Mon chien aboie pendant mon absence

Les aboiements excessifs font sûrement partie des plus grands problèmes que rencontrent les propriétaires de chiens.

Au delà d’être un problème « sonore », l’aboiement excessif d’un chien témoigne d’un réel mal-être mais surtout d’un manquement en termes d’éducation quelque part.

Dans le cas présent, à savoir l’aboiement excessif lorsque le maitre part de la maison, l’aboiement est considéré comme une demande d’attention. Souvent, ce sont les chiens qui obtiennent ce qu’ils désirent lorsqu’ils aboient qui réitèrent ce comportement.

L’erreur à ne pas faire serait de régler le symptôme et non la cause du problème. Souvenez-vous toujours qu’un problème se règle en profondeur et non simplement en surface, sinon c’est comme mettre un pansement sur une jambe de bois : ça ne sert à rien !

D’ailleurs, pour ce problème précis, certains maîtres seraient tentés d’équiper leur chien d’un collier anti-aboiements pour être certain de résoudre le problème efficacement. Alors sans lancer de grands débats sur l’utilisation du collier électrique et sans trop rentrer dans le vif du sujet, l’utilisation du collier anti aboiements est maltraitant pour votre chien. En effet, le collier viendra sanctionner tous les aboiements de votre chien, or, cela n’est clairement pas envisageable car l’aboiement est avant tout un moyen de communication pour votre animal. De plus, bien entendu, les décharges envoyées sont douloureuses et traumatisantes pour le chien et donc peuvent provoquer chez lui des comportements pouvant être très contraignants pour vous au quotidien.

Enfin, sachez qu’un chien qui n’a plus la possibilité de grogner ou d’aboyer est un chien qui attaquera sans prévenir.

Le fait que votre chien aboie lorsque vous partez souligne deux problèmes :

  • Votre chien rencontre des difficultés pour gérer sa frustration.
  • Votre chien rencontre des difficultés pour gérer la solitude.

Voyons comment régler ces deux problèmes en profondeur

La gestion de la frustration

Concernant la gestion de la frustration, nous avons écrit un article détaillé sur ce sujet, il vous sera utile pour parvenir à gérer votre problème. Mais en résumé, votre chien doit apprendre à ne plus tout gérer à la maison et vous, en tant que maître, vous devez surtout apprendre à devenir le vrai maître de votre chien, son guide, son meneur, son « tout ce que vous voulez »…

Cela passe bien entendu par l’arrêt des réponses systématiques à ses demandes d’attention car cela est très mauvais pour votre chien. Vous pensez sûrement lui faire plaisir en lui accordant la caresse ou la séance de jeu qu’il réclame, mais à terme, vous lui apprenez que tout ce qu’il désire il l’obtient gratuitement. Le résultat ? C’est qu’une fois qu’il souhaitera une attention que vous ne pouvez pas lui accorder (notamment lorsque vous partez de chez vous), il ne saura pas gérer cette émotion de frustration et cela se traduira donc en aboiements excessifs. Par ailleurs, une frustration mal gérée peut également engendrer des destructions ou des malpropretés.

Pour remédier à ce problème, vous devez donc être l’initiative de tous les contacts que vous avez avec votre chien : les caresses, les séances de jeux, la distribution de la gamelle, les départs en balades, etc.

Si votre chien vient vers vous pour vous réclamer une attention particulière, ignorez-le (ne le regardez pas, ne le touchez pas, ne lui parlez pas) et attendez qu’il passe à autre chose (cela prend au maximum 15 minutes) et ensuite lorsqu’il ne réclame plus, appelez-le jusqu‘à vous et proposez lui ce qu’il désirait à la base. Résultat ? Votre chien comprend que « renoncer, c’est gagner » et non « insister, c’est gagner ».

En plus de votre attitude, vous pouvez travailler sur des exercices/jeux pour travailler la frustration de votre chien. L’exercice du pas bouger est un bon moyen pour parvenir à gérer la frustration de votre animal car il apprend à se contenir et à attendre votre validation pour se libérer. Par ailleurs, grâce au pas bouger, vous apprenez à votre chien à être loin de vous, ce qui sera idéal pour travailler également le détachement et donc la bonne gestion de la solitude. Nous avons d’ailleurs écrit un article sur la thérapie du détachement, il pourra vous être utile dans la résolution de votre problème.

De plus, vous pouvez travailler la bonne gestion de la frustration de votre chien à l’aide de jouets comme des cordes à nœuds : c’est ce que l’on appelle chez Nature de Chien le jeu du on/off. Ce jeu consiste à inciter le chien à choper le jouet pour ensuite lui demander de lâcher et lorsqu’il s’exécute, il obtient le jouet (renoncer c’est gagner, vous voyez l’idée ?). N’hésitez pas à consulter notre article sur comment jouer avec son chien pour avoir plusieurs techniques de jeux à proposer à votre chien.

La gestion de la solitude

Concernant la gestion de la solitude, nous avons écrit un article détaillé sur comment apprendre à son chiot à rester seul. Les conseils qui figurent dans cet article sont tout aussi valables pour l’apprentissage de la solitude chez le chien adulte.

Mais en résumé, quelques conseils pour parvenir à ce que votre chien vive mieux vos absences :

  • Instaurez une pièce interdite dans la maison afin que votre chien ne vous suive pas partout et qu’il s’habitue à être seul, même quand vous êtes là.
  • Ne dites pas au revoir à votre chien lorsque vous partez et ne lui faites pas la fête lorsque vous rentrez, attendez qu’il se calme pour lui dire bonjour.
  • Déconditionnez votre chien de toutes les actions que vous réalisez avant de partir, pour se faire il vous suffit de prendre vos clés, mettre votre manteau, prendre votre sac, mettre vos chaussures, etc. sans partir et cela plusieurs fois par jour et régulièrement. Votre chien n’assimilera donc plus toutes ces actions à votre départ.
  • Ignorez votre chien avant de partir : ne le regardez pas, ne lui parlez pas, ne le touchez pas.
  • Proposez à votre chien un jouet d’occupation (ou même sa gamelle de croquettes) avant de partir pour qu’il assimile votre départ à quelque chose de positif.

Pour conclure, si votre chien aboie lorsque vous partez de chez vous, c'est qu’il faut revoir l’ensemble de votre relation ainsi que toutes les interactions que vous avez avec lui. Détachez-vous de votre animal, ne le surprotégez pas car ce n’est pas lui rendre service. Apprenez lui à renoncer pour gagner, apprenez lui à être bien dans ses pattes même lorsqu’il est seul et apprenez lui qu’insister ne mène à rien. Bien entendu, pour se faire, il faut parfois faire preuve d’énormément de patience et être plus têtu que son chien afin qu’il comprenne qu’insister n’aboutit à rien.




3c60558664b5ee3762078a02967868045555555555555555