Mon chien grogne

Votre chien vous grogne dessus, grogne sur les autres chiens, sur les enfants ?

Votre chien grogne tout le temps, quand vous vous approchez de sa gamelle, lorsque vous jouez avec lui, quand vous voulez le caresser… Bref, vous n’en pouvez plus et vous voudriez résoudre ce problème ? Alors c’est parti : je vous donne toutes les clés pour comprendre ses grognements et surtout pour régler le problème !



Pourquoi votre chien grogne-t-il ?

Lorsqu’un chien grogne, il émet un signal pour prévenir une agressivité. Voyez ceci comme un avertissement, c’est un signe de malaise qui permet de prévenir l’autre (que ce soit un humain ou un autre chien) qu’il serait préférable qu’il reste à l’écart.

Cette notion avait été abordée dans l’article sur les conflits entre chiens : un chien va naturellement tout faire pour éviter les conflits. De fait, le grognement est une façon de se protéger d’une éventuelle menace.

Il faut toujours prendre au sérieux un grognement, ne pas le renforcer et surtout, surtout, surtout : trouver la cause de ce comportement.

Et oui, souvent, lorsqu’un chien grogne, on dit aux maitres qu’il faut reprendre absolument le-dessus, montrer au chien qui est « le patron » et de ne surtout pas se laisser dominer par son chien. Etc, etc etc.

Et bien non ! Cela va bien plus loin que cela, si vous ne faites que « supprimer » le comportement, vous n’aurez en rien résolu votre problème. Et en empêchant votre chien de grogner sans même chercher à comprendre pourquoi il le fait, vous ne ferez que le pousser à trouver un autre moyen de vous faire comprendre son malaise : « Et pourquoi pas la morsure ? Cela serait peut être plus efficace ? » se dira alors votre chien.

De fait, punir et réprimander un chien qui grogne, ce n’est que l’empêcher d’exprimer son mal-être sur le moment. Cela ne règle pas la cause du problème, vous l’aurez bien compris.

Mais alors, quel message émet votre chien lorsqu’il grogne ? Et bien c’est un avertissement et en plus : ça fonctionne super bien ! Dès qu’il grogne, les humains s’éloignent de lui ! Magique ! Alors il continue de plus belle, pourquoi s’en priver puisque cela fonctionne tellement bien ?

Les principaux contextes qui peuvent éventuellement déclencher un grognement

  • Votre chien grogne par possessivité : cette gamelle / ce jouet est à moi !
  • Votre chien grogne par territorialité : ici, c’est chez moi !
  • Votre chien chien grogne par douleur : lorsque l’on me touche ici ou là, c’est douloureux alors je grogne pour stopper cette douleur

Pour le troisième cas : par douleur. Il est très important de toujours bien observer son toutou. Si à chaque fois que vous lui toucher les pattes il grogne : ne voyez pas cela comme un jeu, réagissez. Je vous invite à vous diriger directement vers votre vétérinaire. Lui seul pourra vous aider et vous accompagner pour soulager votre animal.

Pour n’importe quel grognement il faut intervenir dès le début du comportement indésirable, il ne faut pas que votre chien « s’installe » dans ce cercle vicieux et voit que le grognement fonctionne. Il sera bien plus difficile d’éliminer un conditionnement bien ancré par la suite. De plus, le grognement est une étape et l’étape suivante est bien plus dangereuse : c’est la morsure ! Donc réagissez dès maintenant : vous devez faire comprendre à votre chien que grogner n’engendre rien du tout, que cela n’est pas nécessaire.

Pour ce faire, il est essentiel de bien observer le contexte et l’environnement dans lesquels les grognements interviennent et dans lesquels votre chien se sent menacé, au point d’émettre de signal d’alarme. Cette observation vous permettra de cibler la bonne piste de travail.

Comment faire lorsque votre chien grogne, quelle attitude adopter ?

Lorsque votre chien (ou un chien inconnu d’ailleurs) vous grogne dessus, ne le menacez pas, ne le défiez pas, c’est à dire ne le regardez pas dans les yeux ou ne le plaquez pas au sol : ceci est bien trop dangereux et surtout complètement inutile. Votre rôle ici est de rétablir l’équilibre émotionnel de votre chien et non de le stresser ou l’énerver encore plus.

