Votre chien s’est fait mordre par un serpent ? Que risque-t-il et quels sont les premiers gestes à mettre en œuvre ?

Morsure de serpent : est-ce grave ?

Une morsure de serpent peut être grave pour votre chien si le serpent en question était un serpent venimeux. En France métropolitaine, seules les vipères sont venimeuses.

Il en existe principalement deux espèces :

  • la vipère aspic (Vipera aspic) que l’on retrouve principalement dans le sud de la France et en altitude jusqu’à 3000m,

Vipère aspic

Une vipère aspic (1)

  • la vipère péliade (Vipera berus) que l’on retrouve au nord de la Loire, dans le Massif Central, le jura, le Doubs et dans les Alpes. Elle apprécie tout particulièrement les cours d’eaux et les zones marécageuses.

Vipère péliade

Une vipère péliade (2)

Plus rarement, on peut aussi rencontrer :

  • la vipère d’Orsini (Vipera ursinii) dans les zones montagneuses du mont Ventoux, dans le Lubéron et les Alpes Maritime mais cette espèce est en voie d’extinction.

Vipère Orsini

Une vipère d’Orsini (3)

  • la vipère de Séoane (Vipera seoanei) dans les Pyrénées et le Pays Basque.

Vipère de Séoane

Une vipère de Séoane (4)

On reconnaît les vipères à :

  • leur taille relativement modeste par rapport aux couleuvres. Adulte, la vipère n’excède généralement pas les 80cm.
  • leur tête de forme triangulaire avec un nez retroussé,
  • leurs yeux avec une pupille en fente verticale qui fait penser à celle d’un chat,
  • la présence de multiples petites écailles sur la tête formant plusieurs rangées entre l’œil et la bouche (là où les couleuvres n’en arborent qu’une seule rangée).

Oeil de vipère

Un œil de vipère aspic (5)

Le risque, lorsqu’un chien se fait mordre par une vipère, est l’envenimation c’est-à-dire la pénétration de son venin dans l’organisme du chien. Le venin des vipères contient environ 100 substances actives différentes dont :

  • des toxines responsables de nécroses tissulaires et de troubles nerveux,
  • des enzymes responsables d’une inflammation, de troubles de la coagulation et qui facilitent la diffusion du venin à l’organisme tout entier.

Chez le chien, une envenimation peut être à l’origine de l’apparition de signes généraux et entrainer des troubles respiratoires ou des défaillances multi-organiques potentiellement fatales.

Heureusement, la morsure d’un serpent venimeux n’est pas toujours suivie d’une envenimation car les glandes à venin du serpent peuvent être vides. Il est également possible que le serpent morde sans injecter de venin. Ces morsures dites « blanches » ou « sèches » se produisent quand le serpent ne mord que pour se défendre, quand « sa victime » est trop grande pour être dévorée. C’est une façon pour lui d’économiser son venin au profit d’une proie qu’il sera en mesure de manger.

Très exceptionnellement, l’envenimation d’un chien peut aussi se produire à la suite d’une morsure par une couleuvre de Montpellier (Malpolon monspessulana).

Morsure de serpent non venimeux : quel est le risque ?

En cas de morsure de serpent, il est toujours difficile d’identifier si l’espèce impliquée était venimeuse ou non, et des précautions médicales doivent être prises sans se poser de question. C’est d’autant plus vrai que les morsures de serpents non venimeux, si elles ne sont pas suivies d’envenimation, peuvent néanmoins se compliquer d’une infection de la plaie de morsure. Elles sont donc aussi à prendre très au sérieux.

Comment reconnaître une morsure de vipère chez un chien ?

Le premier signe d’une morsure de serpent est la fuite de l’animal accompagnée de cris de douleur lors d’une promenade ou lors d’une action de chasse. Mais, comme une morsure de serpent se produit généralement de manière très rapide et il est possible que vous n’assistiez pas à l’accident ou que le serpent se soit déjà sauvé à votre arrivée sur les lieux.

