Mon chien est essoufflé

L'essoufflement chez le chien

Votre chien est essoufflé alors qu’il n’a pas fait d’effort important ? Son essoufflement traduit alors un problème respiratoire qu’il ne faut pas prendre à la légère.

L’essoufflement, de quoi s’agit-il ?

L’essoufflement est une augmentation de la fréquence respiratoire qui est tout à fait normale après un effort physique intense, lorsque votre chien a couru de tout son soûl par exemple. Dans ce cas, un halètement rapide permet à l’organisme du chien d’augmenter son apport en oxygène afin d’aider à sa récupération après l’effort.

Un événement stressant pour le chien peut aussi faire augmenter temporairement sa fréquence respiratoire.

Là où l’essoufflement devient inquiétant et anormal, c’est lorsqu’il survient alors que le chien est au repos ou lorsque l’effort physique qu’il a fait est trop minime pour justifier cet essoufflement. Il traduit alors des difficultés respiratoires chez votre chien qui doivent vous alerter et vous pousser à emmener votre animal chez le vétérinaire au plus vite.



Quelles sont les causes d’un essoufflement chez le chien ?

Le terme d’essoufflement est souvent utilisé pour désigner ce qu’on appelle par les termes médicaux consacrés de tachypnée (augmentation de la fréquence respiratoire), hyperpnée (augmentation de l’amplitude des mouvements respiratoires) ou de polypnée (augmentation de la fréquence respiratoire avec diminution de l’amplitude respiratoire). Tous ces termes traduisent des difficultés respiratoires.

Chez le chien, ces difficultés respiratoires ont diverses origines possibles parmi :

  • un problème qui affecte le système respiratoire en lui-même au niveau de ses narines, du voile de son palais, de son larynx, de son pharynx ou plus bas au niveau de ses poumons tel qu’une pneumonie, un épanchement pleural (présence de liquide autour des poumons), un pneumothorax (présence d’air autour des poumons) etc…,
  • un problème cardiaque,
  • un coup de chaleur,
  • une intoxication par des rodenticides, des anticoagulants, de la fumée, des gaz ou du monoxyde carbone,
  • une maladie endocrinienne,
  • un syndrome brachycéphale qui touche les races de chiens à la face aplatie comme les Boxers, les Carlins, les Bouledogues etc…

Comment réagir si mon chien est essoufflé ?

Si votre chien est essoufflé en permanence, qu’il émet des bruits respiratoires anormaux (sifflement, râle…) ou qu’il présente tout autre symptôme (toux, bleuissement de ses muqueuses, fièvre entre autres…), il est impératif de consulter un vétérinaire sans attendre.

a45b44e0d48712ed3a816f2d61283cea4444444444444