Mon chien attaque les invités

Votre chien a une attitude excessive lors de l’arrivée de vos invités, il supporte assez mal la présence de personnes étrangères chez vous, le simple fait de sonner ou taper à la porte le met dans un état d’énervement inouï ?

Vous souhaitez remédier à ce problème ? Faire en sorte que cela se passe bien, alors lisez cet article, il pourrait vous être d’une grande aide.

Tout d’abord et avant toute chose, j’insiste souvent auprès des maîtres qui viennent me demander de l’aide, sur deux indications importantes à apprendre à son chien, dès son arrivée : le « au panier » et le « tu laisses ». Ce sont deux indications qui vous permettront, à terme, de vous sortir de bien des situations.



Apprendre à son chien l’indication « tu laisses »

Le « tu laisses » permet au chien de renoncer, et chez Nature de Chien : « Renoncer, c’est gagner » ! On va venir stopper le chien dans l’action qu’il est en train de faire. Mais attention, pour qu’il arrive à renoncer, il faut lui proposer quelque chose de plus intéressant que ce sur quoi il se dirigeait.

Une méthode canadienne s’avère très efficace. Elle consiste à créer le conditionnement suivant : « tu laisses » = friandise. Pendant plusieurs jours, créez ce conditionnement chez votre chien tout simplement en lui disant « tu laisses » et en lui donnant directement après une friandise. Lorsque vous direz « tu laisses » et que votre chien se tournera vers vous en attendant sa récompense, c’est que votre chien est bien conditionné.

Vous pouvez donc commencer le travail. Au début, placez une friandise ou un jouet que votre chien adore par terre, dès qu’il regarde la friandise ou le jouet, dites « tu laisses » et donner lui sa récompense dès qu’il se détourne de la friandise ou  du jouet placé par terre et qu’il vous regarde. Travaillez régulièrement cet exercice avec des stimulations de plus en plus grandes. Si votre chien n’arrive pas à faire un exercice : reprenez l’étape précédente ou facilitez l’exercice pour permettre au chien d’être en situation de réussite. Ne haussez pas le ton, il faut que cet apprentissage soit positif pour votre chien.

Apprendre à son chien l’indication « au panier »

Le « au panier » permet au chien de retourner dans sa « zone d’apaisement », l’endroit où il est tranquille et où il sait que personne ne viendra l’embêter. Dites-vous que c’est comme si vous disiez à votre enfant : « va dans ta chambre, tu reviendras quand tu seras calme ».

Le panier du chien doit se situer dans la pièce à vivre de la maison mais pas dans un endroit stratégique. En effet, il ne faut pas que le panier soit à coté de la porte d’entrée par exemple car cela renforcera la réactivité de votre chien lorsque des personnes entreront chez vous. Et oui, en plus de rentrer dans votre maison, ces personnes entrent très près de la zone de sécurité = le panier de votre chien. Pensez-y, placez le panier plutôt dans un coin du salon, un endroit calme  et sans trop de passage.

La gestion des contacts

Autre point très important dans les « règles de vie » à mettre en place pour une bonne cohabitation Humain / Chien : la gestion des contacts. Vous devez être à l’initiative des contacts de votre chien, qu’ils soient positifs ou négatifs. Je m’explique : votre chien doit comprendre que c’est à vous de gérer ses contacts. Il est nécessaire que votre chien se fie à vous quant à son choix « j’y vais ou je n’y vais pas » lorsqu’il est en présence de personnes étrangères.

D’autant plus si votre chien est réactif envers les humains inconnus, vous vous devez de gérer les contacts qu’il a avec eux. Je vous recommande également, pour que ce travail soit efficace, de gérer les contacts de votre chien avec toutes les personnes qu’il rencontre, qu’elles soient connues ou inconnues. Et pour ce faire, quelle indication serait adaptée ? Le fameux « tu laisses » !

Une règle importante à respecter également et que chaque personne qui entre chez vous se doit de prendre en considération : les invités doivent ignorer le chien, qu’il soit agressif ou non d’ailleurs. Et ignorer qu’est ce que c’est ? C’est ne pas regarder le chien, ne pas le toucher ni lui parler.

Quant à votre attitude, elle est essentielle aussi. Ne réprimandez pas votre chien, ne haussez pas le ton quand il réagit à l’arrivée d’invités. Car votre énervement ne fera que renforcer son aversion pour les personnes étrangères qui entrent chez vous.

Si votre chien « attaque », placez-vous toujours devant lui. Si vous vous situez à ses côtés, il considérera que vous êtes justement de son coté et que vous avez, en quelque sorte, le même ennemi et que c’est donc légitime de se défendre.

De plus, le punir ne ferait que supprimer le comportement mais en aucun vous aurez réglé le problème. Vous risquez, en plus, de rendre la prochaine « attaque » plus virulente.

Sachez que le plus gros du travail, ici, consiste à rétablir l’état émotionnel de votre chien, que ce soit lié à de la peur ou de la défense de territoire. Le comportement de votre chien montre qu’il n’est pas à l’aise dans cette situation et l’agression est un moyen de stopper ce malaise pour votre chien.

Quelques exercices à mettre en place

  • Pour les réactions excessives liées à l’approche des invités (sonnerie ou « toc toc toc » à la porte), je vous recommande d’anticiper un maximum les réactions de votre chien. Sonnez ou tapez régulièrement à la porte « pour rien » pour permettre à votre chien de se déconditionner, d’assimiler ces bruits à des choses normales, sans conséquence.
  • Vous pouvez également demander à quelqu’un de sonner à votre porte, au moment précis où la sonnerie retentit, jetez une friandise très appétente à votre chien. Attention, vous devez lui donner la friandise avant qu’il n’aboie sinon il comprendra que vous le récompensez d’aboyer et de s’exciter.
  • Renforcez également l’indication « au panier » : tout d’abord sans stimulation (ni sonnerie, ni toc toc toc, ni invités) puis ensuite en augmentant les stimuli.

Si cela reste trop difficile pour votre chien, vous pouvez également l’attacher ou le mettre dans une caisse de transport lorsque les invités arrivent. Vous pourrez le « libérer » uniquement lorsqu’il se sera calmé.

Surtout, si votre chien a mordu ou a une attitude très agressive envers les personnes qui entrent chez vous : muselez-le ! Ne prenez pas de risque inutilement, une morsure peut faire tellement de dégâts sur le corps humain.

Le renforcement de la relation Homme / Chien

Vous avez donc désormais toutes les clés pour régler le problème que vous rencontrez avec votre chien. Mais l’un des éléments important à considérer, avant même le travail de rééducation : c’est le renforcement de votre relation avec votre chien.

Il faut qu’il ait confiance en vous et vous considère comme un être fiable. Soyez donc cohérent dans vos apprentissages, répondez toujours à ses besoins, et surtout ayez une attitude positive, ne soyez pas trop dur avec votre chien. Cela n’empêche pas d’être ferme quand il le faut bien entendu, mais il faut savoir récompenser son chien et l’encourager dans ses bons comportements. Si vous lui dites uniquement lorsqu’il fait mal, il ne saura plus où donner de la tête. Aidez le et accompagnez le vers le comportement que vous souhaitez qu’il adopte.

Vous pouvez également en parler à votre vétérinaire, il saura vous indiquer si des traitements sont adaptés pour aider votre chien à mieux gérer ses émotions.

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste Nature de Chien
www.naturedechien.fr

nature-de-chien-logo

09adc72c5d7baf7e53abb554822a4652sssssssssssssssssssssssssssssss