Un os à moelle pour mon chien

Os à moelle chien

Pour changer des biscuits pour chien et des os en peau de buffle, vous avez l’intention d’offrir un véritable os à moelle à votre chien. Mais quel os choisir ? Est-ce bon pour sa santé ou, à l’inverse, risqué ? Toutes les réponses à vos questions sont ici…

Choisir un os à moelle pour son chien

En tant que carnivore, ronger un os est, pour un chien, une activité ancestrale et un moment de plaisir non dissimulé. Tous les chiens raffolent des os qui constituent pour eux une friandise de choix. Mais attention, tous les os ne sont pas sans risques pour les chiens !

Si vous souhaitez faire plaisir à votre chien avec un os, il y a certaines précautions à respecter.


Un os solide de bœuf ou un os charnu

Choisissez de lui donner soit:

  • un os à moelle de bœuf cru, idéalement issu du milieu d’un fémur et si bien évidemment votre chien est de taille à le ronger. C’est à cet endroit que l’os est le plus solide.
  • un os charnu, c’est-à-dire complètement enveloppé de viande comme une cuisse de lapin ou une aile de poulet .

Ne donnez jamais à  votre chien des os trop fragiles qui pourraient se briser et provoquer de graves blessures chez le chien au niveau de sa gueule ou pire, des perforations de l’estomac. Ainsi, il faut proscrire tous les os non-charnus (hors os de fémur de bœuf) et les os cuits rendus trop cassants par la cuisson.

Attention!

Certains chiens vont enterrer leur os afin de le laisser pourrir sous terre et le récupérer plus tard. Ce processus de putréfaction rend l’os beaucoup plus fragile et donc potentiellement dangereux pour le chien. Empêchez votre chien d’enterrer son os en le lui retirant immédiatement (mais prudemment) après sa « séance de dégustation ».

Meilleur cru que cuit

Choisissez un os cru, de préférence charnu, plus élastique et solide qu’un os cuit et donc moins risqué pour le chien. Mais donner un os cru à son chien suppose de lui donner un os frais, à la qualité sanitaire irréprochable afin d’éviter une éventuelle intoxication alimentaire.

Un os adapté à la taille de votre chien

Veillez également à ce que l’os soit assez gros par rapport au chien afin qu’il ne puisse pas l’avaler « tout rond » au risque qu’il s’étouffe ou de provoquer une occlusion intestinale tout en restant adapté à la taille du chien (pas de fémur de bœuf chez un  chihuahua par exemple!). La règle en la matière est de ne pas donner d’os d’une taille supérieure à ceux d’une proie que le chien serait capable de chasser lui-même.

Si vous donnez à votre chien un os à moelle scié, vérifiez également que le trou au milieu de l’os soit assez grand ou, à l’inverse, suffisamment petit pour que la mâchoire inférieure du chien ne puisse pas y rester coincée. Il arrive en effet que de tels accidents surviennent parfois et nécessitent l’intervention d’un vétérinaire.

Attention!

Un os non charnu doit être suffisamment gros pour ne pas que le chien ne puisse l’avaler mais il ne doit pas être pour autant rongé dans son intégralité. Cela représenterait un trop gros apport de minéraux pour le chien et provoquerait chez lui une grosse diarrhée.

Avec ou sans moelle ?

Un os à moelle scié est un os coupé de façon perpendiculaire à l’os dans lequel on trouve la moelle, une substance grasse dont les chiens raffolent.

L’avantage d’un os à moelle par rapport à un os rond, non coupé, est qu’il est moins facile à ronger pour le chien. En effet, l’idée quand on donne un os véritable à son chien est qu’il puisse le ronger le plus longtemps possible sans en avaler de trop grosse quantité. Sur ce point, l’os à moelle scié est donc plus intéressant.

De plus, la moelle contenue dans l’os est très goûteuse : elle va donc inciter le chien à le ronger plus longtemps. En revanche, elle est très riche en lipides et donc très calorique. Il ne faut pas hésiter à en retirer un peu si votre chien est enrobé ou diminuer un peu les quantités du repas qui suivra la dégustation de l’os à moelle.

L’os à moelle scié présente, en revanche, l’inconvénient de former davantage d’esquilles que les os ronds.

Les bienfaits de l’os à moelle chez le chien

Au-delà du plaisir procuré à son animal, donner un os à son chien :

  • permet de préserver sa santé bucco-dentaire.

En le rongeant, le chien frotte ses dents contre l’os, ce qui permet d’éliminer une partie de la plaque dentaire à l’origine du tarte. Ronger un os permet donc, en complément d’un brossage régulier des dents du chien, de prévenir les problèmes de mauvaise haleine et la survenue de maladies parodontales. Les os à moelle ont une surface de contact avec les dents plus importante que les os ronds et sont plus efficaces pour éliminer la plaque dentaire.

  • lui apporte des minéraux tels que le calcium et en phosphore dont les os sont riches.

Une dégustation sous surveillance

Une fois le bon os à moelle pour chien choisi, il est important de suivre ces quelques recommandations quand vous donnerez l’os à ronger à votre chien :

  • Gardez votre chien sous surveillance pendant qu’il ronge son os. Ne lui donnez jamais un os à ronger en votre absence pour l’occuper. Il faut en effet toujours garder un œil sur lui afin de veiller à ce qu’il n’avale pas de trop gros morceaux d’os ou qu’il ne casse pas l’os d’une façon qui serait dangereuse pour lui (morceaux saillants, en pointes…)
  • Récupérez l’os avant que votre chien n’aille l’enterrer. Les chiens aiment laisser leurs os pourrir sous terre avant d’aller les récupérer pour les ronger. Les os, fragilisés par la putréfaction, sont alors trop fragiles et trop dangereux pour eux.
  • Dans le cas des os non charnus, ne laissez jamais votre chien ronger son os dans son intégralité sous peine d’entraîner des troubles digestifs et de contrarier ses apports en minéraux.
  • Laissez le chien tranquille quand il ronge son os à moelle. Faites particulièrement attention aux enfants qui joueraient dans son environnement immédiat. Le chien, en voulant protéger son os, pourrait mal interpréter leur présence et les mordre. Soyez aussi extrêmement vigilant au moment de retirer l’os à votre chien. Le mieux est de détourner son attention et de jeter l’os lorsqu’il n’y prête attention plutôt que de le lui enlever.

 

13cf0f5066f038c7e730067df948dece*