Mon chien court après les joggeurs et les vélos

chien qui court après les vélos

C’est devenu un véritable calvaire de balader votre chien car, dès que vous croisez des sportifs ou des promeneurs du dimanche sur deux roues, votre chien se met soudainement dans un état second.

Pas de panique, j’ai dans mon chapeau magique quelques conseils pour vous !

Pourquoi votre chien se comporte de la sorte ?

Tout d’abord, comme toujours, il est indispensable de se poser la question du « pourquoi » mon chien adopte tel ou tel comportement (d’ailleurs, cela est utile pour les mauvais comportements à éliminer mais aussi pour renforcer les bons). Et oui, souvenez-vous : vous ne pouvez pas régler un problème en surface, il est nécessaire d’en déterminer la cause afin de le résoudre en profondeur.

Voici quelques pistes pouvant vous permettre de savoir pourquoi votre chien court après les joggeurs et/ou les vélos et surtout que faire dans ces cas-là.

Votre chien n’est pas suffisamment dépensé

Je m’explique, certains chiens ont des instincts naturels qui parfois peuvent être difficiles à canaliser lorsqu’ils ne sont pas utilisés ou suffisamment dépensés. Je pense bien évidemment à toutes les races de travail, comme les chiens de garde, de troupeau ou de chasse. Ces races sont désormais devenues presque « domestiques » car leur utilité première n’est pas nécessairement la raison principale qui pousse les adoptants à choisir telle ou telle race. Par exemple, de nos jours, une famille lambda ne choisira pas forcément un Border Collie pour le faire ensuite travailler au sein d’un troupeau, cette race sera davantage choisie pour les facilités d’apprentissage du chien, ses diverses capacités sportives ou encore pour son évidente beauté (non non, je n’ai pas de Border Collie… pas du tout :D). Mais alors voilà, si un Border Collie, qui a parfois de forts instincts naturels de rassemblement, n’est pas suffisamment dépensé et n’a pas la possibilité d’évacuer toute l’énergie qu’il a en lui, et bien cela provoquera des comportements gênants (pour nous) mais libérateurs (pour lui) comme le fait de vouloir courir (et donc regrouper) des joggeurs ou tout être vivant en mouvement (rapide ou non d’ailleurs).

Ce qu’il faut faire : répondre aux besoins de votre chien

Il faut bien entendu répondre aux besoins de votre chien, qu’il soit de n’importe quelle race, vous vous devez, en tant que maître, de permettre à votre chien de se dépenser autant mentalement, physiquement, qu’olfactivement.

Et si vous avez un chien de chasse ou de troupeau, à vous de trouver des activités qui lui permettront de répondre à son instinct, et ce de manière contrôlée. Pour ne vous donner que quelques exemples, on proposera à un chien de chasse énormément d’activités en rapport avec le pistage et on proposera à un chien de troupeau des activités qui développent la prise d’initiative. Il existe d’ailleurs une activité de conduite de troupeau où les animaux sont remplacés par des gros ballons pour les amoureux des chiens de berger qui n’ont pas de troupeau de moutons à disposition. Mais il existe aussi des stages de conduite de troupeau que vous pouvez faire chez des éleveurs et qui permettent à votre chien de réaliser son « travail », de se dépenser et donc de faire ce pour quoi il est né.

Répondre aux besoins de son chien, qu’est-ce que c’est ?

  • Lui proposer une balade de 30 minutes minimum en laisse détendue (semi liberté ou liberté totale) tous les jours. Ceci permettra de le stimuler physiquement et olfactivement.
  • Renforcer son obéissance et son éducation à l’aide d’exercices quotidiens sur ce qu’il sait déjà mais aussi sur l’apprentissage de nouvelles indications pour toujours le stimuler intellectuellement.
  • Créer ou maintenir une relation maître / chien basée sur la confiance et sur la coopération (et non la contrainte).
  • Lui proposer régulièrement des rencontres congénères afin de maintenir ses codes canins et bien évidemment pour qu’il se dépense physiquement.
  • Lui proposer des activités adaptées à sa condition physique, son âge et ses instincts.

