Mon chien aboie en voiture

Vous aimeriez emmener votre chien partout avec vous lors de vos différents déplacements en voiture ?

Oui mais voilà, il est juste insupportable. Dès lors que la voiture est en marche, votre chien aboie sur tout ce qui passe et cela vous rend fou, et ô combien je vous comprends ! Je vous propose ici toutes mes astuces pour parvenir à stopper ce comportement très gênant, j’en conviens !

Mais tout d’abord, vous le savez, lorsque l’on rencontre un problème, il faut en trouver la raison, la cause, afin de déterminer un plan de travail adapté.



Pourquoi votre chien aboie-t-il en voiture ?

Un chien peut aboyer en voiture pour différentes raisons, en voici les principales :

  • Votre chien aboie en voiture parce qu’il a peur et qu’il a assimilé les trajets en voiture à quelque chose d’anxiogène. Peut-être parce que tous les trajets mènent chez le vétérinaire par exemple…
  • Votre chien aboie en voiture pour attirer votre attention, et souvent, cela fonctionne : soit vous le regardez, soit vous le touchez, soit vous lui parlez !
  • Votre chien aboie en voiture car il ne peut pas contrôler l’environnement en mouvement autour de lui. Cette cause éventuelle est légèrement similaire au prochain point évoqué.
  • Votre chien aboie en voiture car il a compris que cela fonctionnait drôlement bien ! Je m’explique : lorsque votre chien est dans la voiture, il a un accès visuel sur ce qu’il se passe dehors, de plus, il considère la voiture comme son endroit, sa place (et c’est bien légitime), mais c’est vrai, que par moment, de drôles d’engins arrivent à vive allure, serait-ce une agression ?!! Alors que faire en cas d’agression ? Et bien aboyer pour faire fuir cet intrus ! Et le pire c’est que cela fonctionne, en effet, l’engin passe et s’enfuit aussitôt ! Bingo ! Et voilà, votre chien a compris qu’en aboyant il arrivait à faire fuir les autres voitures qui passent, alors pourquoi s’arrêter ? Question de survie bien entendu … La sécurité de l’ensemble de la voiture est entre les pattes de votre toutou, sachez-le ! Blague à part, votre chien a surement cette réaction car il défend tout simplement ce qu’il considère comme son espace, sa propriété qu’il doit sécuriser. Et le fait que les voitures passent sans s’arrêter ne fait que renforcer la réaction de votre chien puisqu’il voit que son comportement lui permet d’obtenir ce qu’il veut.

5 conseils pour que votre chien n’aboie plus en voiture

Conseil n°1 : dans une majorité des cas, c’est le contact visuel qui déclenche les aboiements de votre chien en voiture. Il vous suffit donc d’empêcher votre chien de voir l’extérieur en le mettant dans une caisse de transport ou en plaçant des couvertures/rideaux sur les fenêtres (mais ce n’est absolument pas réglementaire en termes de sécurité). Préférez donc une caisse de transport adaptée à la taille de votre chien en ayant préalablement assimilé cet espace à quelque chose de positif.

Conseil n°2 : la caisse de transport sera votre meilleure amie car elle permet, en plus d’empêcher tout contact visuel avec l’extérieur, d’apaiser votre animal si ce dernier est stressé en voiture. En effet, la cage de transport, si elle est bien assimilée auparavant à quelque chose de positif, devient un véritable cocon pour votre chien. Je vous invite d’ailleurs à découvrir ou redécouvrir notre article dédié à la caisse de transport.

Conseil n°3 : pour une méthode un peu plus radicale, il existe les colliers anti aboiements à la citronnelle ou toutes autres essences peu appréciées par nos amis canidés. Attention, il ne s’agit pas des colliers anti-aboiements à décharges électriques qui sont de véritables objets de torture !

Ces colliers-là se déclenchent par l’aboiement du chien et diffuse un jet (de citronnelle ou autre) désagréable pour le chien. On parle alors ici d’un conditionnement négatif : action d’aboyer = réaction désagréable.

