Votre chien refuse de boire ? Quelles peuvent être les raisons de ce refus ? Comment y remédier et quels sont les risques d’une absence de prise de boisson.

Pourquoi mon chien ne boit-il pas ?

Il y a plusieurs raisons qui peuvent expliquer le fait que votre chien refuse de boire parmi :

De l’eau qui n’est pas au goût de votre chien

Les chiens ont un odorat 40 fois plus développé que celui de l’être Humain si bien qu’ils peuvent être gênés par une odeur de chlore présente dans l’eau du robinet avec laquelle vous remplissez son écuelle. Il suffit alors parfois de lui proposer une eau exempte de cette odeur pour que l’animal retrouve l’envie de boire. Pour ce faire, vous pouvez bien évidemment remplir son écuelle avec de l’eau de source en bouteille (et non pas de l’eau minérale !) ou laisser « décanter » de l’eau du robinet avant de la lui servir. Pour ce faire, tirez de l’eau du robinet dans une grande carafe et laissez-la reposer à température ambiante ou au réfrigérateur pendant au moins 24 heures avant de la proposer à votre chien. Le chlore étant relativement volatile, il aura ainsi le temps de s’évaporer.

Vous pouvez également investir dans une fontaine à eau à charbon actif qui délivre de l’eau fraîche renouvelée en permanence et débarrassée de son odeur de chlore.

Pensez également à mettre des gamelles d’eau dans plusieurs pièces de la maison pour encourager votre chien à boire davantage et changez l’eau des écuelles au moins deux fois par jour en la vidant complètement à chaque fois afin qu’elle reste suffisamment propre et fraîche. Misez également sur les écuelles en céramique qui permettent de conserver la fraîcheur de l’eau plus longtemps.

Votre chien a peur de sa gamelle d’eau

Votre chien peut refuser de boire s’il a fait une mauvaise association alors qu’il était en train de boire dans sa gamelle d’eau. Cela peut arriver s’il a éprouvé de la peur ou de la douleur alors qu’il était en train de boire. L’objet « gamelle » est alors devenu pour lui l’objet à fuir et il cherchera alors étancher sa soif dans les fontaines, dans les flaques d’eau ou les plans d’eau ou en léchant le sol mouillé lors de ses promenades. Il faut alors chercher à le déconditionner de sa peur en « repositivant » sa gamelle. Pour ce faire, il est possible de changer sa gamelle, de la placer dans un autre endroit de la maison et de l’amener à se rapprocher petit à petit de l’objet qui le terrorise. Proposez-lui des séances de jeu autour de l’objet en question et semez des friandises autour de l’objet afin de l’inciter à s’en rapprocher. Puis petit à petit, placez des friandises à l’intérieur de la gamelle dans laquelle vous pourrez laisser un fond d’eau afin de le réhabituer progressivement à y boire.

En attendant, ne laissez pas votre chien sans boire mais proposez-lui de l’eau sous d’autres formes : sous forme de glaçon, de courgette cuite, de pastèque (variété sans pépin) ou d’eau gélifiée afin d’éviter qu’il ne se déshydrate. Vous pouvez aussi utiliser une pipette ou une seringue (débarrassée de son aiguille, cela va sans dire) pour injecter de l’eau directement dans la gueule de votre animal.

Certains chiens peuvent être également très sensibles au bruit que fait leur gamelle d’eau sur le sol quand ils viennent laper l’eau qu’elle contient. Pensez alors à mettre un petit tapis sous cette dernière pour éviter que le chien ne s’effraie en allant boire.

Il est aussi possible que votre chien n’ait pas peur de sa gamelle d’eau mais qu’il ne se sente pas en sécurité quand il boit, s’il craint d’être vulnérable aux attaques d’un autre animal de la maison (un chat, par exemple). Proposez-lui alors d’aller boire dans un endroit où il ne risque rien comme dans une pièce où l’objet de sa crainte n’a pas accès.

Un grave problème comportemental

Un refus de boire peut constituer le signe d’un véritable problème comportemental que seul un vétérinaire sera à même de résoudre. On observe notamment ce symptôme en cas de dépression aiguë qui fait suite à un stress post-traumatique ou à un syndrome de privation sensorielle de stade III chez le jeune.

Une absence de soif du chien

Un chien peut ne pas boire par absence de sensation de soif. Quand le chien ne ressent peu ou plus cette sensation, on parle alors d’hypodipsie ou d’adipsie. Des lésions neurologiques avec altération des mécanismes de déclenchement de la soif peuvent notamment en être à l’origine. Il faut alors consulter votre vétérinaire afin de diagnostiquer l’origine de ce problème.

La sensation de soif peut également s’atténuer chez les chiens âgés.  Afin de redonner le goût et l’envie de boire aux chiens qui prennent de l’âge, misez sur les légumes ou les fruits riches en eau (courgettes cuites, pastèque…) mais aussi sur l’eau gélifiée. Vous pouvez aussi essayer d’aromatiser son eau de boisson avec peu de jus de thon au naturel, quelques gouttes de jus de fruit ou un peu de bouillon de volaille pauvre en sel.

Des douleurs qui l’empêchent de boire

Votre chien peut enfin refuser de s’hydrater en raison de douleurs qui l’empêchent de boire. Toute blessure au niveau de la mâchoire ou de la gorge ainsi que tout problème bucco-dentaire sont susceptibles de rendre l’acte de boire douloureux. Si c’est est le cas, il est impératif de consulter votre vétérinaire sans tarder.

Chien qui ne veut pas boire : les risques

L’eau est indispensable à la vie de tous les êtres vivants et le chien ne fait évidemment pas exception à la règle !

Les besoins hydriques du chien varient en fonction de son poids corporel : ils vont de 140ml par jour pour un chien d’1 kg à près de 2,5 litres d’eau par jour pour un chien de 50kg ! Si votre chien ne boit pas suffisamment d’eau, ces besoins hydriques ne seront alors pas couverts et il risque de souffrir de déshydration dont les premiers signes sont un abattement de l’animal et une persistance du pli cutané.

Pour vérifier l’état d’hydratation de votre animal, saisissez la peau de son coup puis relâchez-là. La peau doit normalement revenir spontanément à son état initial. Si le pli de peau persiste, c’est le signe que votre animal est déshydraté. Administrez-lui l’eau à l’aide d’une seringue (sans aiguille !) ou d’une pipette et contactez rapidement votre vétérinaire si l’état de votre animal ne s’améliore pas.




toutoupourlechien.com

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

Co-fondatrice de toutoupourlechien.com et rédactrice santé & alimentation