Mon chien monte les autres chiens : pourquoi et que faire ?

mon chien monte les autres chiens

Les chevauchements entre chiens sont souvent mal perçus par les maîtres car ils voient cela comme un comportement sexuel gênant en société et parfois même très précoce chez leur chiot.

Afin de supprimer un comportement gênant, il faut tout d’abord le comprendre, savoir d’où il vient, découvrir comment il est né et surtout pourquoi !

Je vous invite donc à trouver ici quelques pistes qui peuvent expliquer le comportement de votre chien envers ses congénères. Il n’y a pas de raison unique et encore moins de solution miracle, il faut savoir observer son chien, le comprendre et trouver une solution qui lui conviendra.

Les raisons qui poussent un chien à chevaucher ses congénères

Votre chien chevauche les autres chiens suite à une montée d’hormones

Ce sont les chiens qui atteignent l’âge de l’adolescence (âge variable selon les chiens) qui sont concernés par cette cause. D’ailleurs, dans la majorité des cas de chevauchement dus aux montées d’hormones, il n’y a pas que les autres chiens qui en font les frais : votre jambe, un coussin, ou n’importe quel objet sur lequel votre chien pourra se défouler y passe.

On notera d’ailleurs que ce comportement concerne autant les mâles que les femelles.

Votre chien chevauche les autres chiens pour réclamer de l’attention

Un chien qui n’arrive pas à attirer l’attention de ses congénères (valable aussi pour des comportements de chevauchement envers les humains) trouvera mille et une astuces pour parvenir à ses fins. Le chevauchement reste donc l’ultime tentative qui fera, normalement, à coup sûr, son effet.

Et même si la réaction en retour est « négative », le chien qui chevauche sera satisfait de cette réponse qui correspond tout à fait à ce qu’il souhaitait : que l’on s’occupe de lui.

Votre chien chevauche les autres chiens car il est trop excité

On observe souvent ce comportement lors des séances de jeux entre plusieurs chiens ayant la même énergie. La tension et l’excitation sont telles que le chien n’a d’autres solutions que le chevauchement pour évacuer son trop plein d’énergie.

Alors n’ayez crainte, ce comportement n’est absolument pas mauvais, du moment que tous les chiens arrivent à communiquer entre eux sur les éventuels refus face au chevauchement, nul besoin d’intervenir : ils sauront se « dire » les choses entre eux.

Votre chien chevauche les autres chiens suite à un trop plein de stimulations

Cela va un peu de paire avec la cause précédente mais celle-ci inclue également une émotion pouvant être négative comme un stress par exemple. Cela peut être un moyen pour le chien de se sortir d’une situation dans laquelle il n’est pas à l’aise, que ce soit de l’excitation positive ou négative.

On observe ce comportement lorsque les chevauchements font suite à un élément déclencheur bien marqué (l’arrivée d’invités, d’un autre chien ou encore la naissance d’un environnement riche en stimulations, etc.).

Votre chien chevauche les autres chiens car il veut jouer avec eux

Cette cause rejoint un peu celle des chevauchements pour attirer l’attention. Un chien qui rencontre un autre chien et qui va lui demander de jouer va lui faire comprendre en ayant une posture de jeu (à plat ventre, fesses en l’air), en aboyant, en le mordillant, et aussi en le chevauchant.

Tant que ce comportement est accepté par l’autre chien en face, et que votre chien arrive à s’arrêter et à passer à autre chose rapidement, je ne vois aucun soucis à ce que ce comportement survienne ponctuellement.

Votre chien chevauche les autres chiens par envie/besoin de reproduction

C’est certainement la raison la plus évidente, et pourtant la moins fréquente. En effet, j’observe au quotidien des chiens qui chevauchent les autres chiens mais absolument pas dans un soucis de se reproduire. Plus souvent, ce sont effectivement des chiens qui chevauchent pour des raisons  de manque de dépense et donc de trop plein d’énergie.

Néanmoins, il est évident que si une chienne en chaleur côtoie votre chien, ce dernier aura du mal à se retenir. Et sachez que, même si votre chien est castré, si l’opération s’est faite un peu sur le tard (c’est à dire après ses 1 an), le réflexe de chevauchement peut toujours persister.

J’en ai d’ailleurs fait l’expérience avec mes chiens : j’avais emmené mon chien entier pour une saillie et j’avais naïvement pris mon chien castré, ne pensant pas que cela poserait de problème… Or, mon chien non castré n’en a rien eu à faire de la femelle en chaleurs et mon chien castré n’avait d’yeux que pour elle.

Quelle attitude adopter face aux chevauchements de son chien sur ses congénères ?

  • Vous devez dans un premier temps comprendre pourquoi votre chien agit-il ainsi et cela passera par une observation de ses réactions face aux différents contextes, à une compréhension des éléments déclencheurs, mais aussi en observant les chiens sur lesquels votre chien « s’en prend » (leur caractère, leur sexe, leur attitude générale, etc.).

 

  • Ne faites jamais le raccourci qui consiste à penser qu’un chien qui chevauche est un chien dominant ! C’est une idée reçue bien ancrée mais qui n’en est pas moins complètement désuète. La dominance intra-spécifique est bien plus complexe que cela est ne se réduit pas seulement à des chevauchements sur congénères, elle s’accompagne de bien d’autres comportements.

 

  • Votre meilleure alliée sera la prévention et l’anticipation. Si vous avez bien observé les différents moments qui déclenchaient votre chien, alors intervenez avant que ces instants n’arrivent et re-dirigez votre chien vers une activité plus adaptée.

 

  • Renforcez les indications de base qui vous aideront à stopper votre chien dans son comportement : au panier, stop, etc. En clair, apprenez à votre chien des indications de renoncement. Vous devez néanmoins lui apprendre que renoncer, c’est gagner, et pour se faire, il faut toujours suivre un ordre de renoncement à une activité positive pour le chien.

 

  • Dépensez bien votre chien, que ce soit physiquement, mentalement et de manière olfactive pour qu’il puisse évacuer son éventuel trop plein d’énergie autrement qu’en chevauchant ses congénères.




32117e1711dcd54e28cae0b0475562b7WWWWWWWWWWWWWWWW