Mon chien a un testicule qui ne descend pas

Testicule non descendu chez le chien
© Pixabay

Quand un chien a un ou deux testicules qui ne descendent pas dans ses bourses, on parle d’ectopie testiculaire ou de cryptorchidie. Comment caractériser ce défaut et à quoi est-il dû ? Quels sont les risques ? Comment le traiter ?

Qu’est ce que la cryptorchidie chez le chien ?

A la naissance du chien mâle, ses testicules ne sont pas encore descendus dans son scrotum. Elles sont localisées dans son abdomen à proximité de ses reins et sont normalement censées cheminer par le canal inguinal pour se placer dans les bourses vers l’âge de 4 semaines.

Mais, il arrive qu’un des deux testicules voire les deux ne migrent pas correctement jusqu’au scrotum. On parle alors de cryptorchidie ou d’ectopie testiculaire. Le testicule peut alors rester « coincé » dans l’abdomen, dans la région inguinale ou à mi-chemin entre l’aine et le scrotum.

Dans 80% des cas d’ectopie testiculaire, un seul testicule est descendu et l’ectopie concerne alors le testicule droit dans 65% des cas. Mais il arrive également qu’aucun des deux testicules ne descendent pas correctement et on parle alors de cryptorchidie bilatérale.

Ne confondez pas cryptorchidie, monorchidie et anorchie…

Une cryptorchidie unilatérale peut être confondue avec une monorchidie. Dans la cryptorchidie, le testicule est présent mais il n’est pas au bon endroit alors qu’en cas de monorchidie, le deuxième testicule est absent du scrotum car il ne s’est pas développé. L’anorchie désigne quant à elle l’absence de développement des deux testicules et peut, à tort être confondu avec une cryptorchidie bilatérale.

La cryptorchidie est une anomalie de développement assez fréquente chez le chien puisqu’elle toucherait jusqu’à 10 chiens sur 100.

Comment est diagnostiquée la cryptorchidie ?

On ne peut diagnostiquer une cryptorchidie chez le chien qu’à partir de ses 6 mois car c’est seulement au-delà de cet âge qu’on considère que ses testicules n’ont plus aucune chance de descendre.

Le diagnostic se fait généralement au cours d’un examen clinique par le vétérinaire qui pratique une palpation du scrotum et de la région inguinale du chien.

Le vétérinaire peut aussi avoir recours à une échographie abdominale pour vérifier la présence d’un testicule resté en position abdominale, qui n’est alors pas palpable.

A quoi la cryptorchidie du chien est-elle due ?

La cryptorchidie est une anomalie de développement dont l’origine serait héréditaire. Il existe ainsi une prédisposition de nombreuses races de chien, en particulier les petites races et les races miniatures comme le Caniche, le Yorkshire Terrier, le Chihuahua, le Bichon Maltais…qui auraient plus de 2 fois plus de risques de présenter une cryptorchidie que les autres races.

La transmission de l’anomalie se ferait sur un mode polygénique, autosomal récessif à pénétrance incomplète. Bien que cette théorie soit encore controversée à l’heure actuelle, elle justifie pour un éleveur d’éviter de faire reproduire un chien qui présenterait l’affection. L’ectopie testiculaire constitue de toute façon un vice rédhibitoire chez le chien de plus de 6 mois et un motif de refus de confirmation chez un chien de race adulte.

Qu’est-ce qu’un vice rédhibitoire ?

L’ectopie testiculaire chez les animaux de plus de 6 mois constitue un vice rédhibitoire au même titre que la maladie de Carré, l'hépatite de Rubarth, la parvovirose canine, la dysplasie de la hanche et l’atrophie rétinienne aux yeux de la loi du 22 juin 1989. Un éleveur est tenu par cette loi de vendre des chiots indemnes de ces maladies et la loi prévoit des recours en justice pour l’acheteur d’un chiot qui serait atteint de l’une ou l’autre de ces affections.  Il peut ainsi obtenir le remboursement intégral d’un chiot porteur d’une ou plusieurs de ces 6 maladies.

Mon chien a un testicule ectopique : conséquences et risques

Les conséquences sur la reproduction du chien

Le testicule est le siège de la production des spermatozoïdes et des hormones sexuelles. Quand le testicule est à la mauvaise place, la production des spermatozoïdes ne peut pas se faire car la température du testicule mal placé est trop haute. En revanche, l’ectopie testiculaire ne gène en rien la synthèse des hormones.

Par conséquent, les chiens qui souffrent d’une cryptorchidie bilatérale sont stériles car la gamétogénèse ne peut pas avoir lieu correctement mais les chiens qui n’ont qu’un seul testicule descendu sont capables de se reproduire (mais ce n’est pas conseillé pour ne pas transmettre le défaut) bien que leur fertilité en soit un peu altérée.

Les conséquences sur la santé du chien

Le principal problème de la cryptorchidie réside dans le fait qu’elle expose de 9,2 à 13,6 fois plus le chien à un risque de tumorisation testiculaire. Les cancers qui se développent préférentiellement chez les chiens cryptorchides sont des sertolinomes et les séminomes. La maladie apparaît en moyenne vers l’âge de 6 ans chez un chien non traité.

En cas de testicule resté en position abdominale, l’autre risque pour la santé du chien est la torsion testiculaire. Elle est très douloureuse pour le chien.

Comment traiter un testicule ectopique ?

Il existe plusieurs traitements possibles pour la cryptorchidie du chien.

Si l’animal est âgé de moins de 4 mois, il est possible d’envisager un traitement hormonal, à base de gonadotrophine chorionique, afin de provoquer la descente du ou des testicules ectopiques. Ce traitement est néanmoins controversé en raison de son manque d’efficacité et parce qu’il ne permet pas de stériliser le chien afin qu’il ne transmette pas l’anomalie à sa descendance.

Le traitement le plus recommandé pour la cryptorchidie du chien est un traitement chirurgical qui consiste à castrer le chien. Lors de l’opération, le chirurgien s’attache à enlever le testicule ectopique mais également le testicule qui a bien migré afin d’éviter que le chien ne puisse se reproduire. La castration chirurgicale permet de prévenir les risques de tumorisation et de torsion testiculaire.




cf2eeef865b2137d9e3c2652a160d124gggggggg