Votre relation n’est pas optimale

Si votre chien préfère courir après un inconnu plutôt que vous écoutez, il faut peut-être revoir la nature de votre relation. Bien entendu, on ne peut pas toujours avoir une valeur supérieure face à certaines stimulations. A titre personnel, j’en suis désolée chaque jour, mais les ballons ont parfois  plus de valeur que moi aux yeux de mon chien… C’est frustrant, je sais !

Néanmoins, je sais que lorsque j’entends un ballon rebondir, mon chien va devenir « fou » et c’est à moi d’anticiper et trouver des solutions alternatives. Eh bien pour les vélos ou les joggeurs, c’est la même chose. Si vous les voyez arriver de loin, à vous de proposer à votre chien une activité qui aura plus d’intérêt à ses yeux. Souvent, je conseille la distribution de friandises dès que le chien nous regarde. Cela lui permet de faire l’association suivante : je regarde mon maître = j’ai une récompense.

Ce qu’il faut faire : recentrez votre chien sur vous

Voici mes quelques conseils pour permettre à votre chien de vous écouter.

Tout d’abord, afin de ne pas vous mettre ni vous ni votre chien en situation d’échec, vous devez tenir systématiquement votre chien en laisse afin qu’il ne se valide pas en réussissant à atteindre son objectif. Vous devrez donc au préalable travailler une marche en laisse détendue (dans un environnement sans stimulation au début, puis dans un environnement de plus en plus stimulant de manière progressive).

Ensuite, il est très important de parler à son chien uniquement lorsque c’est nécessaire. Si vous parlez de manière continue à votre chien ou que vous vous adressez à lui « pour rien », votre chien finira tout simplement par ne plus vous écouter du tout.

Donnez-lui envie d’interagir avec vous, c’est super important ! Si pour attirer son attention vous lui criez dessus, il préfèrera à coup sûr l’option « je cours après ce gars-là à vélo » ! Pendant votre promenade, jouez avec lui, apprenez-lui des choses, etc. En clair : renforcez votre relation !

Dès que vous voyez la stimulation ultime arriver, éloignez-vous de la piste, partez plus loin et recentrez votre chien sur vous à l’aide de tous les conseils précédents. Ne cherchez pas à rester trop prêt au début, cela doit être très progressif. Souvent les chiens ont une zone de confort, à vous de trouver celle de votre chien au départ pour ensuite essayez de la réduire le plus possible.

L’astuce bonus : apprenez à votre chien le « tu laisses » : C’est une technique canadienne qui consiste à apprendre à un chien à stopper une action en cours ou une intention de faire en lui indiquant « tu laisses » ou « stop » (comme vous voulez).

La méthode est simple, il faut créer l’association suivante : « tu laisses » = friandise ! Tout simplement !

Au départ, c’est un simple conditionnement, on ne demande rien d’autre au chien, simplement de prendre la friandise lorsqu’on dit « tu laisses ». Ensuite, avec une stimulation faible (ça peut être une croquette ou un jouet par exemple), on viendra anticiper et dès qu’il regarde la distraction choisie, on dit « tu laisses » et on récompense. Si votre chien continue de regarder et va même jusqu’à aller chercher la friandise ou le jouet en question, c’est que le conditionnement n’est pas encore bien ancré et/ou que la stimulation est trop grande pour lui et qu’il faut donc recommencer du début. Le plus important ici est de ne pas vouloir aller trop vite car il faut avant tout privilégier la réussite !

Pour résumer, si votre chien court après les vélos et les joggeurs, vous devez :

  • Veiller à ce qu’il soit bien dépensé tous les jours.
  • Répondre à ses besoins physiques, intellectuels & olfactifs.
  • Lui proposer des exercices/jeux pendant les balades afin de renforcer votre relation.
  • Anticiper et recentrer votre chien sur vous en vous éloignant le plus possible de la stimulation au début.
  • Lui apprendre une indication de renoncement (on a vu ici le « tu laisses »).

D’ailleurs, et si vous deveniez sportif afin que les vélos et les joggeurs deviennent le quotidien de votre chien ?




eb10a0b161d4e16c88331e51f48ade2aLLLLLLLL