Mon chien est agressif envers le facteur

Votre facteur fait partie des nombreux postiers qui, en raison d’une morsure causée par un chien peu accueillant, sont obligés de se mettre en arrêt de travail ?

Votre chien attend avec impatience l’arrivée de la petite voiture jaune ou du vélo pour montrer sa grande capacité à intimider toutes personnes souhaitant s’approcher ? « Grâce » à votre chien vous devez vous rendre tous les jours au bureau de poste car votre facteur s’est résigné à vous livrer votre courrier ?

Je vous propose ici de comprendre pourquoi votre chien est agressif et surtout de vous apporter des pistes de travail pour, à défaut de supprimer complètement ce comportement, l’atténuer pour que l’arrivée du facteur soit vécue d’une meilleure manière pour votre toutou.



Pourquoi cette agressivité envers le facteur ?

Avant toute chose, il est important, et même indispensable, de comprendre pourquoi votre chien agit comme ceci dès qu’il voit le facteur arriver. Voici les principales causes qui expliquent ce comportement.

Cause n°1 : Défense de territoire

Il faut tout d’abord savoir que la notion de « territoire » d’un chien est très délicate dans le sens où nos chers amis canidés sont désormais domestiqués et n’ont donc pas la possibilité de choisir leur territoire. De fait, cette notion de territoire est tout de même beaucoup moins marquée que pour les chiens sauvages vivant en meute par exemple. Néanmoins, la maison et le jardin reste, pour votre chien, le « territoire » qui appartient au groupe social, à savoir son maître, les membres de la famille ainsi que lui même. Cet espace est donc connu du chien et s’il a un instinct de protection, les inconnus n’y seront pas nécessairement les bienvenus.

Cause n°2 : Tenue vestimentaire différente

On entend souvent dire que les chiens n’aiment pas les gens habillés de manière atypique, les uniformes, les personnes portant une casquette ou un chapeau, etc. La tenue particulière du facteur peut donc être un élément déclencheur, mais il ne faut pas s’arrêter à cela.

Cause n°3 : La régularité qui renforce le comportement

Normalement, tous les jours, à la même heure et avec la même approche, le facteur passe pour déposer le courrier dans votre boite aux lettres. Tous les jours votre chien aboie ou manifeste son mécontentement et, comme par magie : cela fonctionne puisque le facteur repart. Cette attitude est assimilée comme une attitude de fuite de la part de ce qui était, selon votre chien, un élément dangereux à éloigner du fameux territoire. Le chien apprend par association et habituation, de fait, la fréquence quotidienne ainsi que la « récompense » engendrée par le départ du facteur renforcent le mauvais comportement de votre chien car il obtient toujours un résultat qui le satisfait.

Comment résoudre le problème ?

Je vous propose mes 10 conseils pour adopter la bonne attitude, anticiper, prévenir et surtout gérer ce genre de situation :

Conseil n°1 : N’hésitez pas à promener votre chien suffisamment en répondant à ses besoins de dépenses physiques, mentales et olfactives. En effet, si votre chien reste uniquement dans votre jardin, cela engendra des problèmes de comportement par la suite comme des aboiements excessifs, des fugues, des « fixettes » sur les voitures ou les personnes qui passent ou encore une attitude agressive envers toute personne qui souhaiterait entrer « chez lui ». Ah ! Mais n’est ce pas là le sujet de notre présence ici ?

N’oubliez jamais, un chien qui est suffisamment dépensé et un chien qui se repose une fois qu’il est rentré chez lui.

Conseil n°2 : N’essayez pas de calmer ou rassurer votre chien en le caressant, cela ne ferait qu’empirer le problème. Et oui, caresser son chien est une forme de récompense, de fait, si vous le caressez lorsqu’il est excité, voire agressif, cela renforce son comportement et cela le rend tout a fait légitime.

Conseil n°3 : Lors des séances de travail, soyez sûr de vous, détendu et dans une optique de travail. Il est important de voir cela comme une mission à remplir, avec différentes étapes à franchir avant d’y parvenir.

Conseil n°4 : N’hésitez pas à mettre votre chien en laisse pour le contrôler davantage et éviter tout accident. Vous pouvez d’ailleurs le museler pour être certain que de fâcheuses conséquences ne vous mettront pas dans une situation délicate.

Conseil n°5 : Anticipez un maximum les attitudes de votre chien. Ceci est d’autant plus facile si votre chien adopte le même comportement tous les jours, de manière systématique. Dès que vous savez que le facteur va arriver, sortez avec votre chien en laisse et récompensez votre toutou dès qu’il est davantage concentré sur vous que sur le facteur qui arrive. Cet exercice permet au chien de faire l’association suivante : arrivée du facteur = récompense.

Conseil n°6 : Trouvez la récompense qui plaira le plus à votre chien, certains seront plus réceptifs à la friandise, d’autres à la caresse ou encore à la voix. Mais dans ce cas, il est très important que la récompense soit très forte, très appréciée, afin que votre chien comprenne rapidement ce qu’il doit faire pour avoir accès, une nouvelle fois, à une si chouette récompense.

Conseil n°7 : Si vous n’avez pas réussi à suffisamment anticiper l’arrivée du facteur : pas de panique. Lorsque votre chien réagit, placez-vous devant lui pour qu’il fasse davantage attention à vous qu’à la voiture ou le vélo qui arrive. Créez une connexion et dès que votre chien vous regarde, et encore mieux s’il s’assied, récompensez-le chaleureusement.

Conseil n°8 : Attention au timing des récompenses, il est très important. Il ne s’agit pas de récompenser son chien au mauvais moment, au risque de le récompenser d’avoir aboyé par exemple.

Conseil n°9 : Tout est une question d’association positive, il suffit de déconditionner votre chien et de faire que l’arrivée du facteur soit un moment très agréable. A terme, vous pourrez même demander à votre facteur de lancer des friandises à votre chien lorsqu’il passe afin que cette association soit toujours plus marquée et forte.

Conseil n°10 : Il sera également très important de travailler le renoncement avec votre chien afin qu’il se détourne d’une « fixette » lorsque vous lui demandez. Le renoncement s’apprend toutefois par étape et de manière très progressive. Il ne s’agit pas de travailler cet exercice pour la première fois lorsque le facteur passe. Tout d’abord à la maison, au calme, sans des stimulations puis ensuite dans le jardin, etc. Petit à petit, une fois qu’une étape est bien acquise, on augmente la difficulté de l’exercice, à savoir ici, l’intention des distractions.

Pour finir, sachez que depuis quelque temps déjà, les facteurs ont la possibilité de suivre des stages concernant la prévention des morsures. Le but de ces stages étant de donner aux postiers toutes les clés pour avoir la bonne attitude face à un chien agressif. Cette démarche fut mise en place suite au constat suivant : une morsure causée par un chien est la deuxième cause principale des arrêts de travail des facteurs.

Et enfin, n’oubliez pas d’indiquer, à l’aide d’une petite pancarte, la présence de votre chien. Surtout, n’affichez pas « Chien Méchant » car cela revient à assumer et tolérer l’agressivité de votre animal. De fait, même si votre chien est effectivement agressif, indiquez simplement qu’il surveille, monte la garde ou autre. Et puis, grâce à cet article, votre chien ne sera pas agressif encore très longtemps.

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste et formatrice chez Nature de Chien
www.naturedechien.fr

 

73df5a3762f7062ef364e372d507629fDDDDDD