ne croiser personne, etc.

Cela est effectivement un gros problème et voyons ensemble pourquoi votre chien a peur des gens et comment faire pour régler cela.

Les différentes peurs chez le chien

Tout d’abord, il y a différentes peurs et surtout différentes traductions de la peur chez le chien. Il y aura le chien qui n’est tout simplement pas à l’aise et qui préfère faire sa petite vie de chien tranquille en évitant tout contact humain. Il y a le chien qui panique complètement à la vue de personne, tente de fuir, de se cacher, etc. Il y a le chien qui prévient et averti son inconfort en aboyant ou grognant. Et puis il y a le chien qui a atteint un stade de « non retour » et qui préfère attaquer pour éviter de se faire embêter car il n’a plus d’autres choix.

Dans tous les cas, il y a une solution pour apaiser un chien craintif. Mais sachez que pour certain cas, on ne pourra que diminuer son inconfort mais on ne pourra pas le rendre complètement sociable avec l’humain.

De plus, sachez que la peur est un instinct naturel de survie chez le chien. En effet, ce comportement craintif permet au chien d’assurer sa sauvegarde. J’expliquais dernièrement dans l’article « Mon chien est peureux, pourquoi et comment l’apaiser » qu’il ne faut pas voir la peur comme quelque chose à combattre mais plutôt comme une émotion à réguler.

Pourquoi un chien est-il craintif vis à vis des gens ?

Voyons tout d’abord ce qui amène un chien à être craintif vis à vis de l’humain, plusieurs causes peuvent expliquer ce trouble, mais en voici les deux principales :

Cause n°1 : le chien en question a vécu une multitude (ou parfois même une seule suffit) de mauvaises expériences liées à l’humain (chien battu, chien maltraité, etc.). Le chien a donc associé l’humain à quelque chose de très négatif et préfère donc tout faire pour éviter le contact afin de se protéger et d’assurer sa sécurité.

Cause n°2 : le chien n’a tout simplement pas eu de contacts réguliers avec l’humain lors de son développement et n’a donc aucune confiance en lui. N’oubliez pas qu’un chien sera toujours méfiant face à quelque chose ou quelqu’un qu’il ne connait pas, d’autant plus s’il n’a jamais été socialisé. On appelle ce trouble le syndrome de privation sensorielle qui est développé lorsque le chiot vit ses trois premiers mois dans un environnement pauvre en stimulations.

Comment éviter qu’un chien ait peur des Hommes ?

Pour éviter que votre chien ait peur de l’humain, vous devez veiller à plusieurs choses :

  • Bien choisir l’élevage dans lequel vous adoptez votre chiot, il faut que celui ci propose, lors du développement du chiot, diverses expériences avec stimulations (autres chiens, différents environnements, humains, etc.). Sachez que la socialisation du chiot se fait principalement entre ses 1 et 3 mois. De fait, lorsque vous adoptez votre chiot à 2 mois, il ne vous reste qu’un mois pour lui faire découvrir un maximum de choses différentes. Ainsi, il est recommandé que ce travail de socialisation soit déjà amorcé par l’éleveur jusqu’aux deux mois du chiot.
  • Si votre chiot/chien montre un inconfort ou une inquiétude vis à vis de l’humain : ne le rassurez pas en la caressant abondamment car cela ne fera qu’augmenter et valider la légitimité de son inconfort. Restez simplement sûr de vous, faites comme si de rien n’était et votre chien pourra ressentir votre confiance.
  • Favorisez uniquement des rencontres inter spécifiques (entre plusieurs espèces, ici canine et humaine) positives afin de ne pas engendrer de mauvaises expériences liées à l’humain.
  • Ne forcez jamais le contact si votre chien est dans une situation d’inconfort !
  • Laissez toujours la possibilité à votre chien de fuir car la sensation « d’emprisonnement » pourrait développer chez lui des comportements agressifs afin de se protéger et (en gros) de dire « stop » au contact qui devient vraiment insupportable pour lui.

Comment aider un chien qui a peur des gens ?

