On ne mangera plus de chiens à Taïwan

le

Bonne nouvelle pour les chiens et les chats de Taïwan. Il est maintenant interdit de les manger.

Il est interdit de comsommer du chien à Taïwan

C’est officiel, depuis le 12 avril 2017, Taïwan interdit désormais la détention, la vente et la consommation de viande de chiens et de chats et devient le premier pays d’Asie à légiférer en la matière.

De lourdes punitions prévues

Le parlement taïwanais a pris des mesures en faveur de la protection animale dans l’Animal Protection Act punissant tous les contrevenants d’une amende pouvant aller jusqu’à 250 000 dollars taïwanais, soit l’équivalent d’environ 7500 €. Le gouvernement publiera également les noms et les photos des personnes qui continueraient à vendre ou consommer de la chair de chats ou de chiens en dépit de l’interdiction. Des peines de prison et des amendes pouvant atteindre l’équivalent de 60 000 € pourront également être appliquées pour ceux qui tueraient ou maltraiteraient chiens et chats.

Un président taïwanais ami des animaux

Les chats et les chiens taïwanais doivent apparemment beaucoup à l’actuel président taïwanais, Tsai Ing-wen, qui a déposé le texte de loi au parlement. En effet, la cause animale semble beaucoup importer à L’homme d’État qui possède 2 chats et 3 chiens guides à la retraite adoptés récemment.

Le chemin est encore long pour stopper le massacre des chiens en Asie

Si depuis une quarantaine d’année la consommation de viande de chiens et de chats était devenue une pratique de moins en moins répandue à Taïwan, ce n’est malheureusement pas encore le cas dans tous les pays d’Asie.  En Chine ou en Corée du Sud, manger du chien ou du chat est encore courant selon Humane Society International, une organisation américaine qui promeut la défense des animaux à l’échelle internationale. Les représentants de l’association espèrent que la nouvelle loi de Taïwan enverra un signal fort aux pays où le commerce de viande de chats et de chiens est encore très actif.

Une autre lueur d’espoir réside dans le fait que la consommation de viande de chien devient de plus en plus controversée en Asie. Un nombre croissant de Chinois, en particulier dans les classes moyennes et urbaines, préfère désormais le chien comme animal de compagnie que dans leur assiette.

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

a1506f6fa8b121cb579acd8f60a37f5eDDDD