A la suite d’une agression entre chiens, le maire de Nogent-sur-Marne a pris une décision radicale : celle d’interdire les laisses longues et les laisses à enrouleur pour tous les chiens de sa commune. Explications.

Un nouvel arrêté à Nogent-sur-Marne

Jacques JP Martin (LR), le maire de Nogent-sur-Marne, une ville de la banlieue parisienne qui appartient au Val-de-Marne, est à l’origine d’un arrêté municipal qui interdit désormais de promener son chien avec une laisse à enrouleur. Cette nouvelle interdiction vient renforcer les termes d’un précédent arrêté de 2017 qui interdisait déjà aux Nogentais de promener leur chien avec une laisse mesurant plus d’1,50m.

Les raisons du maire

La décision du maire fait suite à une agression d’un Staffordshire Bull Terrier sur un Bichon à la terrasse d’un café, le 11 août 2018. Le Staffie, promené avec une laisse à enrouleur, a saisi le Bichon à la gueule pendant une dizaine de minutes sans que sa maîtresse ne parvienne à le maîtriser. Litchi, le Bichon, s’en est tiré avec une fracture du museau et un décollement du palais tandis que sa maîtresse en a été quitte pour une blessure à la main qui a nécessité deux points de suture. Le Staffy va quant à lui subir une évaluation comportementale auprès d’un vétérinaire agréé.

Une bonne décision ?

Le maire de la ville justifie sa décision en faisant la déclaration suivante dans les colonnes du Parisien:

Si la propriétaire du staffy n’avait pas eu une laisse à enrouleur elle aurait maîtrisé son animal…

Soit. Mais, si l’interdiction de la laisse à enrouleur se justifie eu égard à sa dangerosité, pourquoi interdire également les laisses de plus d’1,50m ? Faut-il nécessairement restreinte la liberté tous les chiens de la commune de cette manière ? Et si la raison de cette agression ne résidait pas dans la longueur de la laisse mais dans un problème comportemental – ou seulement éducationnel – isolé du Staffy ?

Et, pire encore, si le fait de tenir les chiens en laisse courte était contre-productif ? En effet, tenir son chien en laisse courte pourrait même bien être à l’origine d’autres agressions entre chiens. Lorsque l’on met en contact deux chiens tenus en laisse, ils se mettent rapidement à grogner voire à s’attaquer mutuellement. Cette agressivité est provoquée par la tension de la laisse et l’impossibilité pour le chien de prendre la fuite en cas de problème. Et de la tension sur les laisses, il risque d’y en avoir davantage à Nogent-sur-Marne si les chiens ne sont plus tenus qu’en laisse courte. Pire encore, les laisses courtes laissent moins de liberté de mouvements aux chiens qui, frustrés et énervés de ne pas pouvoir profiter pleinement de leur balade, risquent davantage de développer des comportements d’agression redirigée sur leur propre maître.

Quoi qu’il en soit, le maire ne l’entend pas de cette oreille et compte sanctionner, à compter du mois de septembre 2018, tous les contrevenants au nouvel arrêté d’une amende de 38€. L’élu va même plus loin en rendant obligatoire la muselière pour tous les chiens “présentant des caractéristiques anatomiques et morphologiques similaires aux chiens de catégorie 1 et 2 ou pouvant être utilisés comme des chiens d’attaque, de défense ou de garde”. Les Nogentais sont prévenus, ils ne leur restent donc plus qu’à apprendre à leur chien à marcher au pied.




toutoupourlechien.com

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

Co-fondatrice de toutoupourlechien.com et rédactrice santé & alimentation