Elle lance des pâtées gastronomiques de luxe pour chiens et chats

le

En Dordogne, une diététicienne commercialise une toute nouvelle gamme de pâtées de luxe pour nos animaux de compagnie sous la marque « Les gueules étoilées ».

Des pâtées de luxe qui mettent l’eau à la bouche de vos chiens

« Cuisiné de bœuf au potimarron, pois cassé et fruits du verger au bouillon à l’os à moelle » …ce n’est pas le menu du dernier restaurant étoilé à la mode mais ce que les chiens ou les chats de maîtres plutôt fortunés auront peut-être la chance de déguster dans leur gamelle.

Christine Palomar, diététicienne et diplômée de l’école hôtelière de Savignac en Dordogne, a lancé tout récemment une gamme de pâtées …gastronomiques pour chiens et chats. Ces pâtées sont fabriquées à base de produits alimentaires de qualité produits en France et non pas de déchets ou de sous-produits comme dans la nourriture pour animaux industrielle. Tous les ingrédients qui composent les verrines sont consommables par les humains et préparés selon les normes de l’alimentation humaine : Cantal Entre Deux, fruits et légumes frais, viande fraîche Origine France ou bien encore légumes secs.

La gamme de nourriture comprend également des friandises garanties sans allergène ou enrichies en oméga 3.

Avec une alimentation de haute qualité, Christine Palomar veut mettre fin à la « malbouffe » chez nos chiens et nos chats et déclare, sur France Bleu Dordogne, se préoccuper de l’état de santé de nos animaux de compagnie en souhaitant allonger leur durée de vie.

A l’heure où certaines personnes ne mangent pas à leur faim ou n’ont pas les moyens pour manger de façon équilibrée, l’initiative de Christine Palomar a de quoi faire polémique. La diététicienne se défend en déclarant « C’est vrai que la question peut se poser, mais je ne peux pas faire grand-chose contre la faim dans le monde. »

Combien ça coûte?

Quoiqu’il en soit, les pâtées sont aujourd’hui commercialisées en bocaux de verre sous la marque « Les gueules étoilées » au prix de 6,90 € les 200g. Et, il semblerait qu’elles intéressent d’ores et déjà des restaurants étoilés, des épiceries fines de Paris, Monaco et Biarritz et des prospects américains.

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

a90770c994baa65633056d12e97ac5dcooooooooooo