Les chiens n’ont pas la même notion du temps que nous, les Hommes.

Ils ne rendraient pas compte de la longueur du temps qui s’écoule. Et finalement, ce n’est pas une mauvaise chose puisque la plupart des chiens restent plus ou moins sagement à la maison en attendant, des heures durant, le retour de leur maître et maîtresse partis au travail.

Nos toutous vivent ainsi dans le présent et ne sont pas conscients qu’ils ont un passé  ni un futur.

Mais comment l’expliquer alors qu’ils se « souviennent » d’événements passés, des choses qu’on leur a apprises et même de nous ? Il semblerait que les chiens font preuve d’une mémoire dite « épisodique ». En d’autres termes, ils ne sont pas capables de « remonter mentalement le temps » pour se remémorer des souvenirs mais ils possèderaient une mémoire qui leur permet de stocker quelques informations sans toutefois être en capacité de pouvoir situer dans le temps le moment de leur apprentissage.

Certains comportements sont simplement dus à un conditionnement de type pavlovien. Le chien a par exemple « enregistré » le fait que lorsqu’il vous donnait la patte, il recevait une friandise ou un jouet comme récompense et reproduit ce comportement pour satisfaire sa gourmandise ou son envie de jouer. Il faut cependant pour que cela fonctionne répéter plusieurs fois le même geste avec votre chien afin de lui permettre d’ « enregistrer » le comportement qu’on attend de lui.

Autre question que l’on est en droit de se poser: en l’absence de notion du temps, comment se fait-il que le chien « sache » qu’il est l’heure de manger ou que je vais rentrer du travail ? En effet, la plupart des chiens s’agite quand l’heure de la gamelle a sonné ou anticipe votre arrivée en allant vous attendre à la porte de votre domicile pile à l’heure où vous rentrez du travail…et pourtant, il n’a pas de montre pour savoir quelle heure il est ! En effet, cela est certainement due à la routine quotidienne que vous avez établi plus ou moins consciemment avec votre chien. Ce dernier est attentif à des signaux que vous ne remarquez même plus tels que le passage d’un bus dans la rue ou la sonnerie d’un réveil qui jalonnent sa journée et lui indiquent qu’il est l’heure de pratiquer telle ou telle activité (manger, promener, retour des enfants de l’école etc.).

D’autres hypothèses sont avancées pour expliquer l’existence de  cette « horloge interne canine ». Certains avancent l’hypothèse du rythme circadien ou rythme biologique. En effet, les animaux sont à l’écoute de leurs sensations corporelles. Par exemple, un estomac qui gargouille sera le signe qu’il est l’heure de réclamer ses croquettes et la nuit qui tombe déclenche la production d’une hormone favorisant l’endormissement. D’autres supposent que les chiens sont capables d’analyser la longueur des ombres pendant la journée pour se repérer sur le principe du cadran solaire. Enfin, d’autres pensent que les chiens possèdent une « horloge interne en odorama » et se basent sur les odeurs qui s’estompent au fur et à mesure du temps passé pour se repérer dans le temps au cours de la journée.

Bref, vous l’aurez compris, la notion du temps chez nos toutous suscitent encore bien des interrogations et des conjectures chez les scientifiques qui s’intéressent à nos compagnons à 4 pattes.