  • Bien entendu, n’allez pas dans des endroits très fréquentés afin de le « désensibiliser ». C’est une grande erreur à ne vraiment pas commettre car cela renforcera la peur du chien. Commencez d’abord par des balades avec l’éventualité de croiser quelques personnes, au loin si possible et avec la possibilité de vous isoler avec votre chien pour qu’il puisse se détendre.
  • Faites appel à un éducateur canin comportementaliste afin qu’il puisse vous accompagner lors des différentes étapes car la moindre erreur de votre part pourrait aggraver la situation.
  • Travaillez également sur votre attitude car dans la majorité des cas, c’est l’émotion et l’attitude du maître qui déclenche la peur chez le chien. En clair, vous devez être sûr de vous et confiant afin que votre chien se fit à vous. N’ayez pas autant voire plus peur que lui, car cela viendra le conforter dans son inconfort.
  • Proposez à votre chien de vraies balades où il pourra se détendre et profiter de sa vie de chien. Il ne s’agit pas de rendre toutes les balades insupportables pour lui. Il faut effectivement travailler au quotidien mais n’oubliez pas que votre chien a tout de même besoin de se défouler sereinement.
  • Les séances d’habituation doivent être très courtes mais répétées régulièrement. Et surtout, elles doivent toujours se terminer par quelque chose de positif et rassurant pour le chien.

Exemple d’un exercice à faire pour travailler avec votre chien

Étape 1 : placez une personne assez loin de vous, en statique.

Étape 2 : donnez des friandises à votre chien, jouez avec lui, etc. En clair, proposez lui une activité qu’il adore tout en ayant un visuel sur l’humain en statique.

Étape 3 : lorsque votre chien est suffisamment à l’aise, rapprochez-vous, en douceur, petit à petit, pas de manière brutale. Faites finalement comme si de rien n’était, en continuant à jouer avec lui ou à lui donner des friandises. Votre chien assimile donc la présence (même lointaine) d’un humain à quelque chose de positif.

Étape 4 : vous observerez ensuite la distance de sécurité de votre chien. C’est à dire qu’à un moment donné il commencera à changer d’attitude car la personne en statique est un peu trop près. Dans ce cas, pas de panique : on recule et on reprend le jeu.

Étape 5 : une fois que votre chien est très à l’aise et ne montre plus de signes craintifs, demandez à la personne en statique de bouger uniquement les bras. Continuez à reprendre les différentes étapes précédentes.

Étape 6 : puis, demandez à la personne de marcher, doucement, sans courir. Surtout, la personne avec qui vous travaillez ne doit pas regarder votre chien, elle doit faire sa vie sans tenir compte de votre chien.

Ce travail peut durer longtemps mais il est très important d’y aller progressivement et surtout de le faire très régulièrement. Les séances, comme je le disais, doivent être courtes (15/20 min grand max). Et même pendant la séance, vous devez proposer à votre chien des pauses afin qu’il puisse se détendre vraiment. De plus, après chaque séance, proposez une bonne balade à votre chien afin qu’il puisse finalement extérioriser tout ce qu’il a peut être intériorisé pendant la séance.

Par ailleurs, l’attitude des gens que croise votre chien est très importante, ils doivent tous ignorer votre chien (ne pas le regarder, ne pas lui parler, et surtout ne pas le toucher). Et je sais que cela peut être délicat, surtout lorsque l’on se promène en ville ou autre. Mais n’hésitez pas à prévenir les gens qui veulent venir voir votre chien, dites leur de passer leur chemin sans faire attention à lui car il est en plein travail.

Par expérience, j’ai moi même été confronté à des gens qui n’avaient certainement pas la lumière à tous les étages et qui voulaient venir caresser mon chien agressif, muselé et en pleine séance d’habituation. Malheureusement on ne peut pas avoir le contrôle sur tout, mais on peut tout faire pour proposer un environnement opportun au travail que l’on veut amorcer avec son chien.

Pour finir, vous devez travailler sur l’éducation « de base » de votre chien car vous devez garder un contrôle sur lui et surtout sur la situation. Votre chien doit savoir être à votre pied, savoir s’asseoir sur demande mais aussi vous regarder et se recentrer sur vous pour s’apaiser et ne pas « fixer » sur l’objet de sa peur, comme un chien qui va aboyer sans cesse à la vue d’une personne étrangère par exemple.

Il y aurait encore énormément de choses à dire sur les chiens craintifs envers les humains, n’hésitez pas à consulter notre article sur les chiens peureux mais aussi sur les différentes thérapies comportementales, cela pourra vous donner des pistes de travail supplémentaires.

Mais surtout, n’ayez pas peur de faire appel à un éducateur canin pour qu’il puisse vous proposer un travail individuel et surtout adapté car chaque chien exprimera sa peur de manière différente et un plan de travail au cas par cas est indispensable car dans ce domaine, il n’y a que très peu de « généralités » : tous les chiens sont uniques et donc la rééducation qu’on leur propose doit l’être tout autant.




Nature de chien

Par Clémentine TURGOT

Éducateur canin comportementaliste chez Nature de Chien (www.naturedechien.fr)