La paralysie soudaine du chien

Un chien paralysé soudainement
© jenfaz | Pixabay

Quand peut-on parler de paralysie soudaine chez le chien ? A quoi peut-elle être due et comment réagir si votre chien devient paralysé soudainement ?

La paralysie soudaine du chien : de quoi parle-t-on ?

La paralysie désigne la perte totale de force et de mouvement musculaire pouvant atteindre diverses parties de l’appareil locomoteur du chien. Quand elle concerne ses quatre membres, on parle de tétraplégie. Quand seules les pattes arrière du chien sont touchées par la paralysie, on parle de paraplégie. Quand c’est une moitié du corps qui est atteinte, on parle d’hémiplégie.

Une paralysie peut s’installer progressivement ou survenir de façon brutale : on parle alors de paralysie aiguë.

La paralysie à proprement parler est à distinguer de la parésie qui désigne une paralysie légère ou incomplète des membres et qui se traduit par une diminution de la force musculaire.

Quelles sont les causes possibles d’une paralysie brutale chez le chien ?

Le plus souvent, la survenue d’une paralysie ou d’une parésie aiguë chez le chien est le signe d’une lésion grave de la moelle épinière par compression ou par infiltration de celle-ci.  Ainsi, une paralysie du chien peut se produire si l’animal souffre :

  • d’une hernie discale,
  • d’une fracture ou d’un déplacement vertébral consécutif à un traumatisme,
  • d’une embolie fibrocartilagineuse de la moelle épinière. Il s’agit d’une obstruction des vaisseaux sanguins de la moelle épinière par du matériel fibrocartilagineux, probablement issu d’un disque intervertébral.
  • d’une tumeur médullaire ou qui se développe à proximité de la colonne vertébrale,
  • d’un abcès des disques intervertébraux,
  • de diverses maladies infectieuses,
  • de polyradiculonévrite aiguë. Il s’agit d’un envahissement de la moelle épinière par les globules blancs du système immunitaire qui entraînent une inflammation les racines des nerfs périphériques moteurs. Ce phénomène peut se produire à la suite d’une infection du chien ou d’une vaccination antirabique.

L’apparition d’une paralysie peut également être liée à des troubles de la transmission neuromusculaire secondaires à :

  • une myasthénie grave (ou myasthenia gravis) du chien, une maladie auto-immune de la jonction neuro-musculaire qui entraine une faiblesse musculaire généralisée ou localisée à certains groupes musculaires à l’effort,
  • un botulisme, c’est-à-dire une maladie infectieuse causée par une toxine sécrétée par Clostridium botulinum, une bactérie que le chien peut ingérer et qui se trouve la plupart du temps dans des aliments avariés.

Bien évidemment, cette revue est loin d’être complète ! Il existe de nombreuses autres affections qui peuvent causer la survenue brutale d’une paralysie du chien ou tout du moins à des symptômes qui peuvent y ressembler fortement.

Mon chien s’est paralysé d’un seul coup : que faire ?

L’apparition brutale d’une paralysie ou d’une parésie chez le chien n’est jamais anodine et cela, que son trouble soit transitoire ou qu’il persiste dans le temps. Elle doit toujours vous inciter à consulter un vétérinaire dans les plus brefs délais.

Gardez également à l’esprit que ce n’est pas parce que votre animal est paralysé qu’il ne ressent aucune douleur. Soyez donc prudent lorsque vous manipulez votre animal afin de le transporter chez le vétérinaire. Même s’il est très gentil habituellement, un chien qui a mal peut se montrer agressif et mordre. Si votre chien montre des signes de douleurs, n’hésitez donc pas à le museler afin de pouvoir le déplacer. Lors de son déplacement, prenez garde à maintenir sa colonne vertébrale la plus droite possible. Aidez-vous de préférence d’une planche utilisez que vous glisserez sous son corps et que vous utiliserez comme brancard pour tout déplacement.



5fcbdbd48e4910f96ebf73d4071809d3\\\\\\\\\\\\\