Pour savoir si votre chien s’est fait mordre par un serpent, il y a plusieurs signes à prendre en compte comme :

  • La localisation de la morsure. Si un serpent est susceptible de mordre toutes les parties du corps de votre animal, les morsures ont cependant lieu le plus souvent à la truffe, à la face, aux babines ou encore aux pattes avant.
  • Une douleur importante au point de morsure sur lequel la trace des crochets est généralement visible sous forme d’un ou deux petits points rouges distants de 0,5 à 1 cm. Chez les chiens à poils longs, ces points ne sont visibles qu’après la tonte de la zone concernée par un vétérinaire.
  • Le gonflement rapide (20 à 30 minutes après la morsure) de la partie mordue.

Les vipères sont susceptibles de mordre toute l’année bien que les morsures se produisent généralement de mars à octobre.

Chien mordu par une vipère : les symptômes

La composition du venin est différente entre deux serpents de la même espèce ou de la même région si bien que les symptômes peuvent varier en fonction de la nature de ce venin.

Néanmoins, en cas de morsure de vipère, on observe généralement une douleur importante au point de morsure suivie de l’apparition de symptômes locaux en 20 à 30 minutes comme le développement d’un œdème (gonflement), d’une rougeur et d’un hématome.

Des signes généraux peuvent ensuite apparaître dans les 30 minutes à 3 heures suivant la morsure :

Des complications peuvent apparaître jusqu’à 8 jours après l’envenimation et peuvent consister en :

Mon chien s’est fait mordre par une vipère : comment réagir ?

Si votre chien s’est fait mordre par un serpent, contactez immédiatement votre vétérinaire ou la clinique vétérinaire de garde afin d’y conduire votre animal au plus vite. Plus on agit vite et moins le venin aura eu le temps de se diffuser dans l’organisme du chien.

En attendant, gardez votre calme et évitez à votre chien tout effort physique qui aurait pour effet une augmentation de son débit sanguin et une diffusion plus rapide du venin dans tout son organisme. Portez votre animal pour le déplacer d’un point à un autre et maintenez-le au calme.

Si vous le pouvez, refroidissez le point de morsure à l’aide d’eau froide, de compresse d’eau très froide ou d’une poche de glace (pas de glace à même la peau). Ce geste aura pour effet de limiter l’inflammation et la douleur qui y est associée ainsi que de ralentir la diffusion du venin dans l’organisme en attendant la prise en charge par le vétérinaire.

A ne surtout pas faire

Inciser la plaie, aspirer le venin avec la bouche ou avec un Aspivenin, mettre en place un garrot. Ces gestes en cas de morsure de serpent sont au mieux inutiles et au pire dangereux pour votre animal !

Si possible également, essayez d’identifier l’espèce du serpent qui a mordu votre animal afin d’aider le vétérinaire dans son diagnostic sans vous mettre en danger pour autant en vous approchant trop près. Le mieux est de prendre une photo du serpent en question si votre smartphone est à portée de main.

Dès son arrivée à la clinique ou au cabinet, le vétérinaire procédera à la tonte du point de morsure et procédera à sa désinfection. Il mettra ensuite en place un traitement symptomatique et pratiquera si nécessaire, des examens pour évaluer notamment la capacité de coagulation de l’animal, l’anémie provoquée par l’envenimation et la fonction rénale.

Parfois, une hospitalisation peut être nécessaire selon l’état de l’animal ou ses facteurs de risque (jeune chien, chien de petite taille, animaux malades et âgés).




Crédits photos :

(1) By Orchi [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)], from Wikimedia Commons

(2) By Piet Spaans [CC BY-SA 2.5 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5)], from Wikimedia Commons

(3) By Benny Trapp [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC BY 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/3.0)], from Wikimedia Commons

(4) By Keta [CC BY-SA 2.5 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5)], from Wikimedia Commons

(5) By Bernard DUPONT from FRANCE (Eye of Aspic Viper (Vipera aspis zinnikeri)) [CC BY-SA 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)], via Wikimedia Commons

toutoupourlechien.com

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

Co-fondatrice de toutoupourlechien.com et rédactrice santé & alimentation