Vous avez déjà certainement entendu parler d’otite mais savez-vous réellement de quoi il s’agit ?

Une otite est une inflammation de l’oreille, très douloureuse pour votre compagnon. Il n’existe pas une, mais des otites selon qu’elles touchent l’oreille externe, moyenne ou interne et également selon la cause du problème. il peut y avoir des otites d’origine parasitaire, bactérienne, fongique, allergique, auto-immune, dues à la présence d’un corps étranger tel que l’épillet, d’une masse qui obstrue le conduit auditif ou secondaires à une maladie endocrinienne.

Comment se manifeste une otite chez le chien ?

Les symptômes de l’otite diffèrent selon la partie de l’oreille que la maladie touche.

Comme son nom l’indique, l’otite externe touche l’oreille externe, du conduit auditif externe jusqu’au tympan. C’est l’otite la plus fréquente chez nos compagnons à quatre pattes. Elle représente à elle seule environ 10% des visites chez le vétérinaire.

Les signes des otites externes chez le chien sont les suivantes :

  • une rougeur et une chaleur de la peau du pavillon externe de l’oreille,
  • des démangeaisons et une douleur très vives appelées prurit : le chien secoue la tête et se frotte l’oreille. Il peut garder la tête penchée en cas d’otite très évoluée,
  • une très mauvaise odeur peut parfois émaner de l’oreille enflammée,
  • Des sécrétions brunâtres, voire du pus ou du sang peuvent être observés à la sortie du conduit auditif.

Les otites moyennes et internes touchent quant à elles la partie de l’oreille située derrière le tympan. L’otite interne peut toucher plus précisément les organes responsables de l’ouïe et de l’équilibre. Ces formes d’otite peuvent être dues à l’extension d’une otite externe ou à une infection oropharyngée qui est remontée par la trompe d’Eustache vers l’oreille moyenne. Du fait de la proximité de l’appareil vestibulocochléaire et du nerf facial, les otites moyennes et internes peuvent être à l’origine de lésions de ces deux structures nerveuses et entraîner des troubles neurologiques secondaires tels qu’une hémiparalysie faciale (relâchement de la babine et de la paupière d’un seul côté avec un écoulement de salive et une accumulation de nourriture du même côté) ou au contraire d’une hypertonicité des muscles provoquant des spasmes d’un seul côté de la face, un syndrome vestibulaire, un mouvement saccadé et involontaire des yeux (nystagmus), un syndrome de Claude Benard Horner…

Quelles sont les causes des otites chez le chien ?

Les causes des otites sont multiples et variées.

Certaines races de chien présentent des particularités anatomiques des oreilles qui prédisposent aux otites. Il s’agit des chiens:

  • à grandes oreilles lourdes et pendantes (Épagneuls, Cockers…) : le pavillon de l’oreille recouvre alors le conduit auditif et favorise le développement des germes dans l’oreille
  • à conduit auditif long et étroit (Berger Allemand),
  • qui ont beaucoup de poils à la base des oreilles (Cockers, Caniches, Bichons…),
  • dont la sécrétion de cérumen est abondante  (Épagneuls, Labrador, Springer, Cockers…),
  • ou dont le conduit auditif est tortueux et plein de replis (Shar Pei, Chow-Chow… ).

Ces particularités anatomiques ne suffisent pas à provoquer à elles seules des otites mais rendent les oreilles plus sensibles à l’otite et vous signalent que vous devez redoubler de vigilance.

En revanche, il existe des facteurs qui sont directement la cause d’otites.

En premier lieu, on rencontre des germes pathogènes tels que des bactéries (Staphylocoques, Pseudomonas…) ou de levures (Malassezia…). Ces germes pathogènes colonisent progressivement les oreilles en prenant progressivement la place de bons germes constitutifs de la flore naturelle des oreilles. Ils finissent par provoquer une infection.

On peut également identifier des parasites dans les oreilles comme Otodectes cynotis ou Demodex canis, respectivement responsables de la gale auriculaire et de la gale démodécique.

Des petits corps étrangers sont souvent à l’origine d’une inflamation suite à leur introduction dans l’oreille. Les corps étrangers les plus souvent rencontrés sont les épillets (voir article ” gare aux épillets“), ces graminées susceptibles de perforer le tympan et de provoquer des otites moyennes voire internes de nos pauvres toutous.

Les otites peuvent enfin être d’origine allergique. 50 à 80% des chiens souffrant d’allergie alimentaire présentent des otites. Chez 20-25% d’entre eux, les otites externes récidivantes en sont même le seul symptôme.  De même, 50 à 80% des chiens ont des otites externes lors de la période estivale, symptôme indiquant une allergie environnementale saisonnière. La dermatite atopique peut également expliquer la survenue d’otite. Le plus souvent, l’otite est néanmoins accompagnée d’importantes démangeaisons cutanées.

D’autres causes telles que l’hypothyroïdie , des maladies auto-immunes, la présence de tumeurs de l’oreille peuvent également favoriser la survenue d’otites.

Comment se fait le diagnostic d’une otite ?

Il est impératif de consulter votre vétérinaire dès que vous remarquez l’un ou l’autre des symptômes évoqués plus haut. En effet, une otite externe peut, si elle n’est pas prise en charge suffisamment tôt, évoluer vers des otites moyennes et internes, plus complexes et donc plus coûteuses à diagnostiquer et à traiter.

Une otite externe peut être mise en évidence par une simple exploration visuelle du conduit auditif externe avec un otoscope. Cet examen permet de mettre en évidence l’éventuelle présence de corps étrangers, d’apprécier l’aspect du cérumen, du tympan et du conduit auditif externe.

Le vétérinaire peut également procéder a à un examen cytobactériologique qui consiste à prélever des sécrétions de l’oreille et d’y analyser la présence de levures ou de bactéries afin d’adapter au mieux le traitement.

Le diagnostic des otites moyennes et internes est plus complexe et peut nécessiter la réalisation de radiographies, d’un scanner ou d’un IRM.

Quels sont les traitements de l’otite?

Le traitement dépend bien évidemment de la localisation de l’otite et de la cause sous-jacente.

Le traitement d’une otite externe passe par le nettoyage du conduit auditif à l’aide d’une solution adaptée prescrite par votre vétérinaire.

Des traitements locaux anti-inflammatoires, antibiotiques, antiparasitaires et/ou antifongiques selon la cause identifiée de l’otite devront être instillées après nettoyage soigneux de l’oreille (voir comment nettoyer les oreilles de son chien). En cas d’otite allergique, il sera nécessaire d’identifier la cause de l’allergie, alimentaire ou environnementale et d’une part, éviter l’allergène autant que possible et d’autre part, faire désensibiliser votre chien.

En cas de corps étranger, le vétérinaire procédera à son retrait à l’aide d’une pince, généralement sous sédation ou anesthésie de l’animal. En cas de tumeur, un traitement chirurgical sera envisagé.

Les traitements locaux à base de gouttes auriculaires ne vont pas au delà du tympan. Ils sont même à proscrire en cas de rupture tympanique. Les otites moyennes ou internes sont donc traitées à l’aide d’un traitement général à base d’antibiotiques par voie orale.

Si les otites sont récidivantes, un suivi vétérinaire est essentiel pour réajuster le traitement ou envisager un nettoyage des oreilles sous sédation ou d’autres options chirurgicales.