Votre chien se mordille les pattes ? Quelles sont les causes possibles de ce comportement et comment y remédier ?

Mon chien se mord la patte car il a mal

Le fait de mordiller sa patte pour un chien peut être le signe d’une douleur, d’une démangeaison ou tout du moins d’une gêne ressentie à cet endroit et qu’il exprime de cette manière.

De nombreuses affections peuvent ainsi être à l’origine de ce comportement comme :

  • la présence d’un corps étranger (écharde, épillet, bris de verre…) qui s’est introduit dans un coussinet ou dans les espaces situés entre les doigts du chien,
  • une piqûre d’insecte au niveau de la patte,
  • le développement d’une masse au niveau de sa patte,
  • Un phénomène allergique comme une dermatite atopique, une allergie alimentaire, une allergie aux piqûres de puces ou bien encore une allergie de contact qui provoquent de vives démangeaisons,
  • un développement de bactéries, de champignons ou de parasites au niveau de la peau de pattes,
  • tout autre affection pouvant être à l’origine d’une pododermatite,
  • un problème articulaire qui fait souffrir votre chien,
  • etc.

Mon chien se mord les pattes car il n’est pas bien dans sa tête

Un mordillement compulsif d’une patte peut aussi être le signe d’une souffrance psychique de l’animal. En l’absence des problèmes physiques évoqués plus haut, ce comportement peut en effet  être le révélateur d’un profond mal être chez le chien. Il s’agit d’un véritable trouble obsessionnel compulsif qui trouve son origine dans un problème d’anxiété, de stress ou d’ennui de l’animal.

Que risque un chien qui se mord les pattes ?

Le risque, si le mordillement des pattes devient chronique et compulsif, est que le chien s’automutile. La lésion qu’il se sera infligée peut alors rapidement s’étendre et se compliquer par une infection bactérienne. Ce genre de lésion est généralement douloureuse et entretient encore le comportement de mordillement du chien à la manière d’un cercle vicieux.

Mon chien se mord la patte : que faire ?

Si votre chien se mord la patte de façon compulsive, il est nécessaire d’y mettre rapidement un terme en allant consulter votre vétérinaire.

Dans un premier temps, il s’attachera à traiter les éventuelles lésions que votre chien s’est auto-infligé et à prévenir une complication bactérienne. Il est courant que le vétérinaire mette un bandage, une chaussette ou une collerette au chien pour l’empêcher de se mutiler davantage.

En parallèle, et si le comportement du chien s’explique par un problème physique alors le vétérinaire s’attachera à mettre en place un traitement spécifique du problème identifié. Il peut s’agir de l’administration de médicaments à visée antiparasitaire, antibiotique, antifongiques… , du retrait chirurgical du corps étranger, de la prescription d’un régime d’éviction en cas d’allergie alimentaire etc.

Mais, si le mordillement est d’origine psychique, alors il faudra changer les habitudes de vie de votre animal. Dans un premier temps, vous pourrez lui proposer davantage de temps de promenades afin de le dépenser physiquement et mentalement ainsi que des jeux d’occupation pour tromper son ennui et détourner son attention. Si le problème est plus profond, il vous faudra faire appel à un éducateur comportementaliste professionnel ou à un vétérinaire comportementaliste pour identifier précisément la cause du problème et mettre en place une thérapie comportementale adaptée. Il arrive que le mal-être du chien soit tel que la thérapie comportementale doive être accompagnée d’un traitement anxiolytique. Prescrit par un vétérinaire, il permet de soulager votre chien rapidement et de faciliter le travail de la thérapie comportementale.

Les remèdes issus de la phytothérapie peuvent aussi agir comme des anxiolytiques naturels et venir appuyer efficacement une thérapie comportementale. Renseignez-vous auprès d’un vétérinaire spécialisé.




toutoupourlechien.com

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

Co-fondatrice de toutoupourlechien.com et rédactrice santé & alimentation