Néanmoins, le problème de cette solution est qu’elle est effectivement basée sur un conditionnement négatif assez radical et que cela peut traumatiser le chien pour tous les aboiements qu’il pourrait avoir par la suite. Je m’explique : l’aboiement chez le chien est un comportement naturel qui lui permet de communiquer et surtout prévenir… Si ce comportement est estimé comme indésirable et qu’il est donc supprimé, votre chien ne pourra plus prévenir par la suite, ce qui peut être problématique dans certaines situations.

Si vous décidez tout de même de suivre cette méthode, n’utilisez le collier que dans la voiture et non pas au quotidien car là, vous risqueriez de sanctionner tous les aboiements de votre chien, ce qui n’est pas le but ! Vous serez sûrement bien content lorsque votre chien aboiera face à un intrus entré chez vous sans votre autorisation par exemple.

Selon moi, cet outil n’est qu’une solution de dernier recours lorsque les aboiements sont réellement excessifs et que vous n’arrivez vraiment pas à les contrôler.

Conseil n°4 : donnez une occupation à votre chien lors des trajets (os à mâcher, jouet type Kong, etc.) afin qu’il ne pense pas à surveiller l’extérieur mais plutôt à s’occuper de son jouet.

Conseil n°5 : ignorez votre chien ! En effet, nous l’avons vu dans les différentes causes qui peuvent expliquer les aboiements excessifs d’un chien en voiture : le fait d’attirer l’attention de son maître. Eh oui, si votre chien a l’habitude que vous répondiez toujours à ses demandes d’attention, il ne supportera pas que vous ne soyez pas à 100% avec lui lors du trajet. Souvent, on sera d’ailleurs tenté de parler à son chien pour l’apaiser ou le rassurer : erreur ! Cela ne fera que renforcer le mauvais comportement car votre chien comprendra qu’en aboyant, il aura toute votre attention. Ce qui, de plus, peut devenir très dangereux lorsque vous êtes au volant.

Je rappelle ce qu’est « ignorer un chien » : ne pas lui parler, ne pas le regarder, ne pas le toucher.

Et de manière générale, il n’y a pas qu’en voiture qu’il faut suivre ce conseil, c’est au quotidien ! Afin que votre chien comprenne que c’est vous qui décidez des différentes interactions que vous avez avec lui, ce n’est pas à lui de choisir quand il veut jouer, manger ou se faire caresser ! C’est à vous de décider du début et de la fin de chaque activité, que ce soit une séance de jeu, de caresse ou l’heure du repas par exemple.

Conseil n°6 : si votre chien aboie par peur, n’hésitez surtout pas à suivre le conseil de la cage de transport comme expliqué précédemment. Mais ce n’est pas tout, vous devez apprendre à votre chien que la voiture, c’est trop cool ! Et pour cela, faites de courts trajets avec comme issue une super balade (sous-entendu pas uniquement des séjours chez le vétérinaire ). N’hésitez pas à jouer avec votre chien à côté et/ou dans votre voiture à l’arrêt, qu’il assimile cet endroit à quelque chose de positif !

Ce qu’il ne faut absolument pas faire

  • Vouloir rassurer son chien en lui parlant, le touchant ou le regardant.
  • Laisser son chien en totale liberté dans la voiture, il doit être (au regard de la loi) soit attaché à la ceinture, soit dans une caisse de transport, soit dans le coffre avec une grille de séparation entre le coffre et le reste de la voiture.
  • Vouloir crier plus fort que lui pour qu’il arrête : cela ne fera que rendre son comportement légitime à ses yeux (puisque vous « l’imitez »).
  • Vous arrêtez pour le gronder : trop tard, le temps que vous stoppiez le véhicule, votre chien sera déjà passé à autre chose, il ne comprendra pas pourquoi il se fait sanctionner.
  • Faire l’erreur de diminuer un maximum les trajets en voiture afin d’éviter le problème (cela ne fera que l’amplifier lors des rares déplacements).
  • Utiliser un collier anti-aboiements à décharges électriques.

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste et formatrice chez Nature de Chien
www.naturedechien.fr

1a4b71007d57734526ebae86adfbf16eVVVVV