Je vous conseille plutôt de détourner le regard, changer de posture et vous éloigner lentement de la zone du chien qu’il considère en réalité comme sa « zone de sécurité ». En adoptant cette attitude, vous envoyez à votre chien des signaux d’apaisement. Ce sont des signaux que les chiens utilisent entre eux pour communiquer et adoucir les rencontres et ainsi éviter les conflits. Observez deux chiens ensemble, vous verrez ! Et si l’on agit de la même manière qu’eux, alors on multiplie les chances de se faire comprendre de notre chien car on parle le même langage.

Certains diront très certainement : en agissant de cette manière, le maître vient de se soumettre à son chien, c’est très mauvais, le chien va prendre le dessus sur son maitre, etc. Et bien non ! Prendre en considération l’état émotionnel du chien et réagir en conséquence, ce n’est pas se soumettre : c’est respecter l’individu.

De plus, en agissant ainsi vous avez dans un premier temps pu observer quelle circonstance engendrait une grognement chez votre chien. Peut être vous êtes vous trop rapproché de lui, de manière trop brusque, l’avez-vous caressé au moment mauvais, au mauvais endroit ? Protège-t-il un objet, une ressource ? A vous de voir ! Ensuite, et surtout, cette observation vous permet de pouvoir entamer un travail plus approfondi, trouver des exercices précis pour désensibiliser votre chien à telle ou telle situation.

Mais n’oubliez pas : en agissant ainsi, vous ne vous êtes absolument pas soumis à votre chien, vous l’avez respecté, vous l’avez compris et avez réagi en conséquence en communiquant avec lui de façon à ce que le message soit bien transmis. Je dis simplement Bravo !

Voilà pour ce qui est de l’attitude, maintenant pour ce qui est de la « pratique », les techniques et exercices à adopter pour faire en sorte que votre chien ne grogne plus : il y en a autant que de chiens qui grognent.

Et oui, pour chaque circonstance, il y aura une technique à adopter. Chaque chien grognera pour une raison précise et il faudra donc travailler en fonction de cela. La liste serait trop longue si l’on devait énumérer toutes les situations qui pourraient faire grogner un chien.

Mais parlons des plus courantes :

  • Mon chien grogne lorsque je m’approche de sa gamelle : déjà, et avant toute chose, je vous conseille dès tout petit, d’apprendre à votre chien l’indication « tu attends » avant de manger. Cela vous permettra de pouvoir déposer la gamelle sans qu’il se jette dessus. Ensuite, souvent on conseille aux nouveaux maîtres d’enlever des croquettes ou de les toucher lorsque le chien mange. Erreur ! Cela ne ferait que l’inciter à encore plus protéger sa ressource. Mon astuce : lorsque vous vous approchez de la gamelle : ajoutez des friandises avec une appétence plus forte que ses croquettes. Votre chien assimilera alors votre approche à quelque chose de positif. Mais, de manière générale, je conseille aux maîtres de laisser leur chien manger tranquillement et seul. Vous aimeriez qu’on vienne vous déranger toutes les deux minutes lorsque vous mangez vous ? ….
  • Mon chien grogne lorsque je joue avec lui : pas de panique. Le grognement n’est pas nécessairement une mauvaise intention de la part de votre chien. Lorsqu’il grogne pendant une séance de jeux, ce n’est pas sur vous qu’il adopte ce comportement mais sur le jouet qu’il considère comme sa proie. Je vous conseille de toujours être à l’initiative du début et de la fin d’une activité de jeux et de cesser toute activité si votre chien se montre trop excité. Vous lui apprendrez ainsi à gérer ses auto-contrôles.
  • Mon chien grogne lorsque je le caresse dans son panier : le panier d’un chien est sa zone de confort, espace qu’il considère comme le sien (ce qui est normal) et où il sait qu’il pourra être tranquille et qu’on ne viendra pas le déranger. C’est très important qu’un chien ait un tel espace à sa disposition. De fait, je conseille toujours de ne jamais aller vers un chien qui est tranquillement entrain de dormir dans son panier. Si l’on veut le caresser : on l’appelle pour qu’il vienne à nous et non l’inverse. Et si votre chien vous grogne dessus systématiquement lorsque vous le caressez : emmenez-le faire un petit tour chez le vétérinaire, il y a peut être quelque chose qui le gène et qui rend les caresses douloureuses.

Vous voici maintenant prêt à intervenir si votre chien commence à grogner. Vous savez désormais quelle attitude adopter et surtout comment réagir.

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste et formatrice chez Nature de Chien
www.naturedechien.fr

 

a242146b5e953e7fe0c4817befb444a13333333333333333