La narcolepsie-cataplexie chez le chien

La narcolepsie chez le chien
© Pixabay

Votre chien somnole toute la journée et tombe souvent « dans les pommes » lorsqu’il est excité ? Il est peut-être narcoleptique… Quels sont les causes de cette affection qui ne touche pas que les Humains ? Et, se soigne-t-elle ?

Qu’est-ce que la narcolepsie et la cataplexie chez le chien ?

Trouble du sommeil mis en lumière par Guillaume Canet dans le film Narco, la narcolepsie n’est pas seulement une maladie humaine : elle peut également toucher les chiens sous une forme un peu différente que celle qui touche les êtres humains.

Chez le chien, elle se caractérise par une somnolence excessive dans la journée ou la survenue de phases d’endormissement à des moments inappropriés.

Elle s’accompagne d’un autre symptôme qu’on appelle la cataplexie. Il s’agit de la disparition brusque du tonus musculaire pendant quelques secondes et au-delà desquelles le chien récupère son tonus normal. Elle aboutit à la chute de l’animal. On parle aussi de paralysie flasque.

Quels sont les symptômes de la narcolepsie chez le chien ?

Un chien atteint de narcolepsie-cataplexie va alors tomber brutalement, comme s’il faisait une syncope (ce n’en est pas une pour autant, mais cela y ressemble énormément). Ce phénomène se produit souvent après un exercice physique ou après une excitation du chien par une séance de jeu ou par la présentation de nourriture, par exemple.

Après ce genre d’épisode qui ne dure la plupart du temps que quelques secondes, le chien récupère son tonus musculaire très rapidement et se remet « sur pattes », généralement, sans problèmes. Le chien reste généralement conscient pendant l'épisode de cataplexie mais peut s'endormir s'il dure trop longtemps.

Parallèlement à ces « crises », le chien atteint de narcolepsie peut dormir de façon anormalement longue en journée et présenter des perturbations du sommeil nocturne et des réveils fréquents.

Quelles sont les causes de la narcolepsie chez le chien ?

La narcolepsie a des causes neurologiques. Elle serait liée à un dérèglement de la neurotransmission par des neuropeptides excitateurs sécrétés par l’hypothalamus et impliqués notamment dans le cycle du sommeil.

Ce dérèglement peut être lié à :

  • un traumatisme ou une lésion cérébrale. Toutes les races de chien peuvent alors être touchées par cette forme de narcolepsie acquise et à n’importe quel âge,
  • un problème d’origine génétique et héréditaire. Plusieurs races de chien sont à ce jour connues pour être prédisposé à ce trouble, néanmoins rare comme le Labrador, le Beagle, le Teckel, le Dobermann, le Caniche, le Chihuahua, le Rottweiler, le Saint-Bernard, le Setter Irlandais ou bien encore le Corgi. Lorsque la narcolepsie est d’origine familiale, les troubles apparaissent très tôt dans la vie du chien, avant l’âge d’un an. Des tests génétiques existent chez le Labrador, le Teckel et le Dobermann afin d’écarter les animaux porteurs de l’anomalie génétique de la reproduction et/ou pour diagnostiquer avec certitude l’affection.

Peut-on soigner la narcolepsie-cataplexie du chien ?

Hélas, la narcolepsie-cataplexie ne se guérit pas mais un traitement symptomatique peut être mis en place pour limiter les épisodes de cataplexie. Ce traitement est un traitement à vie.

Sauf si des lésions cérébrales évolutives en sont à l’origine, il est à noter que cette affection ne s’aggravera pas au cours du temps. Bien qu'invalidante, elle ne met pas en jeu le pronostic vital, ni ne réduit l'espérance de vie de l’animal qui pourra donc vivre sa vie de chien de façon presque normale s'il est bien traité et suivi par un vétérinaire.



c00d2059ccc4da91e76d30067ca146